Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 2 mars.

Lettre ouverte aux OSC : Halte à l’imposture et à l’enfumage ! le RSP aussi n’a-t-il pas demandé la démilitarisation de la Transition ?

 lundi 2 mars 2015

La démilitarisation du pouvoir. Tel est le nouveau crédo des organisations de la société civile. Un crédo chanté à travers une déclaration fleuve. A la lecture de la déclaration des OSC du 23 février 2015, celle-ci se révèle n’être qu’un pamphlet contre le Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Un pamphlet dont l’observateur averti de la scène politique remarquera que des organisations comme le CADRe, qui est la génitrice du Balai citoyen, l’ODJ et la CGTB ne sont pas signataires !
Au demeurant, nous (...)

Notre armée saura-t-elle nous épargner l’avenir ?

 lundi 2 mars 2015

A quelques 120 jours de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre, la transition qui en a résulté continue de couver les attentes du peuple burkinabé partagé entre frisson et espoir. Pendant que les élections présidentielles à venir sont attendues comme l’ultime point de chute qui va ramener le fonctionnement normal des institutions et ouvrir une nouvelle ère pour un régime démocratique et véritablement républicain, ce sont les militaires qui continuent de se faire désirer.
Les candidatures (...)

Redimensionnement du RSP : Aly Teyéni MANA fait des propositions

 vendredi 27 février 2015

Dans l’écrit ci-après, des propositions de redimensionnements du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) sont faites. Des redimensionnements assortis d’avantages que l’auteur met en exergue.
I. INTRODUCTION
Le débat sur la gestion du RSP a pris des dimensions telles que je me suis décidé à rendre public quelques aspects d’un document sur les grands axes de la transition, que j’ai partagé avec certains acteurs aux heures chaudes des deux semaines qui ont suivi l’effondrement du régime de M. Compaoré. (...)

Dr Ousseni Illy au Pr Etienne Traoré : Oui, Professeur, la « dérive ethnique » n’est qu’une pure vue de l’esprit !

 mardi 24 février 2015

Depuis un certain temps, nous assistons çà et là à une levée de boucliers contre une prétendue « dérive ethnique » ou « religieuse » dans notre pays. Il y a quelques semaines, c’est M. Abdoul Karim Sango qui, à travers son vœu du nouvel an, appelait à « stopper la dérive ethniciste » (confère lefaso.net du vendredi 2 janvier 2015).
Pas plus tard qu’il y a une semaine, c’est au tour d’un « groupe » de ressortissants burkinabè résidant en France de condamner ce qu’ils appellent une « dérive religieuse » à (...)

Situation nationale : Ne faut-il pas sauver le soldat Compaoré ?

 lundi 23 février 2015

Au soir du 31 octobre, le « roi » a fui son château sous le courroux de son peuple pour aller trouver réconfort dans la « belle famille » (Yamoussokro, CI), puis s’est retrouvé au Maroc avant de revenir à nouveau à son point de départ. Aux dernières nouvelles, il aurait pris ses quartiers à Abidjan dans une résidence à lui prêtée par l’hospitalier voisin qui, à vrai dire, n’a autres choix que de lui renvoyer l’ascenseur. Il n’y a rien de plus affligeant que de se retrouver hors de sa mère patrie, prisonnier « (...)

Politisation des élèves et étudiants au Burkina Faso : une bombe à retardement

 lundi 23 février 2015

On assiste ces derniers temps à la mise en place de cellules de base de partis politiques dans les grandes écoles et universités du pays. Ça y est, les élections d’octobre 2015 ne sont plus loin et la course est déjà ouverte pour la conquête de l’électorat des jeunes en général et de celui des étudiants en particulier. Si les intentions des différents partis politiques semblent nobles, il est de notre avis que de telles initiatives pourraient se révéler politiquement dangereuses et stratégiquement (...)

Débat : Il faut appliquer la journée continue de travail pour sauver des centaines de vies humaines au Burkina

 dimanche 22 février 2015

Dans cette tribune, Noufou Ouédraogo, enseignant-chercheur recommande l’application de la journée continue aux horaires de travail de façon définitive car elle serait une formule salutaire pour le Burkina Faso. Il démontre pourquoi et comment.
Lorsque vous faites deux va-et-vient entre votre domicile et votre lieu de travail au lieu d’un seul va-et-vient :
vous doublez votre risque de subir des accidents de la circulation ;
votre engin consommera deux fois plus de carburant, s’amortira deux (...)

« Le Burkina Faso est-il un pays de croyants ? » : réponse de l’Abbé Nérée Zabsonré

 vendredi 20 février 2015

De prime abord, la question pourrait offusquer et même choquer les esprits religieux au Burkina Faso. Ce qui s’entend bien. Mais, le « Pays des hommes intègres » est-il si sûr de sa foi, et de quelle « foi » ? Récemment, En Grèce, le pays qui a vu naître la démocratie, le premier ministre a décidé de ne pas prêter serment sur la Bible (ou le Coran, s’il était musulman). En se déclarant athée, il permet aux Africains, profondément religieux, de se poser des questions sérieuses sur leur avenir culturel et (...)

Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi : Des agents s’indignent contre la gestion du ministre

 mercredi 18 février 2015

Rien ne semble aller au département en charge de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi où des voix s’élèvent pour dénoncer la gestion du premier responsable à travers surtout les nominations. C’est ce qui ressort de cette lettre ouverte d’un groupe d’agents que nous vous proposons in extenso.
Lettre ouverte à M. le Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi
Monsieur le Ministre,
La présente lettre a pour objet d’exprimer notre indignation et nos (...)

Abdou Sawadogo, Ingénieur Telecom : « Pourquoi ne pas changer la mission du RSP en un groupement d’élite au lieu de vouloir le supprimer ? »

 mardi 17 février 2015

Je ne suis ni expert militaire, ni membre d’un parti politique burkinabé. Je lance ici une contribution intellectuelle aux regards des évènements que notre chère patrie a vécus, pour susciter la réflexion. J’ose croire que nos experts militaires sont déjà à leur planche à dessin pour aborder la question discutée dans cet article. J’avais écris cet article il y a 1 mois mais, j’ai oublié de le faire publier. Au regard des remous que le pays vient de vivre récemment, j’ai décidé de lancer la (...)

Lettre ouverte à SEM le Premier Ministre : Faut-il donner de l’eau aux écoliers ou leur réserver de petits cercueils ?

 mardi 17 février 2015

Excellence,
Je m’excuse très profondément de vous « emmerder » avec cette lettre qui, dans une administration normale, ne devrait pas vous être adressée. Mais comme dans l’Administration publique, même pour aller aux toilettes, il faut demander la permission au Patron, je me vois dans l’obligation de vous interpeller, intuitu personae.
Depuis plusieurs mois, le Ministère de la Santé appelle à plus de précautions pour éviter le virus Ebola. Que Dieu continue de protéger les fils et filles du Burkina (...)

Transition burkinabè : les os d’une société si vile

 lundi 16 février 2015

La meilleure casquette qui sied actuellement à la race spontanée des Organisations de la société civile (OSC) du Burkina Faso serait celle de chauve-souris. A l’image de ce mammifère ni oiseau ni animal et les deux à la fois, à la réalité des faits et des gestes de leurs leaders, celles-ci ne méritent pas d’être mises sur le même pied d’égalité que les traditionnels associations, regroupements, mouvements et cadres qui ont toujours brillé par leur sincérité et par leur dynamisme pour que le pays des « (...)

Problématique de la déclaration des biens : les explications de Sondé Auguste Coulibaly

 dimanche 15 février 2015

La présente publication a pour objet de s’attaquer à cette problématique liée à la déclaration des biens des personnalités qui occupent de hautes fonctions publiques et politiques au Burkina Faso. Elle permettra de faire un tour d’horizon de la situation actuelle dont les conclusions permettront de parfaire le dispositif matériel, technique et juridique qui entoure cet exercice de déclaration des biens au Burkina Faso.
A l’orée de la relecture de la constitution du Burkina Faso, les autorités de la (...)

Situation politique nationale : Eh bien, dansons maintenant en attendant le vote !

 dimanche 15 février 2015

Maintenant que nous poursuivons notre petit chemin transitoire qui devra aboutira à des élections démocratiques libres, transparentes ; afin d’asseoir des institutions fortes qui permettront à qui veut de rêver être président du Faso un jour, nous nous percutons au jour le jour à des situations qui dévoilent notre immaturité aux yeux du monde. Un, deux, trois, on veut ci, on ne veut pas ça ! Qu’est ce qui a pu attendre 9 ans et qui peine d’attendre huit mois ? Je dis 9 ans car rappelez-vous que c’était (...)

Cascades : Gaoussou Sory appelle les ressortissants à œuvrer main dans la main pour le développement de la région

 dimanche 15 février 2015

Au regard de la position actuelle des régions de notre pays en matière de développement, je voudrais qu’ensemble nous puissions jeter un regard rétrospectif sur la nôtre : ‹‹La Région Des Cascades››. Région que l’on qualifie de région à hautes potentialités.
Au lendemain des indépendances, notre région occupait un très bon rang sur le plan du développement. Mais malheureusement de nos jours, ce rang nous a échappé.
Nous devons nous poser des questions sur cet état de fait, et c’est à cela je voudrais qu’on (...)

Transition politique au Burkina Faso : Attention au péril religieux

 vendredi 13 février 2015

Au fur et à mesure que les actions de la transition sont rendues effectives au Burkina Faso, des décisions inquiétantes nous obligent à poser courageusement le débat autour d’un sujet qui a été longtemps entouré d’un certain tabou. L’équilibre religieux qui cimente la stabilité sociale du Burkina Faso semble être remise en cause au regard de la configuration des équipes mises en place par les nouvelles autorités. L’option de rompre avec d’anciennes pratiques est, certes judicieuse, mais elle devrait (...)

Le RSP contraint à rompre le mutisme légendaire reconnu à la grande muette : les choses ne seront vraiment plus jamais comme avant

 jeudi 12 février 2015

Dans un de mes articles publié au lendemain de l’insurrection polaire par des journaux de la place sous le titre « Opposition politique au Burkina Faso : le défi de la cohésion et l’unité d’action », je disais ceci : « Chaque chose en son temps. A chaque jour suffit sa peine. La vie des nations est rythmée par le triptyque ‘problème-solution-problème’. La résolution d’une préoccupation ouvre la porte à la préoccupation suivante.
Certains parleront de dialectique (processus de développement de la pensée et (...)

Emile LALSAGA répond au RSP : plus rien ne sera comme avant.

 jeudi 12 février 2015

Nous avons lu avec beaucoup d’intérêt la déclaration, sous forme de « plaidoyer » du service de Communication du Régiment de Sécurité présidentielle (RSP). Pour une première fois, la « Grande muette » ouvre la bouche non pas pour parler mais pour se lancer dans un véritable exercice de Communication qui donne matière à réflexion. Nous avouons que ce cours d’histoire militaire nous enseigne et nous renseigne beaucoup sur ce corps d’élites accusé à tort ou à raison comme un Corps lié à un individu, surtout à (...)

L’impunité nous perdra !

 mercredi 11 février 2015

Presque quatre mois déjà dans cette période transitoire et les maux qui ont causé la chute de l’ancien régime font déjà surface ! En effet, sous le prétexte de préserver la paix et la cohésion, la transition est en train d’être mise en péril. On se demande si d’ici à l’élection, nous n’aurons pas droit à une deuxièmes révolution (1), cette fois beaucoup plus violente et radicale que la première.
Certains n’ont rien appris de la révolution !
Pour preuve ! Le communiqué du CDP qui nous dit, je cite « Faut-il le (...)

Situation nationale : Les enchères de la Transition démocratique

 mercredi 11 février 2015

Depuis quelques jours, la scène nationale semble aux prises avec du déjà pressenti, du déjà vu. Le texte formel de la Transition a été adopté à un moment où le "cours du marché de la démocratie" au Burkina était au plus haut niveau de la demande populaire. Un taux acceptable fut adopté. Alors, ce consensus fut l’objet de toutes les formes de communication : de la part des d’organisations démocratiques et de la société civile alertant le peuple et sa jeunesse sur des offres et des placements toxiques, de la (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 3860

  Météo
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

QUARTE DU 03/03/2015

2 - 15 - 8 - 14 NP :00

ORD :}617 000F
DES :51 000F
C G : 23 500F
C P A : 5 500F
C P B : 1 500F
C P C : 12 000F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés