Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 22 octobre.

Révision de l’article 37 : Un coup d’Etat constitutionnel selon Abdoul Karim SANGO

 mercredi 22 octobre 2014

Hier, le 21 octobre 2014, le gouvernement a décidé, à l’initiative du président Compaoré, de soumettre un projet de loi portant modification de l’article 37. Sans en connaître la teneur exacte, je puis affirmer sans me tromper que l’objet de cette révision va consister à modifier l’article 37 pour permettre à l’actuel président Compaoré au terme de 28 ans de pouvoir de se représenter.
Ses partisans qui ont animé un point de presse hier, l’ont affirmé. Ce projet de loi opère un changement anti (...)

M. Mamadou Djibo, de grâce, épargnez-nous vos théories d’homme irremplaçable ad vitam aeternam

 mardi 21 octobre 2014

Dans votre article intitulé « L’appel à la souveraineté du peuple est indépassable », publié dans lefaso.net du 14 octobre 2014 vous dites, pour justifier pourquoi tous les moyens doivent être mis en œuvre pour lever la limitation des mandats présidentiels afin de permettre au président Compaoré de continuer à régner : « Il y a une globalité géopolitique en jeu. Il y a surtout, dans une Afrique en panne de bons dirigeants, la nécessité de trouver le mécanisme démocratique pour garder les meilleurs ».
Sans (...)

Etienne Traoré à propos de l’article 37 : Et si l’on confie la primature à l’ADF/RDA ?

 dimanche 19 octobre 2014

La presse nous avait alertés à propos d’une importante décision du Président Compaoré à rendre public ce jour 17 Octobre. Cette décision devrait indiquer la voie à suivre pour réviser l’article 37 : soit par voie référendaire, soit par voie parlementaire. En réunissant ses ministres autour de la question (en rapport avec l’échec du dernier dialogue indirect), on peut raisonnablement admettre que c’est la voie parlementaire qui est privilégiée.
Dans ce cas, la Constitution exige une majorité qualifiée des (...)

Y a-t-il nécessité d’ « Hommes forts » pour l’Afrique ? Les Présidents Obama et Compaoré sur des points différents d’une même ligne.

 dimanche 19 octobre 2014

Dans une Interview accordée à trois médias internationaux, le Président Blaise Compaoré a affirmé : Il n’y a pas d’institutions fortes, s’il n’y a pas d’hommes forts pour poser les jalons de ces institutions, dans la durée », a t-il confié à TV5, BBC et France 24 pendant son séjour aux Etats-Unis, a l’occasion du premier sommet USA/Afrique tenu du 4 au 6 Aout 2014. Cette déclaration est relative à celle donnée par le premier Président Américain qui, dans son discours au Ghana a dit : « l’Afrique n’a pas (...)

Proposition de sortie de crise : Une lettre ouverte à l’Opposition, à la majorité et à la société civile

 jeudi 16 octobre 2014

Mesdames et messieurs les responsables de
L’Opposition politique,
La majorité et
La société civile,
La médiation « auto saisie » du président Jean Baptiste OUEDRAOGO a échoué faute de mandat. Le dialogue inclusif initié par le Président du Faso a échoué faute d’accord sur le traitement à réserver aux points non consensuels. Le Président du Faso en initiant le dialogue inclusif a donné à sa majorité un mandat pour dialoguer avec l’opposition politique. Pourquoi avoir refusé ce mandat lors du processus (...)

Pourquoi vendre notre constitution ?

 jeudi 16 octobre 2014

Depuis 1960 jusqu’en Octobre 1987, malgré le soulèvement populaire contre le régime de Maurice YAMEGO, le peuple burkinabé a toujours vécu en parfaite harmonie. Mais la donne a changé avec l’assassinat de notre cher Thomas SANKARA, héros africain. Ainsi, une crise de confiance s’installa entre frères burkinabè..
Après la mort tragique de Norbert ZONGO et ses compagnons, la courbe des crimes est restée toujours croissante jusqu’à la disparition du juge Salifou NEBIE. A partir du 13 décembre 1998, le (...)

Messieurs du MPP, il faut savoir grandir

 mercredi 15 octobre 2014

Gouverner c’est dialoguer, a écrit récemment un de nos philosophes-citoyens. Il a vu juste et c’est peu de dire que son constat consacre, au regard du lien social ou communautaire qu’entretiennent les citoyens burkinabè. Comment sortir de nos conflits inhérents à l’établissement de ce lien et surtout comment réguler les rapports socio-politiques en l’absence d’un ordre qui conforte chacun des citoyens dans ses droits civiques ? D’une part et d’autre part, entendu que Dieu ne descendra pas pour réguler (...)

De la banalité de nos maux au référendum de Compaoré ?

 mardi 14 octobre 2014

Il ne peut y avoir pire ennemi pour l’homme que l’ignorance de sa contribution à l’élaboration du vecteur de sa propre destruction. D’ailleurs ne dit-on pas que le mal doit être traité à la source, mais qu’en est-il quand on ne le discerne plus du bien ? Il devient une banalité. Et une fois banalisé, le mal nous paraît alors la norme.
Ce concept de banalité du mal analysé et démontré par Hannah Arendt tout au long de sa théorie suite au mal extrême et radical que fut le Nazisme, peut s’appliquer à tout mal (...)

Situation nationale : L’Appel à la souveraineté populaire est indépassable

 mardi 14 octobre 2014

Le moment de déposer les arguments finaux est arrivé. Cette arrivée annonce, en démocratie, cette autre qui consiste à soumettre nos différends, nos divergences ou convenances politiques à des règles constitutionnelles. Comme le Président Compaoré vient de le dire à nos compatriotes résidants en République de Chine (Taïwan), pays natal du grand penseur et économiste du développement le Docteur Tsiang, c’est le moment amical et fraternel pour ne pas dire jubilatoire du débat démocratique qui arrive à son (...)

Le DTN de la fédération de karaté-do en panne dans notre baromètre : Le droit de réponse des démissionnaires

 lundi 13 octobre 2014

Monsieur le directeur
Nous, démissionnaires de la direction technique de la Fédération burkinabè de karaté-do, et membres du bureau de la fédération burkinabè de karaté-do, à notre corps défendant, sommes obligés d’intervenir sur une information passée dans Lefaso.net et relative à l’ex directeur technique national, Omar YUGO.
Dans le baromètre du Faso, vous l’avez mis en panne avec comme reproche à lui fait par ceux qui l’ont démis de ses fonctions « d’en faire trop par rapport à ses prérogatives et aussi (...)

Echec du dialogue politique : Issaka Kaboré répond à Clément Sawadogo

 lundi 13 octobre 2014

Une tribune digne d’intérêt, pourrions-nous dire ! En lisant les premières phrases, nous nous attendions bien sûr à certaines idées puisque Clément Pendwendé Sawadogo est tout de même la cheville ouvrière du MPP. Que les thèses de ce parti soient mises en avant avec le style qu’on lui connait, quoi de plus normal. Mais nous avons lu un autre homme transformé par la situation « des postes perdus », inutilement virulent et volontairement amnésique.
Monsieur Clément P. Sawadogo, nous voulons vous rappeler le (...)

Le Front républicain, section Côte d’Ivoire, en appelle au référendum

 lundi 13 octobre 2014

Réuni le 07 octobre, en ses lieux convenus de rencontre, le Directoire du Front Républicain -section Côte d’Ivoire, a examiné des questions importantes de la vie politique du Burkina Faso, notre mère commune, et décide de produire la présente déclaration.
Le Directoire du Front Républicain -section Côte d’Ivoire s’est penché sur la vocation du Front la situation politique nationale et la contribution des burkinabè de Côte d’Ivoire quant à la résolution de la crise actuelle.
Le Front Républicain n’est (...)

Et pourtant ce référendum est illégal

 samedi 11 octobre 2014

Une seule et même formule termine depuis longtemps maintenant toutes les dépêches d’information sur l’actualité politique burkinabè. C’est : "La Constitution actuelle interdit au président Compaoré de se présenter en 2015". Évidemment, ce n’est pas cette formule journalistique qui interdit et fonde l’interdiction en question, interdiction qu’elle ne fait que constater pour la rappeler aux auditeurs de radio et aux lecteurs d’informations.
Mais cette phrase soulève une question, à savoir : si la (...)

La crise politique et l’analphabétisme

 samedi 11 octobre 2014

« L’ignorance des masses est la première force des dirigeants » C’est une Lapalissade de dire que l’alphabétisation favorise la sécurité économique et améliore la santé des individus, qu’elle participe ainsi à l’amélioration de l’espérance de vie des populations et qu’elle enrichit les sociétés en créant un capital humain propice à l’épanouissement de l’identité culturelle, à la tolérance et à la participation citoyenne au développement, à la démocratisation et à son enracinement !
Cependant le Burkina Faso (...)

Dialogue politique : Analyse d’un processus ayant abouti à un échec prévu et programmé

 vendredi 10 octobre 2014

A l’image de la médiation interne qu’on avait présentée comme une initiative de l’ancien président Jean-Baptiste OUEDRAOGO et un groupe de sages, le dialogue entre l’opposition et la majorité débutée le 25 septembre dernier, à l’initiative et sous l’égide du président COMPAORE, a atteint son épilogue le lundi 6 octobre 2014, par un constat d’échec.
De l’espoir suscité par l’implication personnelle et directe du Chef de l’Etat dans cette initiative de dialogue majorité/opposition
En dépit du degré élèvé de (...)

Clément P. Sawadogo, SG du MPP sur la situation nationale : Le désir d’infantilisation de tout un peuple ou la tragi-comédie de la majorité présidentielle burkinabè

 jeudi 9 octobre 2014

On l’y attendait et elle est tombée gnac : la fin du fameux dialogue politique ! Ce dialogue tant prôné par le Président Blaise Compaoré et sa majorité n’était qu’une parodie, un simulacre de dialogue pour juste prendre de l’avance sur l’organisation de leur fameux référendum tout en divertissant le peuple, et en tentant d’acculer l’opposition.
On se rappelle tous qu’aux discussions du CCRP sur les réformes politiques en 2011, le Président du Faso avait adopté comme principe de base que seuls les points (...)

Le Burkina Faso, un État qui déroge au droit de l’État ?

 mercredi 8 octobre 2014

Cette opinion sur le dialogue entre l’opposition et la majorité présidentielle devait être envoyée à lefaso.net pour publication depuis le samedi 4 octobre, mais j’ai eu un coup de barre qui ne m’a pas permis de la peaufiner dans le délai. Le Burkina Faso mérite aussi de pouvoir changer de président et nous voulons absolument vivre dans la paix mais aussi dans un système démocratique où la dévolution du pouvoir suit la constitution.
Un état de droit, c’est cette société civile dans laquelle se (...)

MPP : Du Loup à l’Agneau

 lundi 6 octobre 2014

L’amnésie selon le dictionnaire en ligne Wikipédia est une perte totale ou partielle de la mémoire. Il s’agit, pour le dictionnaire géant en ligne, d’un état pathologique permanent ou transitoire, congénital ou acquis. Il peut être d’origine organique (lésions cérébrales) ou fonctionnel (troubles psychologiques, …) ou considéré en psychanalyse comme un mécanisme de défense contre l’anxiété ou contre l’angoisse de souvenirs douloureux. Cette définition colle bien à la situation politique burkinabé où les (...)

Salif Diallo, les Burkinabè ne sont pas dupes !

 lundi 6 octobre 2014

Burkinabè vivant à Paris, je n’ai pu me rendre à l’invitation du MPP du 21 septembre dernier, pour écouter Salif Diallo et Simon Compaoré, les guest stars d’un jamborée politique annoncé à grands renforts de publicité. Cependant, à la lumière du compte-rendu presque fidèle du portail le Faso.net, je viens livrer quelques analyses de leur discours.
« Le Burkina Faso n’est pas le jardin privé de Blaise Compaoré » ; voici l’une des phrases chocs que Salif Diallo a balancées lors de la rencontre avec les (...)

Ebola : Faut-il appliquer le principe ou des mesures de précaution à l’épidémie ?

 samedi 4 octobre 2014

C’est connu ! Ebola sévit en Afrique de l’Ouest et en République Démocratique du Congo. Dans la sous-région ouest africaine, la lutte contre la maladie se concentre dans les pays les plus touchés en l’occurrence, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. Sur plus de six mille (6000) cas recensés, l’on dénombre dans ces pays plus de trois mille morts (3000) avec des pics de décès notamment en Sierra Leone et au Liberia (Statistiques, Centers for Desease Control and Prevention).
Face à la propagation de (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 3580

  Météo
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

QUARTE DU 21/10/2014
4 - 10 - 12 - 16 NP : 00

ORD :3 823 500F
DES :318 500F
C G : 44 500 F
C P A : 11 500F
C P B : 21 500 F
C P C : 19 500F

REPORT ORDRE du 24
24 524 528F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés