Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 23 novembre.

Quelques impératifs pour un Burkina nouveau véritable

 dimanche 23 novembre 2014

Les pages hautement héroïques et historiques que viennent d’écrire notre peuple, avec l’encre-sang de certains de ses fils et filles, doivent poser définitivement les fondations d’un Burkina Faso nouveau, un Burkina qui s’inscrit définitivement parmi les nations démocratiques, justes et solidaires. Nous devons tous travailler dans ce sens.
De ce que nous venons de vivre, nous devons tirer absolument des enseignements de sorte que, plus jamais dans ce pays, des citoyens et citoyennes meurent par le (...)

9877 jours de combat pour un serment

 vendredi 21 novembre 2014

Le Jeudi 15 Octobre 1987, aux environs de minuit, devant le forfait que venait de commettre Blaise COMPAORE, je prenais un engagement devant le corps de Thomas SANKARA transporté avec les corps de douze (12) autres de ses compagnons au cimetière de Dagnoin en ces termes : "en cet instant précis, tu sais que depuis six (06) mois je ne suis pas libre de mes mouvements, Blaise ayant décidé de mettre en lieu sûr tout camarade qu’il suspecte être proche de toi, mais peut-être Dieu a voulu que je sois (...)

Equilibre de la terreur, une fausse théorie

 vendredi 21 novembre 2014

L’équilibre de la terreur ne s’aurait assurer de façon durable la paix dans le monde comparativement à l’élévation des consciences humaines à travers une bonne éducation, civique et morale en vue d’une application réelle de la justice, de la solidarité et de l’équité. Du reste, l’analyse profonde des causes des foyers de tension dans le monde le démontre clairement mais l’égoïsme humain a la peau dure et continue d’imposer son dictat dans les différentes gouvernances à travers le monde.
En effet, depuis la (...)

Pour une analyse économique de l’insurrection populaire d’octobre 2014

 vendredi 21 novembre 2014

Il n’est point besoin d’être un spécialiste de l’économie pour comprendre qu’au-delà des aspects purement politiques, l’insurrection populaire que le Burkina Faso a vécu ces derniers temps, a des fondements économiques profonds. Fondements économiques que les analystes ont très souvent éludé alors que l’économie était omniprésente dans cette insurrection comme elle l’est dans toutes nos actions. Les questions économiques étaient au début et à la fin des mouvements. Elles étaient aussi présentes dans le cours (...)

Le président est parti, Vive le Président…. de transition !

 vendredi 21 novembre 2014

La volonté de modification de l’article 37 en son aspect limitant des mandats présidentiels successifs a constitué l’élément déclencheur de la révolution d’octobre 2014. Nous disons révolution d’octobre 2014 car s’il est vrai que tout s’est dénoué le 30 octobre, il convient de souligner que c’est l’entièreté de ce mois qui a vu grandir le sentiment de mécontentement des populations.
Parmi les différents éléments de la situation que vit le Burkina Faso actuellement, nous venant à l’esprit la fierté est sans (...)

Félicitation à notre nouveau Président ! Bonjour aux changements audacieux !

 vendredi 21 novembre 2014

Le Collège de désignation a fait un brillant travail, et bien avant elle, l’Armée, pour son choix avisé en amont, porté sur Monsieur Michel Kafando, Docteur - en Science juridique et politique -, diplomate de carrière et septuagénaire, - comme pour traduire la sagesse. Voici un cumul de trois attributs conjugués à d’autres, que le collège sélectionneur a jugé comme atouts majeurs, pour les défis immenses à relever à la tête de notre nation, dans ce contexte précis, fait de demandes sociales multiples et (...)

Burkina Faso : Un pays fier et intègre qui confie son destin à un diplomate en la personne de Michel KAFANDO

 jeudi 20 novembre 2014

Que l’hommage soit rendu à nos martyrs de l’insurrection populaire du 30 Octobre 2014. Que leur présence dans l’au-delà soit le sel qui renforce notre goût à la lutte pour une vraie démocratie, un monde de justice et de liberté. Que leur prière soit la lumière pour éclairer le chemin de nos combats. Que leur don de soi soit le levain pour féconder nos ambitions à faire du Burkina, l’une des meilleures places sur la planète terre.
Apres tous ceux qui ont perdu la vie, chacun de nous est un héros de cette (...)

La victoire du peuple

 jeudi 20 novembre 2014

Un match inédit s’est joué au Burkina Faso les 30 et 31 octobre 2014 sur un terrain non gazonné entre opposition politique et majorité. Ce qui déjà annonce des blessés graves et même mortels. Ce grand match se vivait en live sur toutes les chaînes internationales. Bien avant le coup d’envoi prévu pour le 30 à 8 heures les échauffements avaient commencé de part et d’autre depuis très longtemps.
Pour l’opposition, c’est à la date du 28 octobre qu’il y a eu le regroupement de toute l’équipe et certains (...)

Humeur : Qu’ils sont ingrats et pingres, ces Etalons !

 mercredi 19 novembre 2014

Je vais être très honnête et direct, je suis extrêmement déçu des Etalons, déçu même est un mot bien faible, pour moi c’est de l’ingratitude de haut niveau.
Avec les millions que le contribuable burkinabè vous permet d’engranger à chaque sélection, et les millions (pour ne pas dire milliards pour certains) que vous amassez en club, tout le 11 national n’a pas trouver mieux que 1 petit million de franc CFA (certains disent 2 millions) à donner comme soutien pour les soins des blessés de l’insurrection. (...)

Annexe à la Charte pour la Transition : Contribution d’un citoyen.

 mercredi 19 novembre 2014

La révolution burkinabè du 30 Octobre, puisque ç’en est une, est grandiose. Ses ondes ont secoué jusqu’au delà même du Burkina. Les martyrs qui en sont tombés et beaucoup qui ont été meurtris dans leur chair et devant lesquels tout le pays se doit de s’incliner, ont tout motif d’être fiers.
Nous avons chassé un système pourri jusqu’à la moelle. Un système de clientélisme, de clans, de cynisme, de brimades, de crimes (économiques et de sang). Tout est à panser (les plaies), à repenser et à reconstruire. (...)

A propos de Valère Somé : Wendyam Nana répond aux internautes

 mercredi 19 novembre 2014

Le lundi 17 novembre 2014 j’ai publié un écrit sur le site d’information www.lefaso.net. L’écrit en question était au départ un questionnement posé à moi-même. Ensuite, j’ai eu l’idée de partager mes inquiétudes parce que je me disais que je n’étais certainement pas le seul burkinabè à vivre avec ces inquiétudes. Il s’agissait de l’absence du Docteur Valère D. SOME du débat qui se mène actuellement au Burkina sur l’avenir du pays.
Cet écrit a suscité de nombreuses réactions des la part des internautes. Certains (...)

L’harmattan du changement souffle, il est chaud et sec

 mercredi 19 novembre 2014

Je voudrais rendre un hommage bien mérité à ce monsieur qui a su choisir le bon moment pour frapper à la porte de l’histoire, et qui a poussé la meilleure des portes pour en sortir...chapeau mon cher Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac ZIDA(YIZ).
Ce pays a connu un long passé militaire qui nous a donné une certaine expérience des militaires, et à cela il fallait ajouter le fait que le Lieutenant-Colonel YIZ était un des hauts responsables du tout craint RSP (l’armée dans l’armée). Ce sont là des (...)

Où est passé Valère D. Somé ?

 mardi 18 novembre 2014

Il est fait que le peuple a chassé l’ancien président Monsieur Blaise COMPAORE du pourvoir ; il reste à savoir si la « compaorose » a pris fin. L’évolution de la situation me laisse croire que les opposants et sociétés civiles n’ont pas encore compris le digne peuple burkinabé.
Le peuple n’en veut pas à un homme mais à un système qu’incarnait Monsieur Blaise COMPAORE. C’est l’inéquitable redistribution des richesses du pays qui a nourrit tout notre sentiment vis-à-vis de la famille présidentielle COMPAORE. (...)

Insurrection populaire au Burkina Faso : le peuple éduque les intellectuels

 lundi 17 novembre 2014

Une abondante une littérature produite par les différents médias burkinabè (quotidien, hebdomadaire, mensuel, etc.) traite de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Lorsqu’on lit cette littérature, la question simple qui vient à l’esprit est celle de savoir si le peuple a agi en toute légitimité ou plutôt en empruntant les voies de l’illégalité ?
On se perd en conjecture si nous abordons cette question à l’aune des points de vue contradictoires que les journaux nous offrent jusqu’à présent. (...)

Conversation avec Dieu sur la situation nationale

 lundi 17 novembre 2014

Sous la forme d’une conversation fictive avec Dieu, le coach Dibi Alfred MILLOGO nous donne ici une lecture particulière de la situation nationale. Pleine d’enseignements.
Peuple : Mon Dieu, qu’arrive- t-il à mon peuple ?
Dieu : Exactement ce qu’il a semé.
P : Nous sommes dans la tourmente et Tu dis que nous l’avons semé
D : Ce n’est pas moi qui le dis. Pouvez-vous récolter le mil à la place de l’arachide que vous avez semée ? C’est vous-même qui le dites : qui sème le vent récolte la tempête.
P (...)

Pourquoi le peuple burkinabè refuse d’être sous la houlette du Lt-col Isaac Yacouba Zida ? Phobie de l’Armée ? Ou simple vigilance ?

 samedi 15 novembre 2014

L’Armée Burkinabè étant partie prenante de Peuple, protectrice de ce même Peuple, et garante de l’intégrité territoriale, il convient de relever que rien ne justifierait une attitude de peur ou de haine vis à vis de cette institution nationale. Le Peuple Burkinabè aime et respecte son Armée. Par conséquent, il refuse qu’on l’accuse de haïr l’Armée au point de « tirer à boulets rouges » sur elle.
L’attitude du Peule a été hautement louable dans toutes les étapes qui ont jalonné sa lutte contre l’embrigadement, (...)

Burkina Faso : Oser franchir l’étape du politique

 samedi 15 novembre 2014

« Personne n’ignore par expérience que le danger inconnu est mille fois plus saisissant et plus terrible que le péril visible et matérialisé ». Alexandre Dumas
La fuite de Blaise Compaoré, suite à la mobilisation exceptionnelle du peuple Burkinabé, a un effet positif pour toutes les populations qui sont actuellement sous le joug de dictatures et de Présidents à vie. Beaucoup se font discrets, certains annoncent leur volonté de ne plus se présenter c’est le cas de Boni Yayi au Bénin quand d’autres (...)

On a retrouvé le vrai père d’Ali Bongo Ondimba

 samedi 15 novembre 2014

Février 1997, je me présente au guichet « état civil » de la mairie de Bangui avec l’original de mon acte de naissance pour légalisation. Dès mon arrivée, je remets le document à qui de droit. Premier obstacle, malgré l’aspect usé du papier de mon acte de naissance, cette personne affirme tout de go qu’elle ne peut procéder à sa légalisation car c’est un faux : « avec ces ratures sur votre acte de naissance, même un enfant de 6 ans sait que c’est un faux ».
En effet, il y a 3 ratures sur mon acte de (...)

Transition au Burkina Faso : Inclusion ou invite à la forfaiture ?

 samedi 15 novembre 2014

La crise socio-politique qui secoue le pays des Hommes intègres exige de chaque digne fille /fils de ce pays d’apporter sa contribution combien indispensable à l’édification de ce pays si cher à tous. Je voudrais avant tout propos m’incliner devant la mémoire des martyrs et de tous les suppliciés des 30 et 31 octobre 2014 ; prompt rétablissement aux nombreux blessés. Ces dates marquent à jamais l’expression de la césure entre la dictature et le peuple muselé, opprimé et exclu. L’exclusion engendra la (...)

Insurrection populaire des 30 et 31 octobre : Une « conspiration » selon Bamba Alex Souleymane

 vendredi 14 novembre 2014

On ne présente plus Bamba Alex Souleymane qui s’est plusieurs fois signalé par ses saillies sans concession quand il s’agit de défendre son « ami Blaise ». Dans ce commentaire, il livre son analyse, bien particulière, de l’insurrection populaire qui a mis à bas le régime de Blaise Compaoré. Textuel.
On les voyait venir. On présumait bien de leurs très mauvaises intentions et les faits tel que projetés se sont passés quasiment tel qu’escomptés. Il fallait mettre à exécution la conspiration. Tout le (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 3700

  Météo
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

4+1 DU 23/11/2014

7- 6 - 15 - 13 - 5 NP : 00

ORD :28 574 500F
DES :263 000F
BONUS : 10 500 F
C G : 169 000 F
C P A : 35 500F
C P B : 6 500 F
C P C : 12 500F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés