Accueil > Actualités > Politique

Dernier ajout : 25 octobre.

Le référendum pro-Compaoré "d’une légalité sans faille" Alain Edouard Traoré

 samedi 25 octobre 2014

La convocation d’un référendum constitutionnel pour permettre au président du Burkina Faso Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans, d’être candidat au scrutin de novembre 2015 est une démarche "d’une légalité sans faille", a affirmé vendredi le porte-parole du gouvernement.
Le projet de loi portant sur un référendum visant à modifier l’article 37 de la Constitution burkinabè, qui limite à deux les mandats présidentiels et interdit au chef de l’Etat de participer à la prochaine présidentielle, sera examiné (...)

Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

 vendredi 24 octobre 2014

Les députés membres des groupes parlementaires UPC (Union pour le progrès et le changement) et ADJ (Alternance, Démocratie et Justice) ont animé un point de presse sur l’évolution du processus parlementaire du projet de loi portant convocation du référendum. A l’occasion, ils ont tenu à « tirer la sonnette d’alarme » sur les conséquences dudit référendum. C’était le vendredi 24 octobre 2014 à Ouagadougou.
Inscrit à l’ordre du jour de l’AN le 22 octobre dernier, le projet de loi portant convocation du (...)

Manifestations anti-referendum : « Certains enfants sont traumatisés », confie un responsable d’établissement

 vendredi 24 octobre 2014

Les manifestations contre le referendum ont touché les établissements secondaires, et même le primaire à certains endroits. C’est le constat qui s’est dégagé en cette journée de vendredi 24 octobre où de nombreux établissements ont donné l’allure de « lieux morts » et des témoignages de responsables d’établissements qui ne laissent personne insensible.
De la dizaine d’établissements secondaires et primaires parcourus à Tampouy dans l’arrondissement N°3, Tanghin dans l’arrondissement N°4, Paspanga dans (...)

Bobo-Dioulasso : Ambiance d’une matinée assez mouvementée

 vendredi 24 octobre 2014

Depuis l’annonce du projet de loi sur le referendum, les mouvements spontanés de prostrations ne manquent pas à Ouagadougou. Vendredi 24 octobre dans la matinée, Bobo-Dioulasso est entrée dans la danse. Etablissements secondaires et primaires fermés, des commerces, quelques banques et le grand marché, avaient eux aussi cessé toute activité. Constat !
« Il y a grève. Les salles de classes sont fermées. Les professeurs sont tous dehors. Ils nous ont dit de repartir à la maison », explique un élève de (...)

Bénéwendé Stanislas Sankara à propos de la situation nationale : « L’erreur n’est pas permise »

 vendredi 24 octobre 2014

Face à la situation nationale et en vue de préparer les mouvements de refus à la modification de l’article 37 de la constitution, l’UNIRPS était en assemblée générale ce 24 octobre à 14h à son siège à Ouagadougou. Les membres des bureaux des secteurs de la commune de Ouagadougou et les sections de la province du Kadiogo se sont réunis autour du président du parti. Maitre Bénéwendé Stanislas Sankara qui a été le premier à parler de désobéissance civile au cas où le pouvoir tenterait un « passage en force », (...)

Lutte contre le référendum : Le Balai Citoyen donne le ton de la semaine de « désobéissance civile »

 vendredi 24 octobre 2014

Le Balai Citoyen, Organisation de la Société Civil (OSC) burkinabè est entré dans la danse de protestation nationale contre le projet de loi sur le référendum. Les manifestants, ont bloqué ce matin 24 octobre toutes les voies au niveau du rond-point sur l’Avenue Tânsoba Kiema (non loin de l’agence SONABEL de la ZAD), obligeant ainsi les usagers à la déviation.
Des pneus et des tôles par ci, du bois de construction et de la ferraille par-là, c’est le spectacle qui se donnait à voir tôt ce matin du (...)

Emission et gestion de titres de dette : L’Agence UMOA-titres fait le point avec ses partenaires

 vendredi 24 octobre 2014

Après Cotonou et Lomé, c’est Ouagadougou qui a accueilli le jeudi 23 octobre 2014, la rencontre de l’Agence UMOA-titres avec les investisseurs que sont les Banques, les sociétés d’assurances et les sociétés d’intermédiations. Les échanges ont porté entre autres sur la réforme de l’environnement d’émission et de gestion des titres de dette souveraine actuellement en cours, les perspectives économiques de l’Union, le bilan des émissions de bons et obligations du trésor à date, etc.
L’Agence UMOA-titres est (...)

MPP : De faux comptes Twitter attribués à Roch Marc Christian Kaboré

 vendredi 24 octobre 2014

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) tient à informer l’opinion nationale et internationale que de faux comptes Twitter ont été ouverts au nom du Président du parti et véhiculent en ce moment des informations erronées.
Les comptes @RochChristian et @RochKabore ne sont pas les comptes du Président Roch Marc Christian KABORE. Par conséquent, le parti du soleil levant se désengage de tous les messages tendancieux véhiculés par ces comptes dont l’objectif est de semer la confusion dans l’esprit (...)

Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

 vendredi 24 octobre 2014

« Quelle est la réaction de la France à l’annonce du processus de modification constitutionnelle au Burkina Faso ? », cette question a été posée ce jeudi 23 octobre 2014 à l’occasion du quotidien point de presse du Quai d’Orsay. La réponse, laconique, est toutefois lourde de sens, confiant au passage que le président François Hollande a écrit au président Compaoré.
« La France réitère son attachement au respect des principes définis par l’Union africaine sur les changements constitutionnels visant à permettre (...)

Manifestation spontanée contre le référendum : Des jeunes de Tanghin bloquent la circulation « pour dénoncer le coup d’Etat »

 vendredi 24 octobre 2014

Les mouvements spontanés contre le référendum se poursuivent dans la ville de Ouagadougou. Le pont John Kennedy, à Tanghin était infranchissable dans la soirée du 23 Octobre 2014. Des jeunes et des femmes ont barré la route à une heure de pointe peu avant 18h pour manifester leur mécontentement contre la tenue du référendum et la modification de l’article 37. Ce seraient des prémices, un échauffement aux manifestations à venir.
Ils ne veulent du tout entendre parler du référendum. Des femmes, les pagnes (...)

Manifestations contre le referendum : la circulation « coupée » à la sortie nord-est de Ouaga

 vendredi 24 octobre 2014

Depuis l’annonce de la décision de convoquer le referendum, des manifestations sont enregistrées à certains endroits de la capitale. C’est le cas ce jeudi matin, 23 octobre 2014, quartier Kossodo, sortie Nord-est de la capitale, route nationale N°3, au niveau de la cité universitaire de Kossodogo où des manifestants ont barré la voie à l’aide de troncs d’arbres, de pneus et de branches.
« La route est barrée depuis 6 h - 7 h », a confié un manifestant avant d’ajouter : « on ne va pas ouvrir le passage, (...)

L’article 266 bis du projet de loi portant Code électoral : Des OSC demandent sa suppression

 vendredi 24 octobre 2014

Recueillir des amendements auprès des acteurs de la société civile pour améliorer le contenu du projet de loi portant révision du Code électoral, c’est à cette fin qu’un dialogue démocratique a réuni acteurs de la société civile et leaders politiques. A l’occasion, l’article 266 bis dudit projet de loi qui prévoit la substitution du ministère de l’Administration territoriale à la CENI (commission électorale nationale indépendante), a suscité le plus de débats à la suite d’une communication livrée par Abdoul (...)

Me Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’UNIR/PS et du FPS : « Les Sankaristes doivent évoluer avec leur temps mais pas en se déformant »

 vendredi 24 octobre 2014

Quel avenir pour le sankarisme ? Quelle voie pour parvenir à l’unité sacrée des disciples du président Thomas Sankara assassiné le 15 octobre 1987 ? Quel rôle jouent les sankaristes dans la crise actuelle que vit le Burkina Faso. A ces questions, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) et tout nouvellement porté à la tête du Front progressiste sankariste qui regroupe trois partis de l’opposition, répond sans ambages. C’était le jeudi 16 octobre (...)

Arrondissement 11 de Ouagadougou : des jeunes manifestent contre le référendum

 vendredi 24 octobre 2014

Les jeunes de l’Arrondissement 11 sont sortis ce soir 23 octobre pour protester contre le Référendum. A l’aide bâtons, ils ont bloqué la circulation sur l’Avenue des Arts en face du SIAO.
C’est aux environs de 19h que de petits groupes ont commencé à se former vers le SIAO. Des coups de sifflets, des crépitements de vouvouzela et bien d’autres bruits sonores ! Voilà ainsi décrit l’ambiance qui a prévalu sur l’avenue des Arts en face du SIAO. Les jeunes ont barricadé la voie obligeant les usagers à la (...)

Situation nationale : Jean Marie Sourabié s’adresse aux députés

 jeudi 23 octobre 2014

Le gouvernement de notre pays s’est silencieusement et collectivement sabordé en donnant une caution frauduleuse à la forfaiture qui tend à trainer notre peuple sur l’échafaud d’un référendum dont on sait qu’il est gros de tous les dangers pour notre démocratie.
L’avènement de la cinquième législature de la quatrième république s’annonçait comme l’occasion propice pour arrimer définitivement notre pays au peloton des pays à démocratie assise, stable et proactive. Malheureusement nous n’en semblons pas prendre (...)

Opération "Coup de balai citoyen" contre le référendum : Consignes pour la “Semaine de désobéissance citoyenne”

 jeudi 23 octobre 2014

Citoyens, citoyennes,
Femmes, Hommes,
Elèves, étudiants,
Personnes âgées,
Travailleurs du public et du privé,
Commerçants ambulants et des yaars/marchés,
Elus, conseillers municipaux, maires et députés
Leaders d’opinion, autorités coutumières et religieuses
Forces de défense et de sécurité,
Burkinabè de la diaspora,
Amis du Burkina,
Jeunesse consciente du pays des hommes dignes et intègres,
Cibelles et Cibals ;
Il en va de la responsabilité morale de tous les citoyens de résister à (...)

Situation nationale : L’UPC appelle au rejet des « velléités de patrimonialisation du pouvoir »

 jeudi 23 octobre 2014

Le Bureau Politique National de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a pris connaissance de l’initiative prise par le gouvernement le mardi 21 octobre 2014 de déverrouiller l’article 37 de la Constitution. L’UPC condamne fermement et sans réserve cette forfaiture et cette trahison du peuple burkinabè. Elle promet de tout mettre en œuvre, de concert avec les autres partis d’opposition, pour rejeter ce projet de la honte tant à l’Assemblée nationale que dans la rue.
L’UPC appelle donc ses (...)

Projet de loi sur le référendum : le vote de l’Assemblée nationale est prévu pour le 30 octobre

 jeudi 23 octobre 2014

A l’invitation du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), acteurs de la société civile et leaders politiques ont animé un débat démocratique dans la soirée du mercredi 22 octobre 2014 à Ouagadougou. Comme on pouvait s’y attendre, le projet de loi relatif au référendum s’est invité aux débats. De ces débats, il est ressorti que ledit projet de loi a fait l’objet de vote à la Conférence des présidents pour son inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Le projet sera soumis au vote le 30 (...)

Projet de révision de l’article 37 : 28 octobre, début de la campagne de désobéissance civile

 jeudi 23 octobre 2014

24 heures après la décision du gouvernement de déposer à l’Assemblée nationale, un projet de loi portant convocation du referendum, l’opposition politique réagit à travers une conférence de presse tenue dans la matinée de mercredi, 22 octobre 2014 à son siège à Ouagadougou. Elle s’insurge contre le projet de loi et lance dès le 28 octobre, la campagne de désobéissance civile.
Une première journée nationale de protestation sur toute l’étendue du territoire, le mardi 28 octobre 2014 pour dire « NON » à la « (...)

Révision de la Constitution : Le contenu du projet de loi de modification déposé à l’Assemblée nationale

 jeudi 23 octobre 2014

Le projet de loi introduit par le Gouvernement à l’Assemblée nationale porte sur deux modifications notables. Elles concerneront l’article 37 et l’article 165 de la Constitution.
Art.37 actuel : Le Président du Faso est élu pour cinq ans au suffrage universel direct, égal et secret. Il est rééligible une fois.
Proposition du Gouvernement : « Le Président du Faso est élu pour cinq ans au suffrage universel direct, égal et secret. Il est rééligible DEUX fois. »
Le second article concerné : Art. 165 (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 6620

  Météo
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

4+1 DU 24/10/2014

1 - 10 - 5 - 7 - 2 NP : 00

ORD :681 000F
DES :8 500F
BON : 500F
C G : 4 500 F
C P A : 1 500F
C P B : 2 500 F
C P C : 1 000F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés