Congrès pour la Démocratie et le Progrès : Le parti reconnaissant à ses militants du Kadiogo

lundi 27 mai 2013

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), à travers sa direction provinciale de la campagne des élections couplées dans le Kadiogo, a organisé le samedi 25 mai 2013 à Ouagadougou, un meeting en vue de traduire sa reconnaissance à ses militants pour la « bonne récolte » dans la province.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Congrès pour la Démocratie et le Progrès : Le parti reconnaissant à ses militants du Kadiogo

L’ambiance était festive dans l’après-midi du samedi 25 mai 2013 à la Place de la nation de Ouagadougou. Jeunes, femmes, hommes et anciens, militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) sont sortis massivement pour assister au meeting de remerciement du parti. L’initiative est de la direction provinciale de la campagne des élections couplées dans le Kadiogo qui s’est réjouie des résultats engrangés. Lors du scrutin, le CDP a obtenu 4 députés sur les 9 sièges pourvus dans la province du Kadiogo. Aussi, dans les 6 communes rurales de la province et dans les 12 arrondissements de la commune de Ouagadougou, le parti assure la gestion des exécutifs communaux. Ce sont autant de motifs de satisfaction, selon les premiers responsables de cette formation politique, qui justifient la tenue de ce meeting. « Nous sommes très satisfaits des résultats que nous avons obtenus dans le Kadiogo aussi bien concernant les élections législatives que les municipales. Nous sommes venus exprimer cette satisfaction aux militants, militantes et sympathisants qui ont fait confiance au parti et au président Blaise Compaoré », a signifié le Secrétaire exécutif national du CDP, Assimi Kouanda.

Dans la même lancée, le directeur provincial de la campagne, Patiendé Arthur Kafando, a salué la détermination des camarades pour l’atteinte de ces résultats conséquents. Il a invité les camarades portés à la tête des exécutifs locaux à gérer avec succès les différents arrondissements et communes. Le directeur provincial adjoint de la campagne, François Compaoré, a, pour sa part, exhorté les populations à accompagner, dans la solidarité, les différentes structures communales. Les jeunes, les femmes et les anciens ont aussi, à travers leurs représentants, renouvelé leur engagement à soutenir le programme du CDP. Actualité oblige, les dirigeants du parti au pouvoir se sont prononcés sur la mise en place du Sénat. Assimi Kouanda, Arthur Kafando et François Compaoré ont tous souligné la nécessité de cette institution au Burkina Faso. « Le Sénat se trouve dans la Constitution. Il est, pour nous, utile pour la consolidation de la démocratie dans notre pays », a soutenu M. Kouanda. Patiendé Arthur Kafando a renchéri en demandant de ne pas faire un amalgame entre la vie chère et la mise en place du Sénat parce que, de son avis, la stabilité et la paix du pays est une question plus essentielle. Et François Compaoré d’appuyer que l’importance d’un sénat pour le Burkina Faso ne souffre pas de débat. Le meeting a été agrémenté par des prestations d’artistes. Dez Altino, Floby, Sana Bob, Awa Boussim, etc., se sont succédé sur le podium.

Kowoma Marc DOH
dohmarc26@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés