Insécurité : fin de cavale pour 4 délinquants

mardi 15 janvier 2013

Il ne se passe plus une semaine sans que les forces de l’ordre ne mettent la main sur une bande de délinquants. Après les cybercriminels, la Brigade de recherches du commissariat central de police de la ville de Ouagadougou a démantelé et présenté, le lundi 15 janvier 2013, une bande de présumés délinquants spécialisés dans le vol d’engins à 2 roues et les vols par effraction. Faisant le constat que les délinquants qui tombent dans les filets de la police sont maintenant très jeunes, les conférenciers ont lancé, pour l’occasion, un appel à ces derniers à plus de retenue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité : fin de cavale pour 4 délinquants

Un pistolet automatique, 14 ordinateurs portables, 4 ordinateurs de bureau, un Ipad, 7 bouteilles de gaz, 39 téléphones portables, du chanvre indien et 2 engins à 2 roues. Ce sont entre autres le matériel saisi des mains des délinquants présumés qui écumaient la zone allant de la Patte d’oie à Kossodo en passant par Karpala, la zone 1 et Bendogo. Au nombre de 4, l’âge de ces derniers varie entre 26 et 28 ans. « Les enquêtes ont permis d’établir clairement que les sus nommés se sont associés en groupe en 2009 avec comme spécialité les vols d’engins à 2 roues. Par la suite ils ajouteront les vols par effraction à leur arc », a indiqué le commissaire Bonswindé Sankara, commissaire central adjoint de la ville de Ouagadougou. Ces délinquants présumés, selon le commissaire Sankara, qui devaient être conduits devant le procureur du Faso encourent une peine maximale de 5 ans.

« Les délinquants arrêtés par la police sont de plus en plus jeunes », a fait remarquer le conférencier. D’où la nécessité, selon la police, que les jeunes, pour ne pas dire les enfants, fassent preuve de retenue dans leurs soucis de satisfaire leurs désirs. « A l’adresse de ces jeunes, nous disons ceci : vouloir offrir une vie honorable à soi même ou à sa famille est digne. Mais vouloir le faire en utilisant des raccourcis tels que le vol, l’usage et la vente de la drogue, les attaques à mains armées ou autres activités du même genre l’est moins », a indiqué le conférencier avant d’ajouter que « la police nationale veille au grain. En s’adonnant à ces activités, peu importe le temps que cela prendra, ils tomberont dans nos filets ». Chacun est donc prévenu.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés