Les officines au Burkina Faso : Revoir certaines « règles » et l’accueil

mardi 15 janvier 2013

Règle de garde dans les différentes pharmacies, règle d’ouverture des officines, accueil dans les officines et autres dépôts pharmaceutiques, etc. Tout ça n’est pas du goût de certains citoyens burkinabè. Dans les lignes ci-après, l’auteur s’offusque contre ces règles qui régissent certains métiers. Elle souhaite l’abandon de la règle de garde rotative et l’amélioration de l’accueil dans les pharmacies, toute chose qui éviterait certaines pertes en vie humaine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Tous les métiers sont régis par des règles et certains ont des « ordres » si ce n’est tous, à leur tête. Ainsi, on pourrait citer l’« ordre » des médecins connu de tous, « l’ordre » des avocats et aussi « l’ordre » des pharmaciens et j’en passe.

Mais ce que l’on n’ignore quelles sont ceux ou celles qui dictent les règles de ces différents ordres. Prenons par exemple l’ordre des pharmaciens qui instaure certaines règles que la population arrive difficilement à comprendre surtout quand elle a une ordonnance médicale à acheter.

Citons seulement deux règles de l’ordre des pharmaciens : la règle de la garde, la règle de l’ouverture des officines ; Et enfin l’accueil dans ces officines, ou dépôt pharmaceutiques de certains CSPS ou hôpitaux.

Autant on dit qu’il n’est pas bon de tomber malade pendant les week-ends au Burkina Faso, autant aussi il n’est pas bon de vous tendre une ordonnance à payer pour un malade en urgence.

En effet, quand vous êtes malade le week-end et qu’il faut faire une échographie ou une radiographie, vous avez tout le temps de mourir car aucune structure de la place ne fait des échographies ou des radiographies le week-end, et si par chance vous arrivez à trouver un médecin pour le faire, là aussi il faut payer le prix pour non seulement l’examen mais aussi et surtout le prix pour le déplacement du médecin.

Une autre chose, c’est l’ordonnance que le médecin vous donne pour un malade que tu as amené aux urgences : si très souvent on arrive à trouver le produit, il se pose le problème crucial de la longue queue d’attente avant de se voir servir les produits. Et, là aussi il faut que le vendeur en pharmacie arrive à décrypter l’écriture du médecin et comme très souvent les pharmaciens ne sont pas dans leur officine on vous renvoie tout simplement au médecin traitant et le malade a donc le temps de mourir avant que les produits ne viennent.

Un exemple qui m’a mis hors de moi c’est le refus d’un vendeur de dépôt pharmaceutique de me servir mes produits parce que le nom du malade ne figurait pas sur l’ordonnance, c’est alors que je lui donne le nom du malade pour qu’elle l’écrive sur l’ordonnance et quelle ne fut pas ma surprise de m’entendre dire qu’elle ne peut pas le faire et qu’il faut forcement l’écriture du médecin qui a prescrit l’ordonnance alors qu’il y avait bel et bien le cachet de l’hôpital.

Dans les pharmacies aujourd’hui si ce ne sont pas les humeurs des vendeurs que nous devons supporter, c’est cette règle de garde et surtout les distances qui doivent séparer les pharmacies. Pourquoi toutes ces règles quand on sait que c’est un domaine de vie ou de mort ? Pourquoi donc cette règle de garde ne s’applique pas à la pharmacie de l’hôpital ? Car elle est ouverte 24H/24, 7j/7. Pourquoi il n’en est pas de même pour les autres pharmacies ? Et enfin, pourquoi les prix d’un même produit varie d’une officine à une autre, sans même qu’il n’y ait une réglementation ?

Il serait souhaitable que l’ordre des pharmaciens laisse les pharmacies qui veulent ouvrir 24h/24 et 7j/7 le faire. Cela éviterait de parcourir de longues distances pour l’achat des produits aux grands risques de venir trouver ton malade mort.

B.

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés