Sommet des jeunes leaders des Nations-Unies : « satisfaction totale » pour le président mondial

lundi 24 décembre 2012

Du 20 au 22 décembre s’est tenu à Ouagadougou et sous la présidence de François Compaoré, conseiller spécial du chef de l’Etat, le 3e sommet panafricain des jeunes leaders des Nations-Unies pour les OMD (Objectifs du millénaire pour le développement). Au sortir de cette rencontre, Djibril Diallo, président mondial dudit réseau s’est dit satisfait du déroulement et des conclusions des travaux. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce dimanche 23 décembre 2012.

Réagissez à cet article Réagissez
Sommet des jeunes leaders des Nations-Unies : « satisfaction totale » pour le président mondial

Rien n’aura échappé à l’organisation, à en croire Djibril Diallo. Venus des 5 régions de l’Afrique, 250 jeunes ont pris part à cette rencontre. Bien qu’étant à l’étranger, certains jeunes ont été impressionnés par la chaleur de l’accueil. « Des jeunes de l’Afrique centrale m’ont dit qu’ils se sentent même mieux ici que dans leurs propres pays », témoigne le président mondial du réseau des jeunes leaders des Nations-Unies. Il a également ajouté que les jeunes ont été impressionnés par le degré d’implication des autorités, des organisations de la Société civile et de la population entière dans la tenue de la rencontre de Ouagadougou. « Même entre participants, on n’a pas senti la différence de nationalité », confesse-t-il avant d’ajouter que c’est une communion des jeunes qui présage du succès de la construction des Etats-Unis d’Afrique que veut rendre réelle, l’Union africaine d’ici à 2017.

En choisissant de tenir leur réunion au Burkina, les jeunes leaders entendaient « saluer les efforts du Pays des Hommes dans l’accélération pour l’atteinte des OMD ». A en croire le conférencier, le Burkina est un pays exemplaire dans la lutte contre le sida. Car dit-il : « le Burkina est le seul pays qui a vraiment maîtrisé l’infection au Sida ».

Au cours du sommet, les jeunes ont pris l’engagement de mettre en œuvre les recommandations de Ouagadougou. Outre cela, l’Onusida, en partenariat avec la Confédération africaine de football (CAF), lancera, le 19 janvier 2013, date de l’ouverture de la CAN en Afrique, une opération pour la lutte contre le Sida. Selon Djibril Diallo, le secrétaire exécutif de l’Onusida, le président de la CAF et chaque capitaine liront un engagement avant le début de la compétition.

Afin de porter leur cause auprès des chefs d’Etat africains, les jeunes ont choisi le président du Faso, Blaise Compaoré, pour parler en leur nom au prochain sommet de l’Union africaine en mai 2013.

Rencontre de grands espoirs, le sommet de Ouagadougou a réellement répondu aux attentes des organisateurs. En se quittant sur des notes d’espoirs, les jeunes leaders, qui ont renforcé leur instance panafricaine en lui dotant d’un siège qui sera à Ouagadougou et en renouvelant les membres du bureau, se sont donné rendez-vous le 18 novembre 2013 à Dakar (Sénégal).

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés