3ème album du groupe Baloukou : Sous le signe de la maturité

jeudi 18 octobre 2012

4 ans après la sortie de leur second album « Où va le monde ? », le groupe Baloukou met fin à l’impatience de ses nombreux fans et mélomanes en revenant avec « M’MA ». L’album a été officiellement présenté au public au « Golden Night Club » à Ouagadougou dans la soirée du vendredi 12 octobre 2012.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
3ème album du groupe Baloukou : Sous le signe de la maturité

Cet événement se tient en prélude de la 2ème édition du festival « Les 48 heures de Baloukou à Koulouba » dont le groupe est promoteur, prévu les 20 et 21 octobre 2012. Ces évènements sont placés sous le co-patronage du maire de l’arrondissement de Baskuy Marin Ilboudo et de la fondatrice de la troupe « Wamdé » Moussognouma Kouyaté et co-parrainés par le « Koulouba Naaba » et le « Manga Naaba » au quartier Koulouba.

Dix (10) titres chantés, la plupart en langues nationales mooré et dioula mais également en français et en anglais, l’album « M’MA » (maman en langues nationales mooré et dioula) est, selon le groupe « un album de maturité ». Cette 3ème œuvre musicale traite des thèmes variés allant de la sensibilisation à l’interpellation en passant par des messages d’espoir. Un album à plusieurs tendances : le warba (musique du terroir moaga), fusion traditionnelle et modernité, hip-hop, rap saoul, harcord, reggae, dub dance-hall, world music. Le 3ème album a été enregistré dans des conditions techniques « formidables » dans des studios de renoms tels que Abazon, Black Echo et Lord Gold au Burkina Faso et aussi en France. Plusieurs initiatives sont prévues pour accompagner la promotion de cet album dont la distribution sera assurée par la radio nostalgie.

Cet album sort en prélude de la 2ème édition de « Les 48 heures de Baloukou à Koulouba », un festival lancé en 2011 par « l’association Baloukou Art et Culture » pour « promouvoir la culture burkinabé… C’est en quelque sorte pour rehausser la culture burkinabè », ont affirmé les membres du groupe. Cette association, pilotée par le groupe de rap Baloukou, regroupe des artistes, des auteurs, des compositeurs et des producteurs. Durant 48 heures, des activités riches et variées sont menées au bonheur des populations du quartier Koulouba et des nombreux festivaliers venus des quatre coins de la capitale.

Il s’agit entre autres d’expositions, de jeux de société, de prestations de marionnettes, d’un grand dassandaaga sans oublier les concerts qui ont lieu chaque soir avec la prestation de nombreux artistes traditionnels et modernes sur un podium libre. On se rappelle que l’an passé, le festival a mobilisé beau monde avec une pléiade d’artistes ou groupes d’artistes : Faso Kombat, Wemteng Clan, OBC, Concret 54, Déroute, Art mélodie, Sabine, Basta Guenga, des promoteurs culturels ainsi que de nombreuses personnalités. Composé de Rasmané Belem, alias La Chimère Koun Faya Koun, de Gouindpouloumdé Gabriel Dabéré, Ken et de Hamdine Visshal Souleymane Ilboudo alias La Veuve, le groupe Baloukou s’est révélé au public burkinabè en imposant respect et admiration dans les concours de rap de renoms organisés dans les années 2001 dans la capitale burkinabè. Des prestations qui ont conduit en janvier 2004 à la sortie de « Un jour on vit », titre du 1er album. Une œuvre qui a achevé de convaincre mélomanes et spécialistes de musique sur les qualités intrinsèques de ce groupe, véritable défenseur des cultures burkinabè.

Kader PALENFO (palenfokader@yahoo.fr)

Le Progrès, Bimensuel d’informations générales

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés