Retour au format normal
lefaso.net

Député Harouna BAYIRE : Une icône pour la jeunesse

vendredi 1er juin 2007.

 
JPEG - 7.7 ko
Harouna Bayiré

Il est jeune, il vient d’être fraîchement élu député sous la bannière de la CFD/B, un parti de la mouvance présidentielle dans le BOULGOU. Dans quelques jours, il va revêtir son écharpe de député. Son ambition : être le porte-drapeau de la jeunesse burkinabè au Parlement.

A 36 ans, Harouna BAYIRE sera l’un des plus jeunes députés de la IVè législature. Ce natif de Komtoéga, précisément de Goulanda dans le BOULGOU, a défié son aîné, le ministre Alain Bédouma YODA. Et si on lui demande comment il s’y ait pris ? Il répond : « ma jeunesse a été un grand atout dans la campagne des législatives, parce que les jeunes ont cru en moi. J’ai osé dire des choses que les autres n’osaient pas, par peur.

Quand je dis par exemple que ce n’est pas normal que l’aîné soit, depuis des années ministre de la Santé et que la province manque d’ambulance pour évacuer les malades, croyez-moi, ce sont des messages qui plaisent aux jeunes et je suis sûr que ce n’est pas seulement qu’aux jeunes » Alors pour ceux qui soutiennent que c’est parce qu’il a battu une campagne soit disant à l’américaine qui l’a valu ces lauriers, lui affirme : « c’est l’expérience du terrain, la détermination de nos camarades qui ont été déterminante, d’ailleurs nous avons fait des kilomètres très souvent à pied pour rejoindre les hameaux les plus enclavés et porter notre message et nous imprégner du vécu de nos parents... »

De son parcours politique, l’on retient que c’est un militant de première heure de l’ODP/MT et lorsque le parti s’est agrandi en 1996 pour devenir CDP, le jeune BAYIRE est resté un fervent militant.« Aujourd’hui je suis à la Convention des forces démocratiques du Burkina et ce n’est nullement un revirement, mais plutôt une continuité car tout comme le CDP, la CFD/B est partie prenante de l’idéal du progrès continu pour une société d’espérance du Président Blaise COMPAORE », affirme-t- il pour mieux situer ses choix politiques.

Aujourd’hui ce jeune patron de AVS international, une entreprise oeuvrant dans le domaine de l’achat, vente et services, entend user de tout son poids d’élu pour plaider la cause des jeunes au parlement. « Je ne ferai pas comme certains hommes politiques qui promettent des forages, des barrages et qui disparaissent, j’appelle seulement les jeunes à la tâche, à ne pas croiser les bras car l’avenir nous appartient.

Je dis aux jeunes, soyez patients car Blaise COMPAORE est en train de faire de grandes choses pour ce pays, mais surtout pour la jeunesse il n’y a pas un homme plus déterminé pour la cause des jeunes que notre président. Ayez confiance en lui, il ne vous décevra pas ». Homme à relations, le jeune BAYIRE veut les utiliser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, dans la mesure du possible pour monter des projets au profit des jeunes.

En attendant de voir l’homme sur le terrain parlementaire tout porte à croire, à en juger les témoignages de ses proches et mêmes certains de ses adversaires politiques, que BAYIRE est un battant, un homme qui a du flair. L’homme est reconnu également pour son sens de l’honneur, ses convictions et surtout son abnégation au travail.

Bon père de famille, il est toujours à l’écoute de ses proches. Gageons qu’avec toutes ses qualités qui lui sont créditées, il les mettra véritablement pour la cause de la jeunesse qui verra en lui un exemple à suivre. Il a cinq ans pour le prouver.

Par Frédéric ILBOUDO

L’Opinion