Accueil > Actualités > Portraits

Dernier ajout : 9 septembre.

Vague de changements dans la diplomatie burkinabè : L’Ambassadeur Bruno Nongoma Zidouemba rentre d’Addis

 vendredi 23 septembre 2011

Le vent de changements tous azimuts qui souffle depuis quelque temps sur la diplomatie burkinabè vient de toucher notre ambassade à Addis Abeba, d’où a été rappelé Son Excellence Bruno Nongoma Zidouemba. Il est remplacé par l’ancien ministre délégué chargé de la Coopération régionale, Minata Samaté/Cessouma, désormais Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès de la République fédérale démocratique d’Ethiopie et Représentant permanent auprès de l’Union africaine et de la Commission économique des (...)

Tribune de la femme /Binta Gueye, première adjointe au maire de Ouakam (Dakar) : « J’ai fait quatre fois la prison pour l’intérêt du pays »

 vendredi 23 septembre 2011

Elle s’adonne activement à la politique qu’elle dit avoir héritée de son père. Militante du parti socialiste depuis la tendre enfance, elle fut élue première adjointe du maire de l’arrondissement de Ouakam en 2009. Calomnies, tortures, incarcérations sont autant de difficultés que Binta Gueye a dû défier pour l’intérêt de sa commune.
« Selon la constitution sénégalaise, le président est élu par suffrage universel et est rééligible une seule fois. Et j’adhère à cette constitution. Et bien que je sois du (...)

Basile Zoma, photographe de la paix

 vendredi 9 septembre 2011

Les premiers pas de Basile Zoma dans la photographie ? Ils remontent à son adolescence, au Burkina Faso où il est né le 29 janvier à Pompoi 1979. Séduit par ce métier, il se forme à l’école de maîtres de référence et se perfectionne dans un institut professionnel.
En 2000, c’est un autre virus qui le pique. Celui de la presse. Basile Zoma entre d’abord au journal « Le Populaire nouvelle formule », un quotidien ivoirien d’informations générales, la même année en tant que reporter photographe. Mais au terme (...)

Tribune de la femme - Salimata Diabaté, artiste balafonniste et percussionniste : « Je n’ai jamais mis pied à l’école… »

 jeudi 1er septembre 2011

C’est vraiment une femme pas comme les autres, cette jeune dame, d’ethnie Sambla de 28 ans. Polyvalente, elle manie avec maestria le djembé, le balafon, le doundoun, le bara et assaisonne tous ces instruments par sa douce voix. Par cette activité elle s’occupe de sa famille depuis la mort de son père. Rencontre.
Petite (à l’âge de 5ans), elle accompagnait son père dans les cabarets, ou les cérémonies de baptême, de mariage pour jouer des instruments de musique traditionnelle. Pourtant, dans leur (...)

Province de la Bougouriba : Kounsoa Kambiré, l’aveugle aux 1 000 métiers

 mercredi 24 août 2011

Kounsoa Kambiré, aveugle depuis son enfance à Ségré, village situé à 5 km de Diébougou dans la province de la Bougouriba, force l’admiration. Agé de 35 ans et père de famille, il arrive de lui-même, à cultiver le mil, le maïs, le haricot, les poids de terre et l’arachide. Zoum sur cet aveugle très combatif, qui est également balfoniste, vannier et éleveur.
Il faut le voir à l’œuvre pour y croire ! le samedi 23 juillet 2011 aux environs de 8 heures à Ségré dans la Bougouriba, Kounsoa Kambiré, est en pleins (...)

El Hadj Aboubacar Zida dit Sidnaba, PDG du groupe Savane communication : La rue, les champs de plantation, puis… la communication

 jeudi 4 août 2011

Dans son fauteuil de PDG, s’exprimant dans un Français approximatif, mais loquace et très ouvert, souriant ou riant aux éclats avec ses visiteurs, nous avons là un autodidacte presque parfait. El Hadj Aboubakar Zida, plus connu sous le pseudonyme Sidnaba, (patron de la vérité en langue nationale Mooré) a presque tout appris sur le tas. Orphelin dès le jeune âge, il a bâti son succès à partir de la rue, puis dans les plantations de café cacao en Côte d’Ivoire où il s’est essayé à moult métiers. (...)

Bila Mamadi : Un « Soldat » au service de la diaspora

 vendredi 29 juillet 2011

Il passe pour être l’un des présidents d’association les plus actifs de la diaspora burkinabé en Côte d’Ivoire. En créant le Réveil club en juin 2010, Bila Mamadi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, dit vouloir contribuer au rayonnement du Burkina-Faso en Côte d’Ivoire. Portrait.
Natif de Bouaflé, la ville symbole de l’intégration de la plus grande communauté burkinabé, Bila Mamadi n’est plus à présenter dans la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire et même audelà des frontières ivoiriennes. Car en Côte (...)

Esther OUEDRAOGO : Une plume pour peindre la vie !

 vendredi 22 juillet 2011

La forme, les contours, les proportions. Aucun détail n’est négligé. Dans son laboratoire, Esther OUEDRAOGO dessine. Elle imprime des fragments de vie, des réminiscences, des rêves et des émotions sur le papier. Art du dessin ou dessin d’art ? Pour l’artiste, les deux sont consubstantiels. Point de barrière rigide ; l’un étant nécessaire à l’autre. Sans l’âme du dessin en effet, l’œuvre n’est qu’un catalogue de couleurs. Sa matière est une trace qui ne deviendra jamais signe. Le dessin exprime la (...)

Dialogue politique au Burkina Faso : Les refondateurs font le point de leurs participations au CCRP

 lundi 18 juillet 2011

Les partis signataires du manifeste pour la refondation nationale ont animé une conférence de presse, le samedi 16 juillet 2011 à Ouagadougou, afin de rendre compte de leur participation aux discussions sur les réformes politiques.
Les discussions sur les réformes politiques dans le cadre des sessions du Conseil consultatif sur les réformes politiques viennent de prendre fin. A cet effet, « les refondateurs ont estimé nécessaire de faire un bilan à mi-parcours pour évaluer le travail qui a été (...)

Alima Déborah Traoré/Diallo, nouveau Médiateur : Une personnalité pétrie de ressources et ouverte sur le monde

 mardi 28 juin 2011

Par décision du conseil des ministres en date du mercredi 22 juin 2011, le Burkina a un nouveau Médiateur du Faso, en la personne de Mme Alima Déborah Traoré/Diallo. Elle remplace à ce poste Amina Moussou Ouédraogo/Traoré qui a bouclé depuis un certain temps, son mandat unique de cinq ans consacré par le statut de l’institution depuis sa création. Ainsi, une femme succède à une autre. Alima Déborah Traoré née Diallo qui prendra fonction très prochainement, est le quatrième président de l’institution après (...)

Tribune de la femme : Karidjatou Doumbia, artiste danseuse musicienne ivoirienne : « Aucune des tueuses de Mapouka n’est décedée »

 jeudi 9 juin 2011

Cette ivoirienne originaire de Korhogo, nous l’avons rencontrée à Bobo-Dioulasso pendant la Boucle du coton. Ténor du groupe des tueuses de Mapouka, beaucoup de rumeurs l’ait donné pour morte. Kadidjatou Doumbia, puisque c’est d’elle qu’il s’agit est bien vivant et reside actuellement en Italie. Elle vient de mettre un album sur le marché en janvier dernier. Mère d’une fille de 14 ans, elle nous parle de son histoire.
Beaucoup ont soutenu qu’après le clip realisé sur la danse de Mapouka, la fille (...)

Tribune de la femme/Adjaratou Sanou alias « Adji », artiste musicienne burkinabé : « J’ai rencontré Black So Man à cause de mon amour pour la musique »

 jeudi 26 mai 2011

Passionnée de musique depuis l’enfance, elle s’est donnée les moyens pour devenir artiste. Confirmée, elle défend la cause des orphelins, des enfants vulnérables, mais aussi des jeunes filles en difficultés. Elle fut la compagne de feu Black So Man. Cette jeune dame optimiste et courageuse est bien Adjaratou Sanou alias Adji. Trente-deux ans, elle est mère d’un enfant.
« Beaucoup de gens pensent que c’est parce que Black So Man chantait que j’ai voulu moi aussi chanter. J’ai rencontré Black So Man à (...)

Sawadogo Boureima, un passionné de culture : « Le Burkina-Faso ne doit pas sombrer au moment où la Côte d’Ivoire se relève avec son aide. »

 mardi 24 mai 2011

Né le 02 décembre 1957 à Boussouma dans la province de Sanmatenga, Sawadogo Boureima est établi en Côte d’Ivoire en 1976. Depuis 1992, l’homme s’est investi dans de nombreuses associations mais ce qui lui tient le plus à cœur, c’est la culture burkinabè qu’il se dépense à faire rayonner en Côte d’Ivoire.
A 54 ans, Sawadogo Boureima, culturellement parlant, fait partie des quelques rares personnes ressources burkinabé en Côte d’Ivoire. Secrétaire général de l’Union des Ressortissants de la Province de (...)

Tribune de la femme - Madjara Ouattara, couturière : « J’ambitionne ouvrir un centre de couture, décoration et maintenance de machines »

 jeudi 28 avril 2011

Elle est d’une simplicité olympienne, cette couturière que nous avons rencontrée au Ghana lors du voyage d’études organisé par la direction régionale de la jeunesse et de l’emploi le mois dernier. Elle avoue aimer énormément travailler sans complexe. Découvrons ensemble, cette jeune femme entrepreneur.
Jeune, elle était passionnée de couture. C’est ainsi qu’après les cours, les jeudis soir, elle se rendait chez une religieuse à Peni pour apprendre à coudre à la main. Après ses études primaires, elle (...)

Tribune de la femme : Salimata Pousga, docteur vétérinaire et enseignante à l’UPB

 jeudi 21 avril 2011

« Je suis persuadée qu’avec l’aviculture, on pourrait lutter contre la pauvrété des femmes et jeunes » Agée de trente cinq ans, Salimata est docteur vétérinaire et enseignante à l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso. Convaincue, elle a toujours cru à la vie. Elle a fait un choix, l’aviculture, parce qu’elle pense que c’est l’un des moyens pour lutter contre la pauvrété. Native de la ville de Bobo-Dioulasso, Salimata Pousga y a fait toutes ses études primaires et secondaires, successivement à l’école (...)

Valorisation de la culture burkinabè : L’engagement de Yé Lassina Coulibaly récompensé

 mercredi 13 avril 2011

Pour Yé Lassina Coulibaly, auteur-compositeur d’afro jazz, les frontières ne devraient, pour rien au monde, constituer des barrières au rayonnement de la culture burkinabè, à travers notamment sa musique. Depuis la France, où il réside depuis maintenant des décennies, le musicien engagé a toujours œuvré dans ce sens par ses diverses productions musicales. C’est peu de dire, au regard de son engagement sans cesse réaffirmé et souvent traduit en actes concrets, qu’il est un ambassadeur de la culture du (...)

Cleophas Adrien Dioma : Un jeune Burkinabè surdoué culturel en Italie

 vendredi 11 mars 2011

Co-fondateur et directeur artistique du festival « Ottobre Africano » de Parme en Italie depuis maintenant 8 ans, Cleophas Adrien Dioma est un prodigieux homme de culture touchant presqu’à tout. Poète, photographe, réalisateur de documentaires, journaliste, videomaker et éducateur, il semble n’avoir pas de limite dans le domaine. Pourtant, rien ne prédestinait cet ancien étudiant burkinabè en économie à une telle présence sur la scène culturelle.
En effet, lorsque le jeune Dioma en 1998 quittait son (...)

La situation en Afrique du Nord et les errements de la diplomatie française vont obliger Paris a repenser ses relations avec l’Afrique noire.

 vendredi 25 février 2011

Personne n’en a encore pleinement conscience, mais c’est un tsunami tout à la fois diplomatique, politique et social qui vient de déferler sur la côte méditerranéenne de l’Afrique. Rien, désormais, ne sera plus pareil dès lors qu’il est apparu aux populations que tout est possible, y compris l’impossible.
En quelques semaines, trois régimes « forts » : celui de Ben Ali en Tunisie, de Moubarak en Egypte et de Kadhafi en Libye, ont été rayés de la carte diplomatique arabe, africaine et mondiale. Des (...)

Arsène Evariste Kaboré, rédacteur en chef de la RTB/Télé : Le plus anglophone de la télévision nationale

 vendredi 25 février 2011

Arsène Evariste Kaboré avait la possibilité, la plus évidente d’ailleurs, de devenir professeur d’Anglais. Mais, il en a décidé autrement. « Si je devais être professeur d’Anglais, j’aurais voulu que ce soit au niveau du supérieur », précise-t-il. Mais tout ça n’est plus à l’ordre du jour. C’est dans le journalisme qu’il évoluera. Diplômé de l’institut de journalisme du Ghana, titulaire d’un certificat en journalisme, publicité et TIC de l’université de Maryland aux Etats-Unis d’Amérique, en plus de sa maîtrise (...)

Pierrette Adams, artiste chanteuse : « Je ne suis pas le bon exemple »

 jeudi 24 février 2011

Elle n’est plus à présenter, cette citoyenne du monde. D’abord hôtesse de l’air, elle va embrasser la musique pas, par passion, mais plutôt par compassion pour le petit Mohamed, en son temps victime de maltraitance. Une compassion qui va se transformer plus tard en passion et qui va faire d’elle, une artiste chanteuse de renommée internationale. Cette dame, est Pierrette Adams, la quarantaine révolue, et mère de deux garçons. Nous l’avons rencontrée à Bobo-Dioulasso le samedi 12 février 2011 alors (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 400

  Météo
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

4+1 DU 19/09/2014

17 - 18 - 6 - 2 - 10 NP :00

ORD : NEANT
DES :7 457 000F
BON : 98 000F

C G : 18 000 F
C P A : 3 500F
C P B : 8 000 F
C P C : 4 500F


REPORT ORDRE 50 592 968 F
Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés