Retour au format normal
lefaso.net

Tour cycliste international du Faso 2012 : Conserver le maillot jaune à tout prix

mercredi 17 octobre 2012.

 

A 72 heures du coup d’envoi du tour cycliste international du Faso, la Fédération burkinabè de cyclisme et les coureurs cyclistes burkinabè ont été reçus par le ministre des Sports et des Loisirs Yacouba Ouédraogo. L’objet était de porter aux coureurs le message d’encouragements du président du Faso.

Le ministre Yacouba Ouédraogo a fait savoir à la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC) conduite par son président Alassane Wangraoua tout le plaisir qu’il ressent à les recevoir à la veille du top de départ du Tour cycliste international du Faso. A l’endroit de la FBC, il a loué le dynamisme dans les compétitions internationales avec des coureurs occupant à chaque fois les premiers rangs. « Je vous reçois au nom du président du Faso, du Premier ministre et de tout le peuple burkinabè pour vous prodiguer les encouragements pour le Tour du Faso qui commence vendredi. Travaillez en équipe afin de conserver le maillot jaune acquis l’an passé », leur a-t-il lancé. Le ministre a fait savoir aux coureurs, la dynamique de victoires dans laquelle surfe le sport burkinabè, et de citer la victoire des cadets en Namibie, les boxeurs qui ont obtenu des ceintures aux championnats d’Afrique, et tout récemment, la qualification des Etalons seniors en football pour la phase finale de la CAN 2013.

Il les a donc exhortés à perpétuer cette dynamique de victoires lors de ce Tour du Faso. Le ministre a aussi invité les coureurs à demeurer fair-play dans la combativité. En guise d’encouragement pour démarrer la compétition, le ministre des Sports octroie une prime de sélection de 150 000F à chaque coureur. A la suite du ministre des Sports, le président de la FBC a traduit tout l’honneur que le bureau fédéral et les coureurs éprouvent d’être reçus. Il a dit que la FBC et les coureurs sont décidés à faire honneur à la nation en défendant chèrement le maillot jaune. Le capitaine des Etalons-cyclistes Hamidou Yaméogo, au nom de ses collègues, a fait comprendre que la prime de 150 000F est « bon, mais c’est pas arrivé ». Il a dit que les coureurs demandent que l’on revoie à la hausse la prime pour l’amener à 500 000F, et cela afin que les coureurs soient à l’aise, mettent à l’abri leurs familles du besoin pendant la période de toute la course.

Requête à laquelle le ministre des Sports a accédé sans ambages, mais dira qu’en retour, il attend des résultats pour le peuple burkinabè. Il faut noter que la Fédé, elle octroie à chaque coureur 100 000F, ce qui fera en tout à chaque cycliste 600 000F. Le président de la FBC n’a pas manqué d’interpeller les coureurs, « ce que vous avez demandé, vous l’avez obtenu, que celui qui sait qu’il n’est pas prêt pour le Tour du Faso se désiste dès maintenant ».

Barthélemy KABORE

Sidwaya