Retour au format normal
lefaso.net

Retour de Bamako : Qui en veut à Oumou Sangaré ?

mercredi 11 août 2004.

 

Depuis quelque temps, l’actualité filmographique est tenue en haleine par la sortie très controversée d’un film pornographique. Ce film X met en exergue une actrice assimilée à la vedette malienne Oumou Sangaré et un artiste sud-africain Penny Penny. A la faveur de notre séjour au Mali, nous avons profité pour en savoir plus. Là-bas, on a démontré que la dame en question n’est pas Oumou Sangaré.

Depuis l’apparition des DVD, plusieurs films sont disponibles sur ce support. Et surtout les dernières sorties hollywoodiennes. Il n’est pas rare de voir des films qui, une fois sortie au grand écran, sont simultanément disponibles en vidéo CD. Cela contribue à diminuer les entrées dans les salles de ciné, mais aussi à entraver aux intérêts des réalisateurs et des artistes musiciens.

Ce, d’autant plus que ces CD vidéo sont à 90% piratés, c’est-à-dire contrefaits. Actuellement, ce qui défraie la chronique, c’est ce film porno où tout le monde assimile l’actrice principale à Oumou Sangaré. Durant notre séjour à Bamako, nous avons voulu en savoir davantage. Là-bas, personne ne croit à ce montage. Des vendeurs de CD eux-mêmes aux simples consommateurs, ils sont tous unanimes que c’est du mercantilisme fait aussi pour salir Oumou Sangaré.

Au Burkina, la rumeur court qu’elle a accepté de tourner ce film pour pouvoir construire son hôtel la "Résidence Wasoulou". D’autres disent que le réalisateur (son nom ne figure pas sur le CD vidéo) de cette œuvre aurait fait chanter la star malienne, qui aurait refusé de tourner la seconde partie du film. D’ailleurs les commentaires diffèrent selon les sources.

La preuve par la confrontation

Au Mali, des animateurs radio ont fait des recoupements. Ils ont comparé des photos de différents âges d’Oumou Sangaré et de sa "sosie". Résultat : dans le film, la dame a les seins très développés contrairement à Oumou Sangaré. Elle a également une tache sur le haut du sein, qu’Oumou n’a pas.

La femme du film est grosse et moins élancée ; la star malienne a la bouche fendue, ce que la femme du film n’a pas. Par contre dans ce film X, elle a de grosses lèvres. De plus, il ressort qu’Oumou Sangaré a un nez court à l’opposé de l’actrice du CD vidéo. Ces animateurs, qui ont également vu une version plus originale de cette œuvre, "Mali est grave", ont constaté que la musique du film n’est pas celle d’Oumou Sangaré, alors que la version commercialisée porte le titre de sa dernière cassette, "Laban". Toutes ces contradictions ont fini par convaincre les plus sceptiques qu’Oumou Sangaré n’a jamais tourné dans ce "Mali est grave".

L’hôtel Résidence Wasoulou n’est qu’une partie de la fortune de la vedette. Pour une star qui a fait le tour du monde depuis la sortie de sa première K7 en 1989. Et pour qu’elle n’entre pas dans ce débat, son mari lui a conseillé de ne pas répondre. Heureusement que le moral de l’originaire du Wasoulou n’est pas atteint, car pendant notre séjour, elle était en tournée européenne. D’aucuns racontent que ses biens (Résidence Wasoulou et sa villa) ont été saccagés. Il n’en est rien, car durant notre séjour au bord du Djoliba, nous avons pu visiter l’hôtel, qui est bel et bien là et intact.

Et jusqu’à notre départ, nous n’avons pas été informé d’actes de vandalisme à son encontre. D’ailleurs au Mali, on ne parle même plus de ce film, que tout le monde a fini par considérer comme truqué. Mieux, la police effectue souvent des descentes pour saisir ces CD piratés. A notre avis, le ou les auteurs du film ont utilisé l’image de la Malienne pour vendre leur produit dans la sous-région. Si seulement on parvenait à mettre la main sur ces pirates d’une autre espèce, on arrêterait sans aucun doute ces rumeurs d, es plus folles. Dommage qu’ils restent dans l’ombre et agissent comme des marionnettistes.

Kader Traoré<br<
De retour de Bamako
L’Observateur