Retour au format normal
lefaso.net

Partenaires

dimanche 19 octobre 2003.

 

Fasonews.net
Fasozine
Burkina Ntic
Afrik.com



Messages

  • Je suis Monsieur Cédric Mpouho, agent des joueurs, spécialisé dans le management et le placement des joueurs amateurs et professionnels de football. Je cherche des partenaires pour placement et détection des joueurs pour des clubs à Dubaï, Qatar et Turquie.
    N.B : Billets d’avion et hébergements prisent en chargent par le sponsor.

  • JE voudrais vous soumettre des ecrits a corriger et afficher sur vortre site que je lis souvent comme c texte sur le Migrants

    Quiconque fait cent pas sans amour, marche à ses propres funérailles
    Lampedusa et les tragédies qui l’ont suivi passé, l’épineux et souvent tragique problème des migrants vers l’Europe est retombé dans l’anonymat jusqu’au prochain naufrage. Le problème des migrants ne fait plus le titre des journaux et la une des télévisions et radios Européens friands de nouvelles à sensation avec tournure tragique. Et pourtant, chaque jour ils sont des milliers à tenter la traverse pour gagner l’Europe au risque de leur vie.
    Les images de la tragédie de Lampedusa avaient fait le tour du monde provocant une onde de choque, colère et indignation. Plus de 300 cercueils d’hommes, de femmes et d’enfants morts noyés fuyant les dictatures et la pauvreté avaient remis l’épineux problème de l’immigration sur le devant de la scène. La tragédie de Lampedusa n’était peut être que la partie visible de l’Iceberg. Combien ont péri avant Lampedusa sans couverture médiatique ? Combien périront encore ? Nul ne peut le dire et le prédire avec certitude.
    Enterrées sans les funérailles nationales promises à chaud devant l’ampleur du drame par les autorités Italienne, ces victimes de la mondialisation venaient de subir une nouvelle tragédie à titre posthumes. Si les autorités Italiennes leur ont refusé des funérailles nationales le monde entier lui, leur a fait des obsèques universelles dignes, en leur évitant l’anonymat par un hommage solennel à travers les réseaux sociaux.
    « Quiconque fait cent pas sans amour, marche à ses propres funérailles »disait Walt Whitman un poète Américain. Dieu sait que ces victimes ont fait plus de cents pas. Au-delà de cette terrible tragédie, loin des écrans de télévisions, les déclarations musclées des dirigeants Européens ont repris le pas sur les déclarations empreintes d’émotions et d’indignations diplomatiques aspergées de larmes de crocodiles, qui étaient de rigueur. Dans les différentes capitales de l’Union Européenne, plutôt que de compassion, d’empathie ou de solutions à long terme, ils proposent des solutions cosmétiques avec une politique répressive soutenue par des idées ringardes. Quel reflexe !
    Sinon comment comprendre qu’après pareilles tragédie que des dirigeants Européens tiennent pareille discours ! Ce flux migratoire ne s’arrêtera pas sur des coups gueules encore moins avec des solutions a chaud qui ne tiennent pas compte des réalités du moment.
    Si ces migrants à la merci des trafiquants et passeurs ont pu surmonter les rigueurs du désert et se frayer un chemin au milieu des Jihadistes et autres narcoterroristes ce ne sont pas des barrières faites de grillages surmontés de barbelés avec le système de maillage ``Eurosur`` qui les décourageront. Ces Migrants ne vont pas en Occident bon gré, mais malgré. Pris qu’ils sont entre le marteau des tortures, des dictatures, de la pauvreté et l’enclume des conflits inter ethniques et des guerres à répétitions. Qui ne serait pas tente par ce voyage vers L’Europe des soient disant civilisées et de la liberté dans ces conditions ? Les camps de rétention de Ceuta, Melilla et Lampedusa sont des structures cinq étoiles comparées au chaos et à la misère qu’ils laissent derrière eux.
    Toute cause a des effets ! Ces causes sont aussi variées et lointaines que ces migrants qui tentent leur chance à la rechercher du mieux être. Si les causes contemporaines elles sont connues les causes historiques et leurs responsables le sont probablement moins et pas acceptés de tous. Cette migration n’est pas fortuite, elle est le prolongement logique d’une histoire qui a pris racine dans les profondeurs de l’histoire. Savragnon de Brazza, Fedherbe, Levingston ect.. ne se doutent pas que les arrières petits fils de ceux qu’ils appelaient indigènes allaient faire le voyage en sens inverse. La seul différence ceux-ci sont appeler migrants au lieu d’explorateurs.
    Prétextant d’apporter la civilisation et la parole divine comme si les Africains, qu’ils appelaient indigènes, n’avaient ni civilisation ni croyances divines. Ces soit disant explorateurs Européens ont envahi et occupé le continent et ses territoires. Dans certains cas et il y a en plusieurs d’ailleurs comme la Réunion, les iles Canaries, Azores, St. Helene, Diego Garcia, Ceuta, Melilla, Mayotte ect… sont toujours occupes et n’ont toujours pas été décolonisés. Ces Européens au mépris du respect de la dignité humaine et de la parole divine et a la force de leurs puissance de feu ont occupé piller et continu aujourd’hui encore a piller les ressources de cette Afrique que certains d’entrent eux avaient dans leur esprit transforme en jardin personnel. Aujourd’hui après leur pillage et l’installation de marionnettes aux ordres dans un désordre et des dictatures parfois sanglantes, ces civilisés plutôt avilissants Apôtre de la manipulation, et du déni ferment leurs portes, et les yeux sur les tragédies des migrants Africains. Ou sont la civilisation et l’Évangile dont ils revendiquaient la paternité ?
    Après avoir déstructure les sociétés Africaines et installe un désordre pour imposer leur pseudo civilisation ils refusent aujourd’hui d’assumer leur responsabilité pourtant établie. Les civilisés et dépositaire de la parole divine (l’Évangile) sont ils devenus amnésique ? Ont-ils perdu la mémoire ou leur foi ? Sinon comment comprendre que des civilises de leur trempe épris de l’Évangile foulent au pied les versés Marc 12 :28-31 et Mathieu 25
    Marc 12 :28-31
    « "Le plus important, » répondit Jésus, « est la suivante :« Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu, le Seigneur est un [a] 30 Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de. tout ton esprit et de toute ta force »[b] 31 La seconde est la suivante :... Tu aimeras ton prochain comme toi-même" [c] Il n’ya pas de commandement plus grand que ceux-là " »
    Mathieu 25 :35-43
    Le mandat dans Matthieu 25 est clair. « Ce qui compte pour une vie de foi est de savoir si on a agi avec soin et amour pour les gens dans le besoin. Nourrir les affamés, vêtir ceux qui sont nus, visiter le prisonnier et les malades, accueillir l’étranger ne sont pas une question de "crédit supplémentaire", mais plutôt constituer le critère décisifs pour être « les gens de foi ».
    En lieu et place de ces deux textes biblique, c’est la traite négrière, le travail forcé, L’enrôlement forcé des Africains pour servir de chaire à canon aux soldats Nazis qu’ils imposent aux Africains. Quelle honte !
    Et pourtant une toute petite volonté politique couplée à des mesures d’accompagnements (une transparence et plus grande accessibilité aux visas) entre autres permettra de réduire ces tragédies humaines dont ils sont moralement comptables. C’est vrai que l’Europe ne peut pas se transformer en camp de refugier géant pour accueillir tous ces migrants. Mais elle peut arrêter de soutenir des dictatures et s’abstenir de tirer les ficelles politiques pour satisfaire ses intérêts et sa soif de matière première Qu’elle achète a des prix dérisoires.
    Cherif Zawiya Diallo