Situation nationale : Le coup de pied du « Lion » dans la fourmilière

jeudi 15 août 2013

Le communiqué de presse de la présidence du Faso sur la l’opérationnalisation du sénat continue de faire parler de lui. Les déclarations de partis politiques pour féliciter le président, ou appeler le peuple à rester vigilant se succèdent dans les rédactions. En lieu et place d’une déclaration, le Parti de l’unité nationale et le développement (PUND) de Boukary Kaboré dit le Lion opte pour une conférence de presse, tenue le 15 aout 2013 au centre de presse Norbert Zongo. Le parti du Lion pense que Blaise Compaoré « tient mordicus à son sénat ». Aussi, « Le Lion » et ses camarades condamnent « avec la dernière énergie » l’expulsion des étudiants des cités universitaires et exigent la libération sans condition des étudiants détenus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Le coup de pied du « Lion » dans la fourmilière

Pendant plus d’une heure, Boukary Kaboré dit « Le Lion » et ses camarades du PUND ont donné leur lecture de la situation nationale. Du processus de mise en place du sénat au délogement manu-militari des étudiants des différentes cités universitaires, les conférenciers du jour ne sont pas allés du dos de la cuillère. Sans diplomatie, ni ménagement, Le lion a craché « ses vérités ».

Se prononçant d’abord sur le communiqué de la présidence du Faso qui demande un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat d’ici au 31 aout 2013, le Parti de l’unité nationale et le développement (PUND) s’interroge : « Que cache ce communiqué ambigu et laconique de la voix de son maître ? Le flou de son expressivité dénote bien de la nature secrète, taciturne et imprévisible de l’homme. Faire l’analyse d’un tel communiqué, on risque de se perdre en conjonctures et en conjectures ».

« Blaise Compaoré tient à son sénat »

Néanmoins, «  Le Lion » et ses camarades déclarent percevoir « en filigrane que Blaise Compaoré tient mordicus à son sénat et demande que le comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles avalise coûte que coûte, vaille que vaille la création du sénat ».

Mais, Boukary Kaboré et ses camarades entendent s’opposer par tous les moyens à la mise en place de cette 2e chambre du parlement burkinabè. Se réclamant de l’aile radicale de l’opposition, il n’exclut aucun moyen pour « ramener les forts du moment à la raison ». Pour l’instant, le parti ne semble disposer d’aucun agenda. Mais, « Le Lion » en appelle, tout de même, à la réaction indignée du peuple car, dit-il : « le sénat, s’il voit le jour, est et sera le reflet de la trahison des intérêts primordiaux et vitaux de notre peuple ».

Le PUND exige la libération des étudiants détenus

Actualité oblige, le parti du lion ne pouvait passer sous silence la situation des étudiants délogés des cités universitaires. «  Nous compatissons avec consternation, douleur et révolte à la souffrance que les étudiants et nos frères endurent actuellement. Le parti condamne avec la dernière énergie la détention arbitraire des étudiants et exige leur relaxe pure et simple sans condition ». Par ailleurs, Boukary Kaboré dit cautionner la méthode de lutte adoptée par les étudiants. Il estime qu’en lieu place des étudiants, c’est Ousmane Guiro, l’ex-DG des douanes et les auteurs de détournements, de corruptions à grande échelle qui devraient séjourner à Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés