Religion : le Burkina Faso a désormais sa Basilique

jeudi 15 août 2013

A l’instar des Catholiques du monde entier, ceux du Burkina Faso ont célébré, ce jeudi 15 Août, la fête de l’Assomption, marquant la montée au Ciel de la Vierge Marie. Cette fête a coïncidé avec l’érection de l’église Notre Dame de Yagma en Basilique Mineure. Venus nombreux, les fidèles catholique ont remercié le Seigneur pour cette grâce.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Religion : le Burkina Faso a désormais sa Basilique

A pieds, à vélos, à motos ou en voitures, ils ont été nombreux à rejoindre le Sanctuaire marial de Yagma où était célébrée la Solennité de l’Assomption. Présidée par Monseigneur Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, la messe a enregistré la présence de Messeigneurs Séraphin François Roamba, archevêque de Koupèla et de Justin Kientéga, évêque du diocèse de Ouahigouya. Etaient également présents à cette célébration, à laquelle a pris part une cinquantaine de prêtres, Mgrs Jean Marie Compaoré, archevêque émérite de Ouagadougou et Wenceslas Compaoré, ancien évêque de Manga.

Après une procession qui a duré une dizaine de minutes, le célébrant a fait son entrée dans l’église bénissant les fidèles. Une introduction faite par le recteur du Sanctuaire marial de Yagma, l’Abbé Narcisse Guigma et l’archevêque situe l’importance de la messe du jour : « Notre présence en ces lieux a une double importance. Nous célébrons la fête de l’Assomption et l’érection de l’église Notre Dame en Basilique mineure ».

Assomption, la montée de la Vierge Marie au ciel

Selon la foi catholique, la fête de l’Assomption marque l’élévation de la Vierge Marie au Ciel au terme de sa vie terrestre. Cette solennité est célébrée le 15 Août de chaque année. Placée cette année sous le thème : « Avec Marie, modèle de foi, magnifions Dieu qui élève les hommes », la messe a été l’occasion pour l’archevêque de revenir sur les fondements de la foi catholique. « La fête d’aujourd’hui est le signe que Marie a triomphé de la mort et a été glorifiée au Ciel comme son Fils, Jésus », a-t-il signifié. Mieux, selon lui, c’est l’expression de la fidélité de Dieu à l’homme qui se confie à Lui. « Dieu n’abandonne jamais l’homme. Mais il faut que ce dernier se confie à Lui », a ajouté Mgr Philippe Ouédraogo.

Sur la question de la dévotion à la Vierge Marie, l’Eglise Catholique a connu des dissidences ayant entrainé la naissance d’autres courants. Ces derniers trouvent anormal d’accorder à Marie la place que lui donne l’Eglise. Mais pour l’archevêque « un Ave Marie bien récité est comme un marteau que l’on utilise contre le diable ». Pour ce faire, il a appelé les fidèles à avoir une dévotion particulière pour la Vierge Marie. « Donnez-vous du temps pour dire au moins 10 Ave Maria par jour. Cela vous aidera dans votre foi », a ajouté le prélat.

Jour de fête, jour de joie pour les Catholiques de Ouagadougou qui célébraient aussi l’érection de l’église Notre Dame de Yagma en Basilique Mineure. Suite à une correspondance adressée au Pape Benoît XVI, le 2 avril 2012, demandant de concéder à l’église de Yagma la dignité de Basilique, c’est finalement le Pape François qui a signé le décret donnant cette autorisation le 20 mars 2013. Soit une semaine après son intronisation comme Souverain pontife. Pour Mgr Philippe Ouédraogo, la Basilique permet aux fidèles d’obtenir l’indulgence (absolution des péchés mineurs). Mais selon certaines conditions dont celle de prier en ce lieu à des dates particulières. Il s’agit du 10 février de chaque (date de dédicace de la Basilique), du 29 juin (Fête de Saint Pierre et Saint Paul), du 1er janvier de chaque année (jour choisi par le responsable ecclésiastique du diocèse) et du jour de la fête patronale du fidèle.

Appel à lutter contre les vices

Présent au Brésil pour les Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) en tant que membre des 300 évêques catéchistes, Mgr Philippe Ouédraogo a fait aux fidèles, le compte rendu de cet important évènement. Environ 3 millions de jeunes venus du monde entier sont allés à la rencontre du Pape François. Pour Mgr Philippe Ouédraogo, le Souverain pontife a fustigé la dictature de certains vices qui minent la vie des Chrétiens. « Il les a invités à être des révolutionnaires et à lutter contre ces dictatures. C’est ce même appel que je lance à votre égard », a-t-il dit aux fidèles.

Représentant le gouvernement, la Ministre des droits humains et de la promotion civique, Julie Prudence Nigna/Somda et son homologue de l’Aménagement du territoire et de la Décentralisation, Toussaint Abel Coulibaly ont assisté à la messe. « Nous sommes venus représenter le Premier Ministre qui est actuellement en déplacement. Nous avons prié pour la paix au Burkina, en Afrique et dans le monde », a indiqué Julie Prudence Nigna/Somda.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés