Douane : 216 nouveaux agents prêts à servir dans l’intégrité

mercredi 14 août 2013

Avec la sortie, ce mercredi 14 août 2013, de la promotion 2012-2013 de l’Ecole nationale des douanes (END), c’est certainement du sang neuf qui sera injecté dans l’administration douanière du Burkina et celle des pays africains concernés : Centrafrique, Gabon, Guinée et Tchad. C’est le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba qui a présidé la présente sortie de promotion parrainée par son collègue des Mines, des Carrières et de l’Energie, Salif L. Kaboré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Douane : 216 nouveaux agents prêts à servir dans l’intégrité

« Défis et Intégrité », c’est le nom de baptême de cette promotion 2012-2013 de l’END, fonctionnelle depuis 1970.

« Votre nom de baptême « Défis et Intégrité » témoigne de votre engagement à contribuer à relever les multiples défis de l’Administration douanière et à le faire avec un sens élevé de l’éthique et de la déontologie », a indiqué le parrain Kaboré à ses filleuls du jour.

Et de leur donner des conseils pour guider leur pas : «  C’est tout un programme et un challenge. Vous devez vous armer de courage pour affronter les nombreux défis qui peuvent se résumer ainsi : Contribuer à bâtir une administration des douanes moderne et performante. Je vous invite à faire vôtre ce tryptique : Efficacité, Equité et Simplicité. Vous devez toujours rechercher l’efficacité dans l’équité. Soyez justes dans l’application des règles et procédures. Aussi, je vous exhorte à vous départir de pratiques peu recommandables comme la corruption, la concussion et le favoritisme qui sont des handicaps au développement. Vous devez également faire preuve de réalisme et de simplicité. Le réalisme vous sera, en effet, nécessaire pour trouver les solutions équitables et économiques aux problèmes que les usagers ne manqueront pas de vous soumettre. Cependant, ce réalisme ne devra en aucun cas entacher votre intégrité, valeur morale primordiale et indispensable à la bonne marche du service public ».

Mention très bien pour tous les majors

La directrice de l’école nationale des douanes, Micheline Ilboudo/Diallo s’est félicitée des bons résultats enregistrés par les élèves douaniers sortants. Ainsi, le major de la 18e session des élèves inspecteurs, Joanny Ouéda a obtenu la moyenne générale de 17, 09 sur 20. Ce qui lui a valu la mention très bien avec félicitations. Au niveau de la 23e session des élèves contrôleurs, c’est Wentongnan Silga qui est sorti major avec la moyenne générale de 17, 26 et la mention très bien avec les félicitations. Le major de la 23e session des élèves assistants se nomme Issaka Korgho. Avec une moyenne générale de 17, 26, il s’en tire naturellement avec la mention très bien avec félicitation. Paton Jules Sylvain Oula est le major de la 28e session des élèves préposés. Il a reçu aussi la mention très bien grâce à sa moyenne générale de 16, 22.

« Nous pouvons légitimement être fiers de ces résultats qui traduisent parfaitement un certain nombre de valeurs et standards développés depuis toujours dans cette école », a ajouté la directrice Ilboudo.

La présente promotion est forte de 216 éléments et composée ainsi qu’il suit : 120 préposés, 42 assistants, 23 contrôleurs et 31 inspecteurs de douane. A entendre leur délégué général, Radwousgo Sankara, ils ont véritablement mis à profit les deux ou trois ans passés dans l’établissement pour améliorer leurs capacités, grâce au soutien de l’administration et le bon encadrement des enseignants.

« Ces années passées à l’école ont été ponctuées non seulement de cours théoriques et pratiques mais aussi d’activités parascolaires. Toute chose qui a permis d’atteindre l’objectif qui est le renforcement des capacités des agents que nous sommes. Ainsi, je puis dire, sans risque de me tromper, que nous nous sentons aptes à servir avec professionnalisme et intégrité notre Administration », a-t-il laissé. Outre les Burkinabè, la promotion sortante comprend des Centrafricains, des Gabonais, des Guinéens et des Tchadiens. Evidemment, les éléments burkinabè étaient les plus nombreux et au nombre desquels figure François Loeosgo, recruté préposé de douane en 1986. Après les trois ans passés au sein de l’END (Ecole nationale de douane), le voilà à présent fier de ses galons d’inspecteur de douane.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés