Ramadan 2013 : La Communauté musulmane contre l’homosexualité

vendredi 9 août 2013

A l’instar de leurs coreligionnaires d’autres pays, les musulmans du Burkina Faso ont célébré ce jeudi 8 août 2013 l’Aïd El-fitr, marquant ainsi la fin du mois de jeûne. Cette fête est célébrée dans un contexte national marqué par les débats sur la mise en place du très controversé Sénat et au plan international par la légalisation dans certains pays du mariage pour tous. Sur ce point, le grand imam de Ouagadougou, Cheick Aboubacar Sana, qui a présidé la prière, s’est voulu clair : « Nous désobéirons à l’autorité si elle entreprend un tel projet au Burkina Faso ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ramadan 2013 : La Communauté musulmane contre l’homosexualité

Dans une guerre des dates, les fidèles ne savaient pas toujours jusque dans la soirée d’hier quel jour allait être retenu pour la fin du mois de ramadan. Mais suite à un communiqué rendu public par le présidium de la Communauté musulmane, ils étaient plusieurs fidèles, tout rang confondu, à converger à la Place de la Nation pour la traditionnelle prière de fin de jeûne. Le Mogho Naba Baongo, empereur des Mossi, l’évêque auxiliaire de Ouagadougou, Mgr Léopold Ouédraogo, des membres du gouvernement, des hommes politiques de tout bord étaient au rendez-vous. Prière, prêche et bénédictions ont été les temps forts de ce jour.

Apporter le salut fraternel de l’Eglise catholique

Arrivé un peu plus tôt que certains fidèles musulmans, l’évêque auxiliaire de Ouagadougou, Mgr Léopold Ouédraogo accompagné d’un vicaire, représentait l’archevêque de Ouagadougou, Mgr Philippe Ouédraogo à cette occasion. Pour lui, il s’agit d’exprimer aux fidèles l’amitié et la fraternité de l’Eglise catholique du Burkina Faso. « Nous sommes venus apporter un message de paix, de solidarité et de soutien de la part de Mgr Philippe Ouédraogo, notre père archevêque. Nos frères ont fait un mois de jeûne, un effort soutenu pendant ce temps pour mettre Dieu au centre de leur vie, de leurs préoccupations, au-delà du matériel et du manger. Alors Monseigneur les félicite et demande aux Seigneurs d’exaucer leurs vœux les plus chers : paix solidarité, d’entente pour bâtir une famille et un Burkina Faso prospères », a indiqué Mgr Léopold Ouédraogo.

L’année 2013 a déjà connu plusieurs manifestations dans la rue contre notamment la mise en place du Sénat, contre la vie chère ainsi que la contremarche organisée par le parti au pouvoir-Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Plusieurs observateurs sont unanimes que la paix au Burkina est menacée. Au cours de leur prière, les fidèles musulmans ont imploré Allah, le Tout-Puissant, de tendre sa main sur le Burkina. La préservation passera également par le comportement de tout un chacun. C’est ainsi que le grand imam de Ouagadougou a invité ses fidèles à œuvrer pour la paix. « Je prie Dieu, en ce jour, de préserver la paix au Burkina Faso. Par ailleurs, je vous exhorte à éviter d’embraser le pays car nous serons obligés, si cela arrivait, de nous chercher. Comme vous le savez, il y a des gens dont les pays sont plus riches que le nôtre mais qui se retrouvent actuellement au Burkina pour rechercher la sécurité. Ayez donc peur de Dieu, des mânes de vos ancêtres et préservez la paix.Car nous apprenons tous les jours que des réunions se tiennent en Amérique, en France, en Italie et dans d’autres pays pour ramener la paix dans des pays en conflits », a supplié le grand imam. Allant plus loin, il s’est érigé contre les démonstrations de force car cela n’apporte pas toujours l’objectif recherché. « Evitez les démonstrations de force car Dieu Seul est Fort. Travaillons pour la paix parce qu’elle est au-devant de toute chose. Que ceux qui recherchent le pouvoir ou la richesse comprennent que la paix vient avant tout », a-t-il insisté.

Ces intentions de prière étaient partagées par plusieurs autres fidèles musulmans. « Nous voilà comblés après 30 jours de pénitence. J’ai prié pour que la paix soit quelque chose d’effectif. Comme l’a dit le grand imam, tout ce qui peut être entrepris par l’homme est commandé par une situation de paix. J’ai aussi prié pour une bonne pluviométrie car la paix pourrait découler de quand on a à manger », a indiqué Ablassé Ouédraogo, président du parti « Le Faso Autrement ». Pour Mahamadi Koanda, les intentions ne diffèrent pas. « J’ai demandé à Dieu de nous donner la paix, la santé et un peu de moyens pour vivre dans la dignité », a-t-il précisé.

Non au Mariage pour tous !

« Je prie Dieu d’éduquer nos enfants. Qu’Il leur épargne toute idée de saccager les biens d’autrui ou de l’Etat. Qu’Il leur enseigne le respect de l’autorité si celle-ci ne les amène pas à renier Dieu », a ajouté Cheick Aboubacar Sana pour qui renier Dieu revient à avoir certains comportements proscrits par la religion. « Nous avons appris que ces derniers temps, des pays ont accepté que des hommes se marient entre eux ou que des femmes en fassent autant. Si des autorités décident d’adopter une telle loi, je pense qu’il est temps de leur désobéir. Nous n’accepterons jamais cela. Nous préférons prévenir nos autorités dès maintenant afin qu’elles n’y pensent même pas un instant. Cette loi ne sera pas adoptée dans notre pays. Le respect de l’autorité est une obligation si celle-ci ne fait pas adopter de telle loi dans son pays », s’est insurgé le grand imam. Des propos qui ont été accueillis par une salve d’applaudissements des fidèles.

Quid du Sénat ?

Attendu sur la question du Sénat qui divise l’opinion depuis plusieurs mois, le grand imam n’en a pas fait cas dans son prêche. Mais interpellé par la presse, El Hadj Sakandé, président par intérim de la Communauté musulmane, a préféré renvoyer la question à d’autres instances. « Je ne suis pas habilité à me prononcer sur cette question. Les musulmans ont des premiers responsables qui s’exprimeront en temps opportun et vous saurez la position des musulmans », a indiqué El Hadj Sakandé.

La fête islamique de l’Aïd el-Fitr, marque la fin de la période de jeûne et le premier jour du mois suivant, après qu’une autre nouvelle lune a été repérée ; l’Aïd arrive donc après 29 ou 30 jours de jeûne. Aïd el-Fitr désigne la fête de la rupture du jeûne, l’occasion de célébrations et de fêtes. Lorsque le jeûne est terminé, les musulmans se rendent dans les mosquées en début de matinée, vêtus de leurs plus beaux vêtements (souvent nouveaux), pour la première prière de l’Aïd. Des présents sont ensuite remis aux enfants, des festins sont organisés et des visites aux parents et amis effectuées ; des aliments sont aussi donnés aux pauvres (zakat al-fitr). Les musulmans profitent de ce jour de fête pour rendre visite à leurs amis proches et leur famille. Certains musulmans considèrent qu’une fête doit durer 3 jours, donc ils célèbrent l’Aid pendant 3 jours. La prière est de deux rak’aahs seulement et elle est optionnelle (sunat) par opposition aux cinq prières quotidiennes obligatoires.

Durant le mois suivant, appelé chawwal, les musulmans sont encouragés à jeûner pendant encore six jours connus sous le nom as-sitta al-bid.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Messages

  • "Si des autorités décident d’adopter une telle loi, je pense qu’il est temps de leur désobéir" Pourquoi parler de problèmes qui n’existent pas (légalisation homosexualité) tout en occultant ceux auxquels le Burkina Faso est actuellement confrontés (loi sur le Sénat) ? C’est plus facile, n’est-ce pas. Ah, ces messieurs, j’ai cru que chacun se devait de respecter la loi. Ils nous apprennent qu’ils ont paraphé un contrat d’obéissance.

  • On attend avec impatience la position de la communauté musulmane qui la plus grande communauté religieuse du burkina sur la question du senat.On espère le non...

  • Que le seigneur exauce toutes les prières formulées à l’occasion de cette fête de Ramadan. Mais le grand Imam n’a rien dit à l’endroit de nos corrompus gouvernants. Il demande aux jeunes de ne pas casser, oui , que chacun de nous soit un artisan de paix, oui également. Dans la même logique il fallait demander à nos gouvernants d’éviter de provoquer la grande majorité du peuple. Le peuple est dans la misère totale et eux ils se cela coulent douce et pire ils se moquent de nous. Présentement le peuple n’a rien et eux ils ont tous, moi je préfère ne pas avoir cette paix sociale pour que eux aussi perdent, puisse que nous allons tous courir.

  • Qu’est ce que vous attendez ? voulez-vous faire votre déclaration sur le Sénat après sa mise en place ? kaïssaaaaa !
    Entre la mise en place du Sénat et l’adoption de loi pour l’homosexualité au BF lequel des deux prime ? dans 20 ans encore, la question du mariage homosexuel ne se posera mème pas avec acuité au BF...tjrs comme ça au BF on se trompe encore et encore de COMBAT !

  • on les demande de se prononcer sur le senat ils nous parle de l’homosexualité.

  • La paix la paix la paix et encore la paix, c’est bien de prier pour la paix mais c’est encore d’y travailler, comme il est dit aide toi et le ciel t’aidera.
    Une bonne manière de contribuer à la paix s’est de situer clairement les responsablilités et demander à tout un chacun de penser Burkina mais pas à son ventre.

  • Ah !!! les frères musulmans seront toujours hors sujet. Là où vous étiez attendus c’est sur des vraies questions comme le sénat. Là c’est vraiment l’avenir du Burkina et surtout la paix qui sont en jeu. On n’a rien à foutre avec les choix sexuels des individus qui pensent trouver du plaisir dans l’homosexualité. Vous êtes tombé bas (au propre comme au figuré). Cette histoire d’homosexualité là, il va falloir ne pas gaspiller notre énergie à s’en préoccuper. Tant que ce n’est pas moi qu’on veut niquer où est mon problème. Mais le sénat nous engage à tous les coups. Assalam alékoum !

    • à moins que les grands musulmans veulent nous divertir sur un hors sujet plutôt que du sénat. Sauf qu’à force d’en parler, certains vont se lever pour demander le mariage homo car ils vont s’estimer brimer ou n’avoir pas tous leurs droits humains au BF. Laissez les gens tranquilles avec leur sexualité. Chacun entre adultes consentent peut la gérer comme il l’entend. Cela relève du privé.

  • Je souhaite que le prochain Ramadan trouve une communauté musulmane du Burkina dans un meilleur être, plus proche d’Allah, plus proche de la vérité. La liberté de parole n’est évidemment pas donnée à tout le monde, dans le Burkina actuel. Je trouve le langage allusif (destruction de biens, défiance de l’autorité) d’autant plus dangereux qu’il s’intéresse aux conséquences et non aux causes. La paix est un des bénéfices de la justice sociale. L’homosexualité n’est ni concevable ni acceptable pour la majorité de nos collectivités ici et nous ne sommes pas tenus d’importer les déchets de sociétés décadentes qui échoueront à inventer un nouveau Dieu et n’ont aucun droit de détruire l’humanité.

    • On detruit les biens parce qu’ une personne et sa famille ne veulent pas jouer le jeu de la democratie. En tout cas, on va pas s’ asseoir et les laiser faire. Quand Blaise est descendu de Po avec les copmmandos aux yeux rouges, c’ etait pour lutter contre quelque chose, n’ est-ce pas ? Si les militaires embourgeoises dans leur partie GalonNee ont peur d’ agir et si les hommes de rang n’ ont aucune culture politque pour se debaraaser d’ un systeme incapable et dangeruex pour la paix sociale, nous citoyens conscients vont rendre la vie tres dure a ce regime. On veut pas de senat point barre.. C’ est NOn.

  • Franchement , je ne comprends rien. La pédophilie n’est pas un sujet qui nous intéresse actuellement au Faso. L’église catholique a donné sa position par rapport au sénat, vous les responsables musulmans vous ne faites pas connaître votre position par rapport au sénat. Vous donnez votre position par rapport à un sujet comme la pédophilie qui n’intéresse personne au Burkina ou du moins n’est pas un sujet d’actualité. Il est préférable que vous vous prononciez le plus rapidement possible sur cette question du sénat. Nous, fidèles musulmans ont commencent à avoir honte si vous ne dites rien. Certains même nous disent qu’on a pris l’argent du pouvoir et on ne peut pas parler. Que Allah étende sa main de grâce sur le Faso

  • Au lieu de reagir sur les evenements du moment qui se passent sous votre nez, vous parlez de choses qui ne sont pas d’actualite. Qui parle de marriage homosexuel ici au Faso ? Pourquoi c’est ca qui vous intereste au lieu de chercher a sauver le pays d’une descente aux enfers ?

  • ON ATTEND TOUJOURS DE VOIR LA POSITION DES MUSULMANS SUR LA QUESTIONS DU SENAT

  • Félicitaions à l’imam qui met en garde les autorités burkinabè contre une éventuelle légalisation de ces pratiques : mariage pour tous. Mais pourquoi au sujet du sénat, dit-il : « Je ne suis pas habilité à me prononcer sur cette question. Les musulmans ont des premiers responsables qui s’exprimeront en temps opportun et vous saurez la position des musulmans ». Est-il habilité à se prononcer sur ce qui se passe à l’extérieur et non sur ce qui se passe chez nous ? Il serait mieux de se prononcer sur le sénat d’abord car c’est plus préssent et c’est aussi ça qui ménace actuellement la paix au Faso. les autorités pour le moment n’ont pas en projet la légalisation de l’homosexualité. N’est-ce pas une divertion ?

  • Voyez moi desens qui vont chercher loin. On vous parle d’abord de la situation nationale et vous balbitiez sur l’homosexualité. N’est-ce-pas ceux même qui sont en haut làbas qui la pratiquent ?

    Vous êtes là à soutenir des dirigeants immoraux et vous parlez d’homoxualité. Si les conditions de vie des gens s’améliorent, croyez-vs qu’ils vont comettre cette bassesse là avec les européens ? Puisque la plupart des homo, le font avec des "blancs" pour pouvoir aller en Europe... Il est temps que vous disiez NON au sénat à la révision de l’article 37.

    • Dans toute les sociétés et de tout temps, l’homosexualité a existé. Elle est aussi pratiquée par les riches que par les pauvres. Eviter de faire un amalgame en disant que les riches de ce pays pratiquent l’homosexualité avec les blancs alors qu’elle est aussi pratiquée entre noirs. Il n’y a pas plus d’homo blancs que d’homo noirs en pourcentage de la population.

  • c’est bien les burkinabe ca !!! Nous savons tjrs exeler dans le hors sujet ! monsieur le Grand Himam sais se prononcé sur le mariage pour tous qui n’est pas d’actualité au burkina faso mais pour des sujets brulant d’actualité comme le SENAT, Monsieur le president par interim sais se taire et pretendre apporter des reponses au moment opportun !! a quand cette reponse ?c’est maintenant ou à jamais ! les burkinabé de nos jours devraient se faire appleler <>

  • Quelle est aussi leur position sur la subvention du pèlerinage à la Mecque ? Ce pèlerinage selon le Saint Coran n’est pas obligatoire et est seulement réservé à ceux qui en ont les moyens. Qu’un état le subventionne pendant que des malades dorment par terre à Yalgado sans soins ni lits, que des enfants fassent des cours sous des paillotes , que des femmes meurent en voulant donner la vie , que des villages entiers n’aient de forages etc etc. C’est simplement incompréhensibles et les musulmans devaient rejeter cette subvention au nom de Dieu le bon, le juste, le miséricordieux .....

  • Cheik Aboubakar Sana, vous n’êtes pas un élu du peuple et vous n’avez aucune légitimité pour dire ce que les députés doivent faire ou ne pas faire ; occupez-vous de vos fidèles et laisser ceux que le peuple a élus de voter les lois. Si vous n’êtes pas d’accord, contestez, mais vous ne pouvez pas dès maintenant interdire aux députés de voter une loi sur l’homosexualité s’ils le décident. Moi j’attends de voir votre position sur le sénat et si vous allez accepter que le gouvernement finance le pélerinage à la Mecque avec l’argent du peuple

  • Votre point de vue est attendu sur le sénat. Pour l’homosexualité, ce n’est pas une grande préoccupation pour la majorité des burkinabè

  • Que cette communauté religieuse est en passe de decevoir !!
    Si l’on peut se prononcer contre une menace virtuelle alors qu’on reste sans voix devant une menace réelle, c’est clair qu’on a fait un choix : celui de rester aveugle. Si la maison commune prend feu, il ne faudra pas que ces gens se prononcent !!!
    Je suis vraiment sans voix !!

  • Communauté musulmane, avec tout le respect que je vous dois, on vous attend sur la question du sénat pour l’instant et non sur l’homosexualité car à ma connaissance, il n’existe pas un projet de loi reconnaissant l’homosexualité et cela n’est pas d’actualité même si la pratique existe au burkina." Vous n’avez terrassé poko et vous dites que raogo va chier" dit un proverbe moaga.

  • J’espère que ces premiers responsables ne vont pas être les premiers à fuir quand le pays va brûler, et si vous ne voulez pas qu’il brûle, il est grand temps de vous prononcer sur ce qui peut et est en train de vouloir faire brûler le pays. Vous êtes des responsables, ne fuyez pas vos responsabilités.

  • Aujourd’hui l église a était clair sur le sénat sans langue de bois , nos amis musulmans soyez clair aussi c’est oui ou c’est non

  • Voilà un faux débat. Depuis quand l’État a entrepris de voter une loi pour la mise en place du mariage gay. En attendant ce n’est pas l’homosexualité qui est la préoccupation majeur des burkinabè et qui est susceptible de menacer la paix au Faso. Ce qui risque de faire exploser le pays, c’est la mise en place du SENAT pour la révision de l’article 37 ; là-dessus vous êtes toujours muets ou vous refusez de vous y prononcer avec des faux calculs applaventristes. Vous attendez donc que le feu s’éclate avant de vous y prononcer ? Bravo les hommes de la paix que vous êtes. En attendant pourquoi vous ne dévoilez pas les noms de vos futurs sénateurs. Je suis amèrement déçu de mes frères musulmans qui sont à la tête de notre Communauté. Le Prophète Mohamèd nous a enseigné de toujours tenir un langage de vérité dans notre vie de tous les jours. Nous les musulmans, nous devrons pas être comptables des dérives criminels de ce régime finissant. Les régimes passent, mais le pays reste.Je prie beaucoup afin que la sagesse d’ALLAH vous guide dans vos prises de décision !

  • Au lieu de reagir sur les evenements du moment qui se passent sous votre nez, vous parlez de choses qui ne sont pas d’actualite. Qui parle de marriage homosexuel ici au Faso ? Pourquoi c’est ca qui vous intereste au lieu de chercher a sauver le pays d’une descente aux enfers ? Web master c’est trop simple comme message pour etre bloque.

  • Tel que je vois toutes les prieres ont ete effectuees a l’intension de ceux qui s’opposent ajourdhui au syteme de gouvernance de Blaise. Aucune priere pour demander a nos gouvernants d’etre plus civiques et d’arreter le pillage de nos maigres ressources. Aucune priere pour leur demander d’arreter de se moquer du peuple avec les biens qu’ils ont voles du meme peuple. Il ya aucune priere non plus pour leur demander d’applique la justice afin que ceux qui volent des milliards soient en prisons a la place de ceux qui volent les poulets et autres chevres juste parce qu’ils ont faim. Quelqu’un qui vole des milliards ce n’est certainement pas parce qu’il a faim mais parce qu’il a des ambitions demesurees. Tant que vous serez selectifs dans vos prieres, eh bien Dieu ne vous exhaussera jamais parce que vous n’etes pas sinceres et credibles. Et cette paix que vous recherchee tant sera vaine car tant que cette justice ne sera appliquee atous, tant qu’il n’yaura pas d’equite, nous allons nous battre par quelques manieres que ce soient.

  • Félicitaions à l’imam qui met en garde les autorités burkinabè contre une éventuelle légalisation de ces pratiques : mariage pour tous. Mais pourquoi au sujet du sénat, dit-il : « Je ne suis pas habilité à me prononcer sur cette question. Les musulmans ont des premiers responsables qui s’exprimeront en temps opportun et vous saurez la position des musulmans ». Est-il habilité à se prononcer sur ce qui se passe à l’extérieur et non sur ce qui se passe chez nous ? Il serait mieux de se prononcer sur le sénat d’abord car c’est plus préssent et c’est aussi ça qui ménace actuellement la paix au Faso. les autorités pour le moment n’ont pas en projet la légalisation de l’homosexualité. N’est-ce pas une divertion ?

  • Prononcez-vous vite sur le senat. Et les protestants ? Les chefs traditionnels ?

  • Bonne fête aux frères musulmans. Mais nous attendons votre position sur le SENAT.

  • Vous priez tous les jours pour la paix et vous ne dites rien sur les risques liés à la mise en place du sénat qui divise les burkinabè et, à sa suite, la modification de l’article 37. Vous préférez nous divertir avec le mariage homosexuel qui n’est pas à l’ordre du jour que je sache dans ce pays. Je suppose que la grosse subvention du pélerinage par l’état vous a fermé la bouche. D’ailleurs le grand Cheik Sana se contredit : d’un côté, vous dites de respecter les biens d’autrui et de l’état pour vos enfants et, de l’autre, vous dites le respect de l’autorité sauf à propos du mariage.

  • Félicitaions à l’imam qui met en garde les autorités burkinabè contre une éventuelle légalisation de ces pratiques : mariage pour tous. Mais pourquoi au sujet du sénat, dit-il : « Je ne suis pas habilité à me prononcer sur cette question. Les musulmans ont des premiers responsables qui s’exprimeront en temps opportun et vous saurez la position des musulmans ». Est-il habilité à se prononcer sur ce qui se passe à l’extérieur et non sur ce qui se passe chez nous ? Il serait mieux de se prononcer sur le sénat d’abord car c’est plus préssent et c’est aussi ça qui ménace actuellement la paix au Faso. les autorités pour le moment n’ont pas en projet la légalisation de l’homosexualité. N’est-ce pas une divertion ?

  • Vous faites la force aux musulmans. Laissez la politique aux politiciens. Comment les mêmes bouches qui disent que les Chefs traditionnels ne doivent pas se mêler à la politique appellent les musulmans à s’ingérer. Ni Le coran ni les hadiths ne connais pas le

  • Ah ! le Burkina n’est pas loin de Byzance ! Eux devisaient sur le sexe des anges alors que nous, nous parlons d’une loi sur le sexe qui n’a même pas encore germé dans notre chère Faso. Sacré Burkina ! Les économistes et les sociologues savent lire entre les lignes en ce qui concerne notre développement ! Avec de telles propos, c’est pas demain la veille !!!!!!!!!!

  • La communaute musulmane ne cessera jamais de me faire rigoler. C’est comme dans mon vilage, quand on accuse la vieille femme de s’ expliquer sur sa sorcellerie, elle monte sur la terrasse et ameute toute la concession : Heee, sortez vite. La pluie e prepare. C’ est une grosse pluie. Est-ce qu’ on s’ en sortira avec ces gros nuages noirs ? Et puis le vent est tellement fort qu’ on dirait que ca va aracher tout sur son passage. J’ ai beaucoup de respect pour l’ Islam mais ne faites pas que les gens ont un justement mitige de cette grande religion. Dites la verite un peu a Blaise que son affaire de senat- la, c’est la merde qu’ il va semer dans le pays. Meme s’ il ne vous ecoute pas, il aura ete informe au moins comme l’ ont fsait les catholiques. Ce n’est pas pour ca qu
    ’ il ne va pas respecter les pretress et les eveques. Quand des hommes de Dieu perveritssent la verite, ils sont des fauteurs de guerre. Laissez l’ homosexualite ou elle est. Pour le moment, ce qui est a la mode c’est le senat et l’article 37. Si vous ne pouvez rien en dire, ayez la decence de vous taire.

    • Je suis d’avis avec vous que la communauté musulmane doit donner son avis sur ces questions d’actualité ( sénat, article 37) mais delà à dire qu’elle vous fait rigoler n’est pas intéressant à lire. Je pense que la question de l’homosexualité est aussi d’actualité dans la mesure où elle est autorisée en France qui est une référence pour nos autorités( rappelez vous de la comparaison faite par Mr le président du Faso), du reste je pense que l’ Iman Sakandé a dit la communauté musulmane donnera son point de vue. Donc Wait and see. fraternellement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés