Accident sur l’axe Ouaga-Bobo : Dix morts et douze blessés graves

lundi 29 juillet 2013

Un car de transport de la compagnie Rakièta a percuté l’arrière d’un camion-remorque aux environs de 3 heures du matin, le samedi 27 juillet 2013, dans la commune rurale de Sabou, située à 87 kilomètres de Ouagadougou. Dix personnes ont trouvé la mort sur place et douze autres ont été hospitalisées à Koudougou et à Ouagadougou.

Réagissez à cet article Réagissez
Accident sur l’axe Ouaga-Bobo : Dix morts et douze blessés graves

La route nationale n°1 a encore endeuillé des familles. Dix personnes ont été tuées dans un accident de la circulation, survenu aux environs de 3 heures du matin, dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 juillet en plein centre-ville de la commune rurale de Sabou, dans le Boulkiemdé. Ce énième drame sur l’axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso a été provoqué suite à une collision entre un car de la compagnie de transport Rakièta en provenance de la capitale économique du Burkina Faso et un camion-remorque ghanéen qui a quitté le port d’Abidjan avec des sacs de riz. Le car avait à son bord 32 passagers. Les victimes sont toutes de sexe masculin. Le choc a été si violent que la partie droite du car a été broyée. Selon son chauffeur, il roulait à 40 km/h lorsqu’il s’est retrouvé face à l’arrière du camion-remorque qui était stationné. « Il n’avait pas posé de triangle de signalisation et les feux rouges n’étaient pas allumés. Je ne pouvais pas savoir qu’un camion était stationné à cet endroit », a-t-il précisé tout triste. Pourtant, le conducteur du gros porteur rétorque qu’il n’était pas garé. « Il y avait un autre camion devant. Je roulais doucement parce que je ne voulais pas faire de dépassement. Il y a une aire de stationnement réservée aux camions juste à côté. Si je devais me garer, c’est sur cet espace et non ici », explique-t-il. En tous les cas, la gendarmerie a promis de faire la lumière sur ce drame. Quant au gouvernement, il a dépêché sur les lieux, comme il est de coutume dans de pareille circonstance, des ministres. La délégation conduite par le ministre en charge de la sécurité, Jérôme Bougouma, est allée apporter un réconfort moral aux rescapés, aux familles des victimes. Des mesures ont été prises pour soutenir la mairie afin que les défunts soient inhumés dans de bonnes conditions et accompagner les blessés hospitalisés. Les responsables de la compagnie Rakièta, par la voix de leur chef de zone de Ouagadougou, Lamine Ky, ont promis d’assister les blessés. « C’est la première fois que notre compagnie est frappée par un drame d’une telle ampleur. Nous présentons nos condoléances aux parents des victimes et souhaitons prompt rétablissement aux blessés », a-t-il souligné. En outre, le ministre Bougouma a invité les chauffeurs à respecter les consignes de sécurité en matière de circulation, surtout au niveau de la vitesse afin de sauver la vie des passagers. Il a soutenu que le dispositif de surveillance sera renforcé.

Steven Ozias KIEMTORE

kizozias@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés