Chambre de commerce et d’industrie : Près de 4 500 électeurs pour des élections consulaires « transparentes et démocratiques »

jeudi 4 juillet 2013

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a organisé, ce jeudi 4 juillet 2013 à son siège, une conférence de presse. Objectif, communiquer sur le déroulement de l’élection des nouveaux membres de son Assemblée consulaire, prévue le 21 juillet prochain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Chambre de commerce et d’industrie : Près de 4 500 électeurs pour   des élections consulaires « transparentes et démocratiques »

Près d’un mois après l’ouverture des inscriptions sur la liste électorale – qui se sont déroulées du 1er au 15 juin derniers – la CCI-BF a souhaité à nouveau communiquer sur le déroulement des 3e élections consulaires, qui se tiendront le 21 juillet 2013.

Si l’accent a été, encore une fois, placé sur l’élargissement du scrutin à tout le territoire burkinabè (soit chacune des 45 provinces du Faso contre seulement 11 représentées actuellement), il a également été détaillé le processus de transparence souhaité tout le long des élections, ainsi que le résultat provisoire des inscriptions sur la liste électorale.

En effet, en tant que principal intervenant de cette conférence, M. Charles Eugène Habolle a rappelé la mise en place, sous l’ordre du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) et conformément à l’article 31 des statuts de la CCI-BF, de deux commissions : la Commission d’organisation des élections consulaires (COEC) – dont M. Habolle est le président – et la Commission de contrôle des listes électorales (CCLE), présidée par M. Christian Somda, également présent à la conférence de ce jeudi 4 juillet. Leur rôle étant « d’organiser des élections transparentes et démocratiques », a précisé le président de la COEC.

4 453 inscrits sur la liste électorale provisoire

Aussi, le 17 juin dernier, une fois les inscriptions sur les listes électorales closent, ces dernières ont-elles été transmises à la CCLE pour révision.

M. Habolle a alors annoncé ce jeudi que sur les 4 979 dossiers d’électeurs réceptionnés, 526 ont été rejetés « pour non-respect des conditions d’inscription »* ; la liste électorale provisoire comporte ainsi 4 453 inscrits.

Un chiffre qui pourrait toutefois augmenter puisque la CCLE, a-t-il précisé, doit examiner dès ce jeudi les réclamations éventuellement formulées par les électeurs qui se sont vus refuser l’inscription.

Le même processus de vérification sera par ailleurs appliqué aux candidatures, déposées quant à elles depuis le 27 juin et jusqu’au 6 juillet prochain, a ajouté M. Habolle.

Quant au scrutin en lui-même, les dépouillements auront lieu dans chaque bureau de vote le soir du 21 juillet, et c’est dans les trois jours qui suivent que la COEC annoncera les résultats provisoires de l’élection.

Une Assemblé consulaire « plus démocratique » avec 123 élus au lieu de 85

Pour rappel, le scrutin du 21 juillet consiste à élire les membres, pour un nouveau mandat de 5 ans, de l’Assemblée consulaire (une des deux grandes instances, avec le Bureau consulaire, de la CCI-BF).

L’organisme gouvernemental entend cette année ouvrir une nouvelle page de son histoire – déjà vieille de 65 ans – en devenant plus représentatif, plus « démocratique » même, avec l’affectation d’au moins un siège dans chaque province du pays.

Ainsi, l’Assemblée plénière verra une augmentation de 45% de ses effectifs, avec 123 membres élus contre 85 actuellement. Ils devront débuter leur nouveau mandat avant la fin du mois d’août, alors que se tiendra à son tour l’élection du nouveau Bureau consulaire.

* NDLR : « Les conditions pour s’inscrire en tant qu’électeur étaient les suivantes », a déclaré M. Charles Eugène Habolle à la conférence de presse ce jeudi 4 juillet :
« - Etre inscrit au registre du commerce et du crédit immobilier et avoir exercé depuis au moins 12 mois avant la date des élections consulaires
- Résider sur le territoire national pour les étrangers
- Etre âgé de 18 ans au moins au 31 décembre 2012
- N’avoir pas été condamné à une peine de déchéance ou à une sanction susceptible d’entacher votre honorabilité ou à une interdiction d’exercer une activité industrielle ou commerciale ».

Jessica Rat
LeFaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés