Sociétés d’Etat du Burkina : Cinq recommandations de LAT pour en faire des facteurs d’une économie compétitive

dimanche 30 juin 2013

La vingt-et-unième Assemblée générale des Sociétés d’Etat du Burkina Faso s’est achevée ce vendredi 28 juin 2013 à Ouagadougou, par de fortes recommandations du Premier ministre Luc Adolphe Tiao. C’est lui qui a en effet présidé, au nom du Président du Faso, la clôture de ladite Assemblée générale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sociétés d’Etat du Burkina : Cinq recommandations de LAT pour en faire des facteurs d’une économie compétitive

Les recommandations formulées par LAT sont au nombre de cinq.

La première vise le renforcement du rôle et de la responsabilité des conseils d’administration afin d’y instaurer définitivement, indique le Premier ministre, la bonne gouvernance d’entreprise.

Présidents des conseils d’administration interpelés

« Le développement économique et l’atteinte des objectifs de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) dans notre pays passent nécessairement par la bonne gouvernance de nos sociétés et chacun dans la position qui est la sienne doit jouer pleinement son rôle et assumer son entière responsabilité pour une gestion de ces structures », a ajouté LAT.

Et d’inviter les présidents des conseils d’administrations à veiller à ce que le conseil d’administration assure efficacement le contrôle permanent de la gestion assurée par le directeur général, précise les objectifs de la société et l’orientation qui doit être donnée à son administration.

Commissaires aux comptes invités à aller plus loin dans leurs rapports

La deuxième recommandation du PM Tiao s’adresse aux commissaires aux comptes des sociétés d’Etat. Tiao les exhorte à mieux éclairer à travers leurs rapports afin de faciliter la prise de décisions idoines et l’assainissement des comptes des sociétés.

Car, « les principales faiblesses dans la gestion de nos sociétés d’Etat sont toujours mises en évidence dans les rapports des commissaires aux comptes mais ces rapports ne tirent pas des conclusions auxquelles conduisent ces irrégularités sur les résultats ».

Les comptes de la SONAPOST non validés par l’AG

Et le chef du gouvernement de se féliciter de la décision du cabinet WorldAudit Corporate S.A de ne pas certifier les comptes de la SONAPOST après constat de graves anomalies. Là-dessus, le Conseil d’administration de la Société a été invité à prendre les mesures diligentes pour régler dans les meilleurs délais ces anomalies.

Lutte contre la corruption

La troisième recommandation du Premier ministre est relative à la lutte contre la corruption. L’amélioration de la compétitivité de notre économie, et partant de nos entreprises, dit-il, est tributaire d’une bonne gouvernance des entreprises. Et d’inviter les responsables des sociétés d’Etat à renforcer les mécanismes de lutte contre la corruption en créant des comités anti-corruption.

Plan de restructuration pour la SONABEL et la SONHABY

La quatrième exhortation de Luc Adolphe Tiao concerne la SONABEL et la SONABHY. La situation de la nationale des hydrocarbures devient chaque année préoccupante, selon le Premier ministre.

Quant à la SONABEL, elle enregistre aussi un déficit pour la deuxième année consécutive. « Il nous faut réfléchir à un plan de restructuration de ces deux entreprises stratégiques de service public dans les meilleurs délais », préconise Tiao.

Tendre vers les standards internationaux

Dans sa cinquième et dernière recommandation, Luc Adolphe Tiao a exhorté les sociétés d’Etat du Burkina à aller vers la certification à des normes pertinentes pour leurs activités. A l’image de la SONABHY, certifiée ISO 9001 version 2008.

Car, « la réalisation, d’une part, de la double mission de service public et d’obligation de résultat assignée à nos sociétés et, d’autre part, la nécessité de faire de nos sociétés des entreprises dynamiques, compétitives et rayonnante au niveau national et international commandent que ces sociétés soient gérées conformément aux normes et standards internationaux ».

Performances chez certaines sociétés d’Etat

En attendant de voir les résultats de la mise de ses recommandations, le Premier ministre Tiao s’est par ailleurs félicité des performances d’un certain nombre de sociétés. Il a cité l’AGETEER, la LONAB, l’ONEA, la SONAGESS, la SONATUR, le BUMIGEB, la SOPAFER-B.

LAT a également salué les performances des établissements de prévoyance sociale que sont la CNSS et le CARFO qui, à eux seuls, ont réalisé un résultat net global de 45, 450 milliards de francs CFA en 2012, soit 65,63% du résultat net bénéficiaire de quinze sociétés.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés