Eau et Assainissement au Burkina : 10 mesures prioritaires pour 2013

mardi 2 avril 2013

Au sortir ce jeudi 28 mars de leur revue conjointe 2013 de la mise en œuvre du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement (PN-AEPA) et du Plan d’Action pour la Gestion Intégrée de Ressources en Eau (PAGIRE), les acteurs de l’eau et de l’assainissement du Burkina Faso ont annoncé une série de mesures (10 au total) à mettre en œuvre au cours de cette année 2013.

Réagissez à cet article Réagissez
Eau et Assainissement au Burkina : 10 mesures prioritaires pour 2013

Répertoriées dans un aide-mémoire et destinées à booster les indicateurs dans le secteur, ces dix mesures se déclinent ainsi qu’il suit :

1- Etendre l’approche Assainissement Total Porté par les Leaders (ATPL) comme stratégie de financement du sous-secteur assainissement en impliquant les représentations diplomatiques du Burkina Faso à l’étranger, le Conseil supérieur des Burkinabé de l’étranger et les associations de la diaspora.

2- Mener des actions de plaidoyer auprès des institutions financières du monde arabe en vue d’accroître les financements du secteur eau et assainissement.

3 - Faire appliquer les prescriptions techniques décrites dans l’OSA (la stratégie opérationnelle règlementaire d’assainissement en milieu rural) pour la construction des latrines institutionnelles et publiques

4- Capitaliser et actualiser les différents outils de gestion des latrines publiques et institutionnelles

5- Elaborer et mettre en œuvre un cadre de monitoring de la fonctionnalité du dispositif de gestion des ouvrages hydrauliques d’approvisionnement en eau potable en milieu rural et semi-urbain

6- Former les acteurs communaux sur l’exercice de la maîtrise d’ouvrage communale en AEPA (suite de la mesure n°6 de la revue 2012)

7- Nommer les Agents Comptables et ouvrir des comptes Trésor au profit des Noyaux Techniques des Agences de l’eau du Mouhoun, des Cascades, du Gourma et du Liptako

8- Accélérer la mise en place des instances et des Directions générales des Agences de l’eau du Mouhoun, des Cascades, du Gourma et du Liptako.

9- Poursuivre le processus de mise en place du dispositif de suivi évaluation intégré milieu rural et milieu urbain de l’AEPHA avec une meilleure définition des indicateurs et du rôle de chaque intervenant

10- Faire une analyse de l’impact des actions du secteur

Grégoire B. BAZIE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés