JOURNEE MONDIALE DU CONSOMMATEUR : La justice désormais pour défendre les droits des consommateurs

jeudi 14 mars 2013

En prélude à la célébration de la journée du 15 mars, considérée depuis 1983 par les Nations unies comme « la journée mondiale du consommateur », la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a rencontré la presse nationale ce 14 mars 2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
JOURNEE MONDIALE DU CONSOMMATEUR : La justice désormais pour défendre les droits des consommateurs

« Justice pour le consommateur, maintenant ! ». C’est le thème autour duquel la journée mondiale du consommateur sera célébrée au Burkina, comme partout dans le monde.

Plus qu’une journée, la réflexion est prévue pour durer toute l’année. Contribuant ainsi à lui donner beaucoup plus de profondeur, selon Pierre Nacoulma, la Président de ligue des consommateurs du Burkina (LCB).

Le thème de cette journée, dira-t-il, est assez évocateur. Car « il interpelle, surtout les autorités compétentes, les acteurs de la production des biens et services à être très regardants sur les questions touchant à la consommation . »

La voie de la justice pour des actions en réparation

Désormais, ajoutera le président de LCB, il s‘agira plus concrètement d’entrer dans une phase plus active dans la défense des droits des consommateurs en saisissant notamment les tribunaux.

L’objectif étant de pousser à des actions en réparation pour les dommages causés. En cela, les animateurs du point de presse estiment que les raisons de le faire ne manquent pas dans le contexte burkinabè.

En effet, pour eux, « le consommateur burkinabè est exposé à divers maux qui minent l’ensemble des secteurs de la vie socio-économique de notre pays ».

Ils citent à ce propos, la mauvaise qualité de certains produits et services, l’absence d’information sur la traçabilité des biens et services. Le coût jugé exorbitant de certains biens et services de première nécessité, la contrefaçon, la publicité mensongère… Autant de problèmes qui peuvent selon eux trouver un début de résolution avec des mesures telles que l’adoption d’une loi portant protection des consommateurs…

Quid du bicéphalisme à la ligue des consommateurs…

Comme il fallait s’y attendre, la question des tiraillements entre membres de la ligue est revenue sur la place publique.

Combien de ligue des consommateurs y a- t-il au Burkina au juste ? Une seule répond Pierre Nacoulma, ferme et catégorique. Laquelle ? Celle qui dispose dit-il, et jusqu’à preuve du contraire, du récépissé délivré par les autorités compétentes. C’est-à-dire celle qu’il dirige toujours.

Par conséquent ajouteront les autres intervenants, tout le reste ne constitue que des manœuvres destinées à gagner du temps. Le dossier est entre les mains de la justice et les principaux concernés s’estiment sereins et font confiance au Droit qui sera dit sous peu.

Invitant par la même occasion les consommateurs et l’opinion nationale à ne pas se laisser détourner des objectifs poursuivis par l’association et qui lui ont valu le statut d’association d’utilité publique au Burkina Faso.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés