Permis de conduire au Burkina : ce diplôme qui vaut de l’or

mercredi 6 mars 2013

Le permis de conduire est une épreuve obligatoire pour toute personne qui compte conduire un engin. Toutefois son obtention est souvent un parcours de combattants pour les candidats.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Permis de conduire au Burkina : ce diplôme qui vaut de l’or

L’incivisme ambiant dans les rues de Ouagadougou montre qu’il est plus que jamais nécessaire de vulgariser et de faciliter l’obtention du permis de conduire qui permet de mieux connaître le code de la route. Cependant, l’acquisition de ce sésame relève souvent du parcours de combattant pour les candidats. Dans les autoécoles, les candidats sont soumis obligatoirement à trois étapes avant d’entrer en possession de leur diplôme qui est le permis de conduire. Rabila Konkobo, suit les cours de conduite depuis septembre 2012. Il explique qu’il y a trois étapes à franchir avant d’avoir le permis. La première c’est le code, ensuite le créneau et enfin la conduite. Rabila relève les multiples difficultés auxquels ils sont confrontés. Pour lui, les écoles de formations ne donnent pas toutes les informations sur les frais de formation lors de l’inscription. Il ajoute qu’il y a également de la lenteur dans la programmation. « Tu peux aller pour te faire programmer et on va te dire qu’il y a beaucoup d’élèves et il faut attendre une à deux semaines », indique Konkobo. Selon lui, la plus grande difficulté se trouve au niveau de la conduite. Il souligne que cette étape est très compliquée pour les élèves et la difficulté c’est le temps mis pour l’apprentissage. « Il y a même des gens qui peuvent faire une année à cette étape de l’apprentissage. Souvent sur le terrain, on échoue sans rien comprendre », déclare t-il. Autres difficultés qu’il relève, c’est le manque de respect que les moniteurs ont à l’égard des apprenants. « On vous traite comme des enfants, on vous insulte, normalement il devrait avoir une collaboration franche entre moniteurs et élèves », déplore Rabila. Quant à Korotimi Badoum, les difficultés qu’elle rencontre se situent surtout au niveau du créneau. Cependant, elle trouve qu’il faut faire fi des injures des moniteurs et chercher à atteindre l’objectif recherché. Le moniteur Moussa Sawadogo pour sa part relate les difficultés qu’il rencontre dans la formation des grands élèves. Il ajoute que les élèves se plaignent de la manière dont il dispense les cours de conduite. « Lorsqu’on essaie d’élever le ton pour leur montrer quelque chose, ils pensent que ce sont des injures. Il est difficile d’enseigner les grandes personnes et tout ce que vous faites, ils pensent que c’est du manque de respect », conclut Moussa.

Wamini Micheline OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Messages

  • monsieur le journaliste, qu’on se dise la vérité, le permis au burkina, je ne vais jamais le passé. le jour où j’aurai l’argent pour m’acheter une voiture, je vais acheter le permis. pour lavoir tu vas souffrir le martyr la ou ça ne vaut pas la peine. kaissa.............

  • ge vient de lobtenir apres 5 mois daprentissage.ge vous assure que ce ne pas facille.courage a tous ceux qui sont dans les auto ecoles

  • Monsieur le journaliste,s’il vous plait le permis de conduire n’est pas un diplôme.

  • je vous assure que c’est le milieux par excellence de l’humiliation, de mechanceté, et de corruption sur toute la chaine. je viens d’obtenir le fameux sésame ya environ deux mois. Jai commencé en février 2012 et je l’ai obetnu en décembre . Les ingénieurs et moniteurs se prennent pour des dieux sur le terrain. La Direction générale des transports doit ouvrir l’oeil et surtout le bon. L’échec est la chose la mieux partagé et cela sans raison !!! car on inventera un motif pour vous faire échouer tout simplement parceque vous n’avez pas déposé un cailloux sur le dossier ! a titre d’exemple ! un ami un jour( je précise que c’était à sa troisième fois et n’oubliez pas que vous devez payer 5000f pour chaque pasage) a échoué par ceque selon l’ingénieur, il a trop ralenti lorsqu’il devait tourner à une intersection !!! pire encore certains ingénieurs te font échouer sans vous dire pourqoi ou encore votre érreur !!!

  • Merci monsieur le journaliste d’aborder un tout petit peu ce sujet. Avant d’avoir le permis, je vous assure que vous allez faire face à beaucoup d’obstacles qui en réalité ne valent pas la peine.
    Je vous assure que c’est un milieu rempli de corruption. Dans certaines auto-écoles pour être programmé à tous les niveaux (code, créneau et circulation) il faut faire malheureusement de la corruption.
    Certains examinateurs très sévères poussent même des candidats à la corruption (payer pour que son code ne s’expire).
    Bref je veux que vous approfondissez votre enquête dans ces milieux afin de les assainir.

  • C’est vrai que l’obtention du permi est un parcours de combattant et il faut beaucoup de volonté pour aller jusqu’au bout. Je me suis inscrite depuis avril 2012 dans l’auto école ou je suis les cours. c’est vrai qu’avec mon boulot, je suis obligée d’arrêter mes cours et de reprendre quand j’ai moins de pression mais même si j’étais assidue ça me prendrait au moins 6 mois pour obtenir le permi car chacune des 3 étapes prend environ un mois d’entrainement et il faut patienter autant de temps pour qu’on te programme à l’étape suivante.
    a mon avis l’étape du code et du créneau sont faciles et logique, "soit tu connais et tu passes, soit tu ne connais pas et tu recommence". ce qui n’est pas le cas pour la conduite qui est assez subjective, ....même les moniteurs vous disent que le succès à l’examen de conduite est une question de chance, il ne s’agit pas de savor conduire ou pas !

  • Lol permis de conduire que les gens achètent là comme cacahuètes ici tchrrrrrr Vous rêvez dèèh regardez comment les gens roulent au hasard dans ce pays là vous pense que si le permis était délivré correctement il yaurait autant d’accidents, incivisme au code de la route ? Moi même j"ai acheté mon permis burkinabé il ya 5 ans et je roulais avant avec le permis français donc il ne vaut absolument rien tchrrrrrrrrr

  • Moi j’ai souffert le martyr pour l’avoir : une année d’apprentissage marquée par des souffrances et humiliations que je n’oublierai jamais et par deux échecs auxquels je n’ai rien compris. Mais depuis que je l’ai eu je le conserve comme de l’or. Mais c’est seulement après que j’ai compris que toutes ces souffrances qu’on m’infligeais, c’était juste pour me mettre en position de négocier, supplier donc...de payer pour que ça prenne fin. Mais aujourd’hui les moniteurs en complicité avec certains examinateurs partent même jusqu’à te proposer la somme à payer. Récemment, j’ai ami qui à réussi à passer l’examen après plusieurs mois d’attente mais qui malheureusement a échoué. il fallait encore attendre 2 semaines et repayer des frais de dossiers. A sa grande surprise ou à son soulagement plutôt, le Moniteur l’appel pour lui proposer 15000f pour qu’il soit déclaré admis quand même. Ce qui fut rapidement fait et aujourd’hui il a son permis et circule tranquillement dans Ouagadougou.

  • c’est également un domaine taché de corruption, il est nécessaire que les mouvement anti corruption y jettent un coup œil, l’argent et le sexe sont monnaie courante pour atteindre rapidement l’objectif. cela est du en grande partie au faite que les acteurs de promotion entretiennent un mythe au tour de ce diplôme.

  • oui tout a fait c’est vrai.car au moment ou je faisais mon permis le moniteur ma prolifer des injures et je lui ai dit de me respecter car c’est a cause de ma quette du permis kil me di cela puiskil nose pa me croiser ds la rue et me parler mal

  • Obtenir le PC n’est pas seulement un parcours de combattant. C’est une véritable épreuve et beaucoup se voient contraints d’abandonner l’apprentissage pour acheter le permis entre temps. Le nouveau ministre devrait vraiment assainir ce milieu que je crois le plus corrompu même s’il s’agit de sous moindres qu’à la douane par exemple. C’est parce qu’on met tant de batons dans les roues de ceux qui veulent apprendre normallement que beaucoup finissent par acheter le permis, soit ici, soit dans les pays voisins. Monsieur, le ministre, le milieu est vraiment pourri ; ce n’est plus un cadre d’apprentissage, mais d’affaires. J’accuse le gouvernement burkinabe qui ne mêne aucune réelle politique en la matière en abandonnant ce domaine entre les mais du privé. Pourquoi ne pas créer des auto-écoles publiques ? pourquoi ne pas intégrer le permis dans les cycles primaire et secondaire ? J’accuse le ministère en charge des transports qui n’a pas un regard sur la manière dont les faux ingénieurs mènent leur travail : on te descend sans te dire le motif ou on donne une raison peu acceptable par la raison. Je me suis demandé si les ingénieurs n’ont pas un pourcentage sur les revenus des timbres que les candidats doivent payer pour les examens. Monsieur le ministre, on vous dira que ca va, c’est faux ! Cherchez la vérité et vous verrez. C’est lamentable. On ne me convaincra jamais que le permis de conduire est plus difficile que le bac ou la maîtrise ou le doctorat que des gens réussissent avec brio à la première tentative. Pourquoi pas le permis tant que tu ne glisses pas de l’argent pour corrompre ? Le Faso va à sa perte§

  • J’ai pas bien compris l’article ; le problème (ou les difficultés) se situe à quel niveau : la DGTTM ou les Auto-écoles ?

  • Ouagadougou est plein de vraie faux permis. il y’a des gens qui ont des vrais permis et qui ne sont jamais passés devant une auto école.

  • Le problème se situe au niveau des moniteurs, ce ne sont pas des professionnels du métier, ce sont souvent des anciens conducteurs. De ce fait, il n’ont pas de formation quand à la pédagogie. Ils doivent savoir que quand on vient pour apprendre, on doit s’attendre a des erreurs, chez eux, une erreur et on lève le ton sur toi. Ils ne respectent franchement personne dans leur manière de faire et comme on est la pour quelque chose, on les regarde faire. Si tu n’as jamais été dans ces écoles pour le permis, tu peux pas comprendre comment c’est terrible. Et si tu veux mieux apprendre, tu négocie des heures sup avec le moniteur et tu achète le carburant sinon tu va vieillir dans l’école la ! La facilité dans le permis n’est pas de changer la rigueur dans les examens car ça y va de l’intérêt des autres, c’est plutôt de former les moniteurs sur la pédagogie et de sensibiliser les écoles à mettre plus l’accent sur la formation. Tu monte dans un véhicule pour apprendre et à peine tu fais 50 à 100 mètre on te dit de descendre et au suivant.

  • c’est vraiment un calvaire, surtout au niveau de la conduite. on fait échouer les candidats n’importe comment sans motif, ne serait, pour que tu glisse quelques choses à l’examinateur. sincèrement pour être à ma 3eme fois d’échec sans aucune justification, j’invite les autorités à mener une reflexion sur l’évaluation à la conduite pour que chaque examinateur notifie au moins au candidat l’objet de son ajournement

  • Bonjour à tous,
    Je n’ai pas pris la peine de lire l’article. Mais ce que je peux dire c’est que le permis burkinabè reste un permis respecté. Un permis que les autres pays considèrent car ils savent que c’est pas simple de l’obtenir.
    Pour exemple, j’ai fais mon permis en 2005 au burkina, je reside aujourd’hui en France, je n’ai eu aucun problème pour le changer en permis Français. Par contre il y a des pays comme le cameroun dont le permis n’est pas accepté par l’administration Française.

  • C’est dommage. A mon humble avis, plus de 90% des moniteurs n’ont eu une petite formation pédagogique. Quand j’étais à l’auto école j’ai eu des difficulté avec le moniteur car il aimait dire "tu vaux rien" imaginez un instant comment ça fait mal. Si les promoteur des auto écoles pouvait former leur agent, Cela pourrait faire tache d’huile.

  • Courages à tous les candidats car c’est pas du tout évident en tout cas... j’ai passé quatre mois de galère pour cette histoire de permis... je confirme que certains moniteurs se prennent pour des rois à partir du créneau. Mais par la grâce de Dieu tout s’est bien passé et j’ai mon permis de conduire il y a deux mois maintenant. Mais il faut avoir avoir du caractère aussi souvent, j’ai été témoin d’un manque de respect d’un élève vis à vis d’un moniteur au niveau de la circulation et l’élève a crié sur le moniteur avant de claquer la portière en lui disant qu’ils ne sont pas amis parce que je moniteur lui a dit mon ami. C’est un cas exceptionnel peut être de la part de l’élève mais les moniteurs sont agressifs .

  • Courages à tous les candidats car c’est pas du tout évident en tout cas... j’ai passé quatre mois de galère pour cette histoire de permis... je confirme que certains moniteurs se prennent pour des rois à partir du créneau. Mais par la grâce de Dieu tout s’est bien passé et j’ai mon permis de conduire il y a deux mois maintenant. Mais il faut avoir avoir du caractère aussi souvent, j’ai été témoin d’un manque de respect d’un élève vis à vis d’un moniteur au niveau de la circulation et l’élève a crié sur le moniteur avant de claquer la portière en lui disant qu’ils ne sont pas amis parce que je moniteur lui a dit mon ami. C’est un cas exceptionnel peut être de la part de l’élève mais les moniteurs sont agressifs .

  • On doit maîtiser la conduite et le Code de la Route avant d’obtenir le Permis de Conduire. Donc, le temps qu’on l’on met pour l’obtentir, dépend de la capacité d’assimulation des cours.

  • Il faut acheter le permis mes chers amis, c’est honteux, mais c’est comme ça. la plupart des gens font ça

  • je voudrais savoir quand la direction des transports va songer a faire le permis comme la pièce d’identité et informatisées les données. si je me trompe pas il y a des pays de la sous région qui sont passés a l’étape supérieure.

    • ce que les un et les autres ont dit est vrai mais c est l état qui favorise cela . imaginez un instant .à bobo il Ya un seul ’examinateur pour toute la région des hauts bassin .ce fonctionnaire malgré son courage peut il faire tout ce travail ? on nous a dit qu’ il Ya des examinateurs qui ont été recrutés ou sont t ils .on ouvre les auto écoles comme des boutiques sans même des enquêtes de mortalité de grâce c est quand même la vie des gens que c est chauffeurs cottoyerons .les écoles ont aussi leur part de responsabilite le coût du permis ça varie selon les écoles 60000 75000 100000 125000 et même pire 40000 pour un poil lourd .on est ou la ou gagne t il le carburant qui est la matiere première pour une bonne formation

    • C’est plus que grave cette affaire de permis. A la circulation c’est vraiment l’humeur de l’ingénieur qui est ton sort. après deux échecs j’ai été pour la troisième fois où j’ai été déclaré admis et mon nom affiché à l’auto école. Je vous dis deux semaines après je suis passé pour mon provisoire on me dit que j’ai échoué et que je dois revenir un mois après pour chercher encore le permis. J’ai appelé mon moniteur il m’a dit qu’il ne comprend pas lui même cette situation et que si tel est le cas il s’agit d’une méchanceté extrême qu’il ne peut qualifier. il dit ne pas comprendre lui même mon échec ! Il m’a souhaité du courage et je vous dis à l’heure j’écris je me prépare encore à aller pour la quatrième fois. c’est pas facile cette histoire. Mais être déclaré admis et te dire après que tu n’as pas eu !? Le grand Faso hein ! Pitié.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés