Assemblée nationale : La 5è Législature outille les députés.

mardi 5 mars 2013

Permettre aux élus de la cinquième Législature de disposer d’amples et vraies informations sur l’institution parlementaire dans son organisation, fonctionnement, missions, c’est à cette fin qu’un séminaire d’informations a été organisé au profit des députés sous le thème « Efficacité, ouverture et transparence ». Du 4 au 5 mars 2013, les parlementaires ont également été informés sur leurs rôles en tant qu’autorités et en tant que mandataires du peuple.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée nationale : La 5è Législature outille les députés.

Première du genre après 20 ans de vie parlementaire, ce séminaire d’informations à l’attention des députés est une des innovations initiées par la présidence de la cinquième législature.

Ce séminaire, dont la clôture est intervenue ce jour 5 mars 2013, a incontestablement offert aux élus l’occasion de mesurer ce que le peuple est en droit d’attendre d’eux. Ils doivent en effet, dans l’intérêt du peuple, et ce conformément à l’article 84 de notre Constitution, voter la loi, consentir l’impôt et contrôler l’action du gouvernement.

Le parlement doit voter en séance plénière à la majorité simple (plus grand nombre de votants favorables), qualifiée (3/4) ou absolue (moitié plus un au moins), les projets ou propositions de lois, après les avoir techniquement travaillés en commissions générales. Il doit en outre donner ou refuser son accord au budget que lui soumet l’exécutif. Etant donné que la constitution effective du budget de l’Etat requiert la levée d’impôts sur les propriétés privées pourtant garanties constitutionnellement, il importe que dans l’intérêt national, les représentants du peuple consentent à ce que l’on puisse porter atteinte à certaines de ces propriétés privées.

Par ailleurs, le parlement doit contrôler l’action du gouvernement afin que l’exécutif n’agisse pas en violation des intérêts du peuple.

Apparemment assez soucieuse de la meilleure conduite de ces missions, la présidence de la cinquième Législature a donné aux élus dans le cadre de ce séminaire de 48h, de mieux connaître l’institution parlementaire qui les accueille tant dans son historique, son organisation, que dans son fonctionnement. La pratique du travail parlementaire non seulement au sein de notre hémicycle en termes surtout de procédures législatives mais aussi dans le cadre de la diplomatie parlementaire, a également été explicitée.

L’occasion a aussi été celle de situer les élus sur les rapports qu’ils sont appelées à entretenir avec les populations dans l’exercice de leur mandat qui a une dimension nationale.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Les députés apprécient

Ablassé Ouédraogo de Le Faso Autrement

Moi, je suis très heureux. Il y a des choses que je savais, mais il y a aussi des choses que je ne savais pas. Je me suis enrichi en consacrant mes deux jours à ce séminaire.

La conduite du travail parlementaire n’est pas évidente pour un député nouvellement élu, même si on écoute à la radio, on suit à la télévision. Mais là, tout a été expliqué. Donc, tous les thèmes qui ont été abordés pendant ces deux jours, c’est pour rendre le député, surtout le député nouvellement élu, plus efficace et lui donner plus de confiance dans l’accomplissement de la mission que la population lui a confiée en l’élisant pour les cinq ans à venir.

Je suis très satisfait, et je souhaite qu’il y ait d’autres séminaires du genre. Vous savez, personne n’est à l’abri de l’apprentissage ; l’on n’est jamais complet et parfait. Il n’y a que ceux qui ne veulent pas progresser dans la vie qui ne veulent pas apprendre. Quand on apprend, on augmente ses compétences, ses capacités ; et le travail devient plus facile, et c’est ça qui est important pour ceux qui nous ont donné leur confiance en nous élisant à l’Assemblée nationale.

Fatoumata Diendéré, du CDP

Ce séminaire est une innovation de la part du président de l’Assemblée nationale actuel qui met l’information avant toute chose. Il a permis pendant 48h, aux nouveaux députés de se familiariser avec le programme au sein de notre parlement, mais aussi de savoir comment les choses se passent au sein de l’hémicycle.

Quand on sait que le parlement a été renouvelé à plus de 90 députés, il était nécessaire avant l’ouverture de la première session ordinaire, que le député sache ce qu’il doit faire au sein de l’hémicycle. Même la connaissance du bâtiment administratif dans l’enceinte de la représentation nationale n’est pas évidente pour un député qui vient de fouler le sol de l’institution parlementaire.

Je pense que ce séminaire va aussi permettre aux députés de savoir certaines notions, afin de leur permettre d’être en connexion avec les citoyens et citoyennes, et avec les députés d’autres pays. On a parlé de la diplomatie parlementaire, des groupes d’amitiés qui peuvent se former au niveau du parlement, des réseaux que des députés volontairement, peuvent former dans tel ou tel domaine d’intérêt public.

Ces 48h, je pense, ont permis aux députés de connaître les différents responsables au niveau administratif de notre Assemblée nationale.

Pour moi, c’est une séance qui est la bienvenue. Même moi qui ai fait plusieurs mandats, j’ai trouvé mon compte dans ce séminaire, car on ne finit jamais d’apprendre.

Parimani Sabdano, de l’ADF/RDA

Pour moi, ce séminaire a été initié pour outiller les députés dans l’exercice de leurs fonctions. Nous avons retenu que l’action parlementaire est très importante en ce sens que nous devons consentir l’impôt, contrôler l’action du gouvernement et faire en sorte que nos populations puissent être fières de nous.

On nous a dispensé, au cours de séminaire, beaucoup de modules, dont la diplomatie parlementaire, le rôle du député, et un certain nombre de thématiques qui nous permettront de jouer avec détermination notre rôle.

Cette formation a été très utile ; on a eu des formateurs qui ont la maîtrise de leurs sujets. Nous avons eu beaucoup d’éclairage sur un certain nombre de choses, surtout nous qui venons d’arriver, qui nous demandions comment aborder l’activité parlementaire. A l’issue de ce séminaire, on se sent plus en mesure de jouer pleinement notre rôle.

Louis Armand Ouali, président du groupe parlementaire UPC

Nous avons passé deux jours à écouter religieusement des indications extrêmement importantes sur la mission du député. Etre élu député c’est bien, exercer le mandat de député, c’est autre chose. Il est évident que pour exercer ce mandat dans les conditions les meilleures, il faut en connaître les éléments introductifs. Et les éléments qui constituent des conditions de fond, sont très importantes à savoir.

Les modules qui nous ont été dispensés, nous ont permis, au sortir de ces 48h, d’avoir une idée plus précise sur les missions du député dont les plus connues sont celles de voter la loi, de consentir et de contrôler l’action du gouvernement.

Ce que je retiens de ce séminaire, c’est que les formateurs, qui connaissent très bien l’institution parlementaire, ont fait de manière très brillante l’interprétation des textes qui régissent le fonctionnement de notre Assemblée nationale.

Deuxièmement, ils nous ont été éclairés sur les expériences d’autres pays, étant donné qu’il ne faut pas réinventer le monde.

Aujourd’hui, je crois qu’avec les éléments que nous avons, il sera difficile à celui qui a suivi correctement ce séminaire, de jouer à un match de basketball au lieu d’un match de football, sauf s’il en a décidé ainsi. Le reste maintenant, on verra avec la pratique, dans le sens surtout de l’intérêt du peuple qui nous a fait confiance, car notre maître-mot à l’UPC, c’est d’être utile à nos populations.

Propos recueillis par Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés