Sécurité alimentaire au Burkina : Mahama Zoungrana se veut rassurant.

mercredi 20 février 2013

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Mahama Zoungrana, a présenté ce mardi à la presse les résultats définitifs de la campagne agricole 2012-2013. Bien que globalement positif, ce bilan pose des questions préoccupantes quant à l’insécurité alimentaire que connaissent certaines régions du pays et n’exclut pas dans les mois à venir , une hausse des prix des produits. Conscient des enjeux à venir, le ministre a conclu par une série de mesures censées améliorer ou, du moins, stabiliser la situation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Sécurité alimentaire au Burkina : Mahama Zoungrana se veut rassurant.

A en croire les chiffres et les graphiques présentés par le ministre, le bilan agricole 2012-2013 est plutôt réjouissant. En effet, la production céréalière nationale définitive se chiffre à 4 898 544 tonnes. Pour la campagne précédente 2011-2012, le pays avait enregistré une production céréalière de 3 666 405 tonnes.

Ainsi, l’on observe une augmentation de la production à hauteur de 33,6%. (26,7% Par rapport à la moyenne de la production des cinq dernières années, l’augmentation de la production céréalière s’élève à 26,7%. Trois bassins céréaliers (Boucle du Mouhoun, Hauts Bassins et Centre Ouest), couvrent à eux seuls la moitié de la production nationale. Un certain nombre de facteurs expliquent les bons résultats de la campagne agricole 2012-2013. La pluviométrie a été excédentaire dans la plupart des régions, les barrages ont quasiment tous été remplis. L’Etat a débloqué au total 12,3 milliards de Francs CFA pour le soutien à la production. Ces fonds ont servi, entre autres, à la formation, à l’équipement de producteurs et de productrices ainsi qu’ à la subvention de semences améliorées.

Hausse des prix et insécurité alimentaire

En dépit des données chiffrées et du ton rassurant, l’avenir n’est pas aussi reluisant. Pour commencer, le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire n’exclut pas d’ici courant mars une hausse des prix des produits agricoles par les acteurs du marché. Cela risque de faire grincer quelques dents, notamment dans les ménages les plus modestes et les populations des 19 communes du pays dont la production céréalière est déficitaire. Il s’agit des communes de Sabou-Pella, Kindi, Siglé, Saow et Nanoro dans la province du Boulkiemdé. Des communes de Kombri, Oula dans la province du Yatenga. Dans la province du Passoré seule la commune de Kirsi est concernée. Dans la province du Gourma, il y a Diapangou et dans la Gnagna, la commune de Piella. La commune de Bissiga est déficitaire dans le Boulgou. Dans le Kouritenga, les communes suivantes sont déficitaires : Baskouré, Gounghin, Kando et Andemtenga. Au niveau de la province du Kadiogo, les communes de Komsilga, Koubri et Pabré le sont aussi.

Pour faire face à la situation le ministre Zoungrana se veut rassurant et indique que les efforts entamés par le gouvernement, suite à la crise alimentaire qu’a traversée le pays entre 2008 et 20011, se poursuivront afin de favoriser l’accessibilité des produits aux populations, notamment les plus vulnérables.

Des mesures ciblées

Concernant l’avenir, le Comité de Prévision de Sécurité Alimentaire a formulé quelques mesures susceptibles d’améliorer la situation. Parmi elles, l’accélération de la reconstitution du stock national et du stock d’intervention, la poursuite de l’opération « vente à prix social » dans les communes à risque ainsi que le maintien des « boutiques témoins » dans les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso afin d’atténuer les difficultés alimentaires chroniques dans les zones urbaines et périurbaines. Il ne reste donc plus qu’à espérer que ce type de mesures puissent aussi s’appliquer au reste du pays.

Grégoire Bazié et Pierre Mareczko (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés