Assemblée nationale(AN) : Le bureau et les groupes parlementaires en place

mardi 29 janvier 2013

Avec l’élection des membres du bureau de l’AN précédée de l’officialisation des cinq groupes parlementaires ce 28 janvier 2013, notre représentation nationale est presqu’à terme de son processus d’opérationnalisation. La session plénière convoquée à cet effet a également été l’occasion de validation du mandat d’une suppléante.

Réagissez à cet article Réagissez
Assemblée nationale(AN) : Le bureau et les groupes parlementaires en place

Après constatation de la majorité suffisante pour tenir la plénière, le président de l’Assemblée nationale, Apollinaire Soungalo Ouattara a indiqué que par décision N° 2013-001/24/13/CC du 24 janvier 2013, le Conseil constitutionnel a déclaré conforme à la Constitution le Règlement de L’Assemblée. Et avant d’en venir à l’élection des membres de « l’exécutif » de l’institution parlementaire, il a procédé à l’appel suivi de la validation par l’hémicycle du mandat de Zida Rose en lieu et place de Jean Christophe Ilboudo, absent à la plénière du 18 janvier. Initialement en effet, ce dernier avait été appelé comme suppléant de Paul François Compaoré, élu démissionnaire.

A la suite de cette validation de mandat, les listes des cinq groupes parlementaires avec précision du nom du président de chaque groupe, ont été dévoilées. C’est ainsi que le groupe parlementaire CDP composé de 70 députés a à sa tête Yoda B. Alain, suivi du groupe parlementaire ADF/RDA constitué de 18 députés, et présidé par Ouoba Bénoît Bindi. Autre groupe parlementaire ne comprenant que les élus d’une même famille politique, c’est celui de l’UPC avec 18 députés et présidé par Ouali Armand. Les deux derniers groupes à être constitués résultent d’un regroupement d’élus de diverses obédiences politiques. Il s’agit du groupe parlementaire CFR présidé par Sambaré Palguim et constitué par cinq élus de l’UPR, trois de CFDB, un du RDS et un de l’ODT, et du groupe parlementaire ADJ réunissant les quatre élus de l’UNIR/PS, les deux du PDS/Metba, un du RDS, un de Lefaso autrement, et un de l’UPC. Ce dernier groupe, présidé par Koné Ibrahima, s’est retiré de l’hémicycle après avoir livré un message.

En effet, l’élection aux postes de responsabilité au sein de l’institution parlementaire est toujours précédée d’une séance de concertations et de négociations pour les positionnements sur les listes de candidatures. Pour la Vè Législature, cette séance s’est tenue le 25 janvier dernier, et le groupe parlementaire ADJ dit en être sorti « frustré et mis à l’écart », à écouter le président du groupe, le député Koné Ibrahima. Et pour cause, précise l’honorable Koné, sur « 38 postes à pourvoir au niveau de l’Assemblée et de ceux des 5 Commissions générales, le groupe parlementaire ne s’est vu attribué qu’un seul siège, celui du 8ème Secrétaire parlementaire ».

Et de poursuivre, « concernant la représentation de l’Assemblée nationale au sein des parlements régionaux, africains et internationaux, le groupe parlementaire a bénéficié de 2 postes qui du reste sont occupés depuis 2007 par deux de ses membres dont les mandats sont encore en cours de validité ». N’ayant pas réussi à arracher un meilleur positionnement, le groupe ADJ par la voix de son président « refuse d’accepter l’unique poste de 8ème Secrétaire parlementaire » en indiquant voir dans l’exécutif de la Vè Législature, une structure « qui foule aux pieds les règles et les principes qui gouvernent une assemblée démocratique ».

Après avoir rappelé que conformément à l’article 14 du Règlement de l’Assemblée le président de l’Assemblée nationale est élu pour la durée de la Législature et que les autres membres du bureau le sont pour un an renouvelable, Soungalo Ouattara a fait placer trois urnes correspondant aux catégories de postes à pourvoir. En clair, une des urnes reçoit les bulletins pour l’élection des cinq vice-présidents, une pour les huit Secrétaires parlementaires, et une pour les deux questeurs. Et chaque bulletin comporte les noms des candidats. C’est ainsi qu’un électorat constitué de 116 votants a voté les membres du bureau de la Vè législature.

Les résultats sont les suivants :

Vice-présidents :

1er : Naboho Kanidoua (CDP)
2è : Diendéré Fatoumata (CDP)
3e : Nikiéma Denis (UPC)
4e : Ouédraogo Gilbert Noël (ADF/RDA)
5e : Compaoré Léonard (CDP)

Secrétaires parlementaires

1er : Kando Rosalie (CDP)
2e : Dermé Salam (CDP)
3e : Somé Bernard (UPC)
4e : Belem Sidiki (ADF/RDA)
5e : Karfo Kapounè (CDP)
6e : Dala Jean-Baptiste (CDP)
7e : Benon Mamadou(CFR)
8e : Pooda Anicet (CDP).

Questeurs

1er : Traoré Lacomi Lorcendy (CDP)
2e : Dayamba Dahanli François (CDP)

Une acclamation des élus du jour a mis fin à la plénière. Mais avant de se retirer, le président de l’Assemblée nationale a annoncé la tenue dans la soirée du même jour 28 janvier, d’une autre plénière pour l’élection cette fois, des membres des Commissions générales de travail.

Fulbert PARE
LEfaso.net

Portfolio

Kanidoua Nabaho Fatou Diendéré Denis Nikiéma Gilbert Noël Ouédraogo Jean-Léonard Compaoré Alain Bédouma Yoda Louis Armand Ouali Bindi Benoit Ouoba Palguim Sambaré Ibrahima Koné
Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés