RTB2-Centre : L’information de proximité en langues nationales

mardi 22 janvier 2013

Les émissions de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB2 Centre) ont été lancées officiellement, le dimanche 20 janvier 2013, à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie parrainée par le Mogho Naaba Baongo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
RTB2-Centre : L’information de proximité en langues nationales

La Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB2 Centre) émet depuis, le dimanche 20 janvier 2013, à partir de la cour de la radio nationale à Ouagadougou sur la bande UHF-535,25 MHZ. La chaîne de télévision a été lancée, officiellement ce dimanche à 21 heures, à la faveur de la 7e rentrée RTB par le parrain, le Mogho Naaba Baongo. Ainsi, après la RTB2-Hauts-Bassins en 2010, la RTB en harmonie avec le Ministère de la communication poursuit sa dynamique de déconcentration pour mieux accompagner la décentralisation, en termes de communication.

Cela, par la mise en route de la RTB2-Centre qui ambitionne de se positionner dans les informations en langues nationales (mooré, dioula et fulfuldé), selon le comité d’organisation de cette 7e rentrée RTB. En ce qui concerne l’équipe qui va piloter cette nouvelle télévision, le président du comité de mise en route de la RTB2-Centre, Pascal Y. Thiombiano, a précisé qu’elle se compose de professionnels issus de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC), de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) et de l’ex-radio rurale.

Pour le ministre de la Communication, Alain Edouard Traoré, cette vision du nécessaire développement de la RTB pour couvrir progressivement, le territoire national a conduit en décembre 2011 à signer des protocoles d’entente avec les régions du Sud-Ouest, des Cascades, du Nord et de l’Est pour l’implantation de centres de production télévisuelle. « A terme, nous aurons un réseau RTB consolidé de radios et de télévisions qui, en synergie avec la plateforme de la webdiffusion, seront au service de la communication de proximité, de la promotion de la culture nationale, de l’image du Burkina Faso et d’une mobilisation citoyenne autour des projets et programmes de développement », a-t-il soutenu.

Il a salué l’engagement du parrain à accompagner la RTB. « Qui mieux que l’empereur des Mossé peut représenter les valeurs de cet espace ? », a-t-il demandé. Et de répondre : « Assurément, nul autre que sa Majesté le Mogho Naaba Baongo, digne et valeureux héritier de nos traditions ancestrales, infatigable artisan de la sauvegarde et de la promotion de notre riche patrimoine culturel », a-t-il loué. Quant à sa Majesté, il a confié que la télévision qui est restée pendant longtemps, l’affaire d’une minorité d’instruits, le compagnon d’une poignée de privilégiés, devient aujourd’hui, la chose de tout le monde.

« Des milliers de Burkinabè qui ne parlent pas le français auront désormais, accès à l’information pour mieux suivre l’actualité, décrypter le discours politique, comprendre leur environnement et participer à l’œuvre commune de construction de notre pays, le Burkina Faso. La promotion de nos langues, la valorisation de nos cultures, la diffusion des savoirs locaux, la connaissance de notre histoire sont des causes pour lesquelles nous sommes engagé. La RTB2-Centre nous rejoint dans cette quête », s’est-t-il réjoui. Dès à présent, les téléspectateurs peuvent suivre les émissions de la RTB2-Centre, tous les jours, de 17 heures à 23 heures.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés