Burkina Faso : 20 douaniers exemplaires distingués

lundi 24 décembre 2012

Passée la célébration de la fête de l’Indépendance vient le moment des récompenses des filles et fils les plus méritants de la nation. Ainsi, à la suite d’autres corps de l’Etat, celui des douanes a distingué, le samedi 23 décembre dernier, 20 de ses éléments. La cérémonie a eu lieu à l’Ecole nationale des douanes et a enregistré la présence de nombreuses personnalités dont le Grand chancelier des Ordres burkinabè, le colonel Mamadou Djerma et le ministre délégué chargé du Budget, François Marie Didier Zoundi.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina Faso : 20 douaniers exemplaires distingués

Réglé comme du papier à musique, la cérémonie de remise des médailles n’aura duré que quelques minutes. Arrivé à 9h dans l’enceinte de l’Ecole nationale des douanes, le grand Chancelier accompagné des autres officiels a salué le drapeau, assisté à l’hymne national et procédé à la revue des troupes avant de donner lui-même le coup d’envoi des décorations. « A tout seigneur, tout honneur », le directeur général des douanes, Kuilbila Jean Sylvestre Sam, a reçu, le premier, sa médaille des mains du colonel Djerma avant que son adjoint, William Alassane Kaboré, ne reçoive la sienne.

A tour de rôle, le ministre François Marie Didier Zoundi, les représentants du Chef d’Etat-major général des Armées, le chef d’Etat-major général de la Gendarmerie, le gouverneur de la Région du Centre et le directeur général adjoint de la Police nationale ont décerné aux autres récipiendaires leurs précieuses distinctions.

« Pour cette année, le maître-mot est la sobriété », a indiqué le maître de cérémonie. Et ceux qui étaient présents à la cérémonie l’ont remarqué car aucun discours n’a ponctué les décorations.

Au total 20 douaniers ont été décorés. Ce sont 11 inspecteurs, 2 contrôleurs, 4 assistants et 3 préposés.

Moment de joie pour les bénéficiaires qui ont brillé par la qualité de leurs services. Pour le directeur général des douanes, cette distinction « qui l’honore est aussi une invite à mieux à faire ». « Les médailles qui nous sont décernées sont les résultats d’une quinzaine d’années de labeur individuelle et collective », a-t-il indiqué. D’où sa décision de continuer sur le droit chemin.

Pour ceux qui n’auront pas reçu de médaille cette année, rendez-vous a été pris pour 2013 à conditions qu’ils rendent d’énormes et loyaux services à la Nation.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés