Autant le dire… : Nous ne sommes pas des « zombis » pour vous rechercher

lundi 19 novembre 2012

Qu’on ne vienne pas nous dire après que nous n’avons pas fait preuve d’équilibre dans la couverture des manifestations des formations et partis politiques dans cette campagne d’élections municipales et législatives couplées. Et pour cause ! Des 74 partis politiques en lice pour ces élections, ils sont seulement quelques trois à avoir communiqué leur programme de manifestations à notre rédaction. A Bobo-Dioulasso par exemple où se trouve le siège de notre journal, ils sont 47 partis politiques à solliciter le suffrage des électeurs. Mais comme sur le plan national, ils sont peu à nous communiquer leurs programmes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Certains, comme s’ils étaient surpris eux-mêmes par ce qu’ils veulent faire en matière de mobilisation des électeurs, nous invitent par téléphone juste quelques minutes avant le début de la manifestation. Les plus courtois et civilisés le font au moins un jour à l’avance. Mais toujours au téléphone. Comme si dans nos rédactions, nous n’avons rien d’autre à faire et que nous sommes assis, attendant qu’on nous fasse appel. Tout cela montre l’amateurisme de certains politiques dans le jeu. Et c’est avec des gens de ce genre qu’on veut construire une démocratie qui prend véritablement en compte les aspirations des populations ?

Comprenez donc bien que nous prendrons les dispositions pour couvrir les meetings et autres manifestations de ces trois formations politiques et ceux des partis qui prennent la peine de nous informer de leur meeting ; c’est parce qu’ils savent que la presse a un rôle important à jouer en matière de démocratie. Pour les trois, nous nous efforcerons également de respecter l’équité et l’équilibre si chers au Conseil supérieur de la communication et à sa présidente. Même là encore, il y a problème puisque les programmes ne sont pas aussi étoffés les uns que les autres. Pendant que d’autres partis ont programmé des meetings du premier au dernier jour de la campagne, d’autres ont juste deux rencontres dans des « six-mètres ».

Et ce sera tout pour les 14 jours de campagne. Pour ces derniers, on peut même dire qu’ils ont fait un effort par rapport à ceux qui n’ont rien communiqué. Est-ce à nous de nous promener dans la ville, dans les six-mètres ou encore devant les portes comme des « zombis » (pour ceux qui prétendent faire du porte-à-porte) pour faire état des manifestations des partis politiques ?

D’ailleurs la question sera toujours posée dans chaque élection. Et si on nous laissait faire notre travail comme vous pouvons et comme nous voulons ? Un peu comme cela se fait dans des pays comme la France ou les Etats-Unis où la presse, notamment privée écrite, n’est pas régulée en période électorale ? Parce que, même avec cette régulation ou ces mesures de bonnes conduite et de respect de l’équilibre et de l’équité, il sera quasiment impossible pour un organe de presse d’offrir ses colonnes à toutes les formations politiques.

Dont certains, la grande majorité malheureusement, qui ne couvrent pas le territoire national. Par conséquent, si nous avions à le nous faire nécessairement, cela revient à pénaliser les grandes formations politiques qui sensibilisent réellement le peuple. Pendant qu’on y est, pourquoi ne pas exiger des justificatifs sur l’utilisation des subventions aux partis politiques à partir des coupures de presse de manifestations réellement tenues ? Ce n’est pas seulement à la presse qu’il faut exiger des justificatifs pour quelques maigreurs qui ne permettent même pas de faire deux bons reportages.

Bref . Notre souhait est de couvrir le maximum de manifestations de partis politiques. C’est donc avec regret que nous ne pourrons pas le faire. Mais ce n’est pas seulement de notre faute. Alors une fois de plus, que chacun joue son rôle et qu’on évite de s’accuser.

Dabaoué Audrianne KANI

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés