Luc Adolphe Tiao au CSC : « La compétition électorale est parfois sans pitié… »

lundi 19 novembre 2012

Le Premier ministre burkinabè, Luc Adolphe Tiao, s’est rendu ce vendredi 16 novembre 2012 au siège du Conseil supérieur de la communication (CSC) à Ouagadougou. Objectif de cette visite rendue par le chef du gouvernement -également candidat- à l’instance de régulation à la veille de l’ouverture officielle de la campagne pour les élections municipales et législatives : encourager l’institution à plus d’exigence dans la régulation de l’information durant la campagne prévue du 17 au 30 novembre 2012.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Luc Adolphe Tiao au CSC : « La compétition électorale est parfois sans pitié… »

« Votre visite, ce n’est pas un hasard, même brève, intervient à point nommé, à la veille des élections législatives et municipales couplées du 2 décembre 2012, une expérience inédite dans notre pays et un défi pour le CSC » a commenté Béatrice Damiba, la présidente du CSC. Une visite qui aura permis, selon les dires de la présidente de l’instance de régulation, de solliciter « à haute voix » un accompagnement approprié du gouvernement pour ces échéances.

Et Béatrice Damiba de dépeindre ces doléances : « les troupes mobilisées sont inquiètes et dans l’expectative car nous éprouvons quelques difficultés quant aux ressources nécessaires pour conduire notre stratégie à terme, notamment l’insuffisance de la subvention spéciale aux médias agréés pour qu’ils ne facturent pas les activités de campagne, et la prise en charge des réquisitions des conseillers et des agents non encore acquise ». Le Premier ministre, qui également un ancien président du CSC, a rassuré la présidente et les agents. Le gouvernement, promet-il, mettra les moyens qu’il faut à leur disposition pour leur permettre d’assurer cette mission de régulation dans l’impartialité et la neutralité. « L’accompagnement du CSC permettra à la communication d’être le baromètre du processus démocratique de notre pays » a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’occasion était bonne pour les journalistes d’interpeller le candidat Luc Adolphe Tiao sur le Code de bonne conduite soumis aux candidats durant la campagne. Allez-vous le respecter ? « Il est vrai que la compétition électorale est dure et parfois sans pitié. Mais nous devons comprendre que ce n’est qu’un jeu dans lequel il faut avoir beaucoup de respect pour les autres. En tant que candidat, nous devons nous départir de tout acte et propos de nature à semer la haine. Etant un ancien de la maison, je ne peux qu’adhérer entièrement à ce Code de bonne conduite car je ne souhaite pas que mon parti et moi soyons indexés comme ceux n’ayant pas respecté ce pacte », a répondu le candidat Luc.

Dimitri Kaboré

Fasozine

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés