Cadre de concertation du Houet : Des dérives relevées dans l’enseignement secondaire

lundi 5 novembre 2012

La deuxième session du Cadre de concertation du Houet (CCP/Houet) s’est tenue le mardi 30 octobre 2012, à Bobo-Dioulasso. Entre autres problèmes soulevés, l’ouverture sans autorisation d’établissements « pirates » dans la ville de Sya.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Cadre de concertation du Houet : Des dérives relevées dans l’enseignement secondaire

Quatre points étaient inscrits à l’ordre du jour de la 2e session du Cadre de concertation (CC) /Houet. L’examen et l’adoption du compte-rendu de la session précédente, la situation d’exécution des projets et programmes, la présentation des résultats définitifs de la campagne agricole 2011-2012 et 2012-2013, et la situation de l’enseignement dans la province. Sur la présentation de la situation de l’enseignement secondaire faite par l’agent statistique à la direction régionale des enseignements secondaire et supérieur, Amadou Diallo, il est ressorti que la région des Hauts-Bassins en général est à la traine par rapport aux autres.

Au BEPC, elle a réalisé un taux de 32% contre 52,16% au niveau national et est donc 13e sur les treize régions. Au Baccalauréat, sur 8 883 candidats présentés, ce sont 2644 qui sont admis, soit un taux de 30,76% contre 37,36% à la session de 2011. Un autre point qui a retenu l’attention des participants à cette concertation a été le nombre de plus en plus croissant d’établissements. 187 en 2011 contre 196 en 2012 dont la part belle revient au privé. Pour M. Diallo, parmi ces établissements privés, certains ouvrent sans autorisation et la qualité de l’enseignement qui y est dispensé, laisse à désirer. Le corps enseignant serait également en train de s’accaparer les postes dans les bureaux des parents d’élèves, parfois sans avoir un enfant dans l’établissement.

Là-dessus, M. Diallo a indiqué qu’une note des premiers responsables du département les interdit désormais de se présenter comme candidats aux bureaux APE. Quant à la situation de la campagne agricole 2011-2012, le directeur provincial de l’agriculture, Gaël Yaméogo dans son bilan, a mentionné l’installation difficile de la pluviométrie qui n’a pas permis une couverture des besoins céréaliers de la province du Houet. Toutefois, ce déficit a été selon lui, comblé en partie grâce à la production en campagne sèche à travers l’opération « bondofa ».

En ce qui concerne la présente campagne 2012-2013, M. Yaméogo a conclu qu’à l’heure actuelle, elle se déroule de façon satisfaisante sur l’ensemble de la province, car toutes les cultures présentent un bon développement végétatif. « Au regard de l’évolution de la saison, l’espoir est permis pour de bonnes récoltes », a-t-il affirmé.

Tielmè Innocent KAMBIRE

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés