REPRISE DE LA MINE D’OR DE POURA : La convention qui relance les activités

mardi 5 juin 2012

Le ministre des Mines, des Carrières et de l’Energie, Lamoussa Salif Kaboré, a signé le vendredi 1er juin 2012 à Ouagadougou, la convention marquant la reprise des activités de la mine d’or de Poura par la société Newmont Ventures Limited.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Dans le cadre de la reprise des activités de la mine d’or de Poura, dans la province des Balé, c’est la société Newmont Ventures Limited qui a été sélectionnée comme attributaire. La signature de contrat entre cette société et l’Etat burkinabè a eu lieu le vendredi 1er juin 2012 à Ouagadougou. « Nous venons de signer le contrat qui autorise la reprise des activités de recherche et plus tard d’exploitation dans le district aurifère de Poura », a affirmé le ministre des Mines, des Carrières et de l’Energie, Lamoussa Salif Kaboré.

Selon lui, cette convention symbolise la reprise des travaux à Poura. Il a ajouté que les activités de la mine vont reprendre avec la société Newmont Ventures. De son avis, le choix de cette société fait suite à un appel d’offres lancé au cours de laquelle les mérites de celle-ci ont été reconnus. En effet, il a précisé que c’est une société senior très connue dans le monde minier, qui a beaucoup d’expérience en matière de recherche et d’exploitation minière. « C’est dire que nous avons pleine confiance en vous et en votre sérieux à faire en sorte que Poura revive », a-t-il indiqué. Pour le directeur général à l’exploration Afrique de Newmont Ventures, Désiré Aboukan, cette convention est le fruit de plusieurs jours de négociations. Elle va permettre à la société d’assurer des travaux de recherche et de faire des découvertes.

Pour le ministre Salif Kaboré, la mine d’or de Poura est la première du Burkina et a une longue histoire faite de rebondissement qui en fait un site pour lequel les Burkinabè éprouvent un certain attachement. De son avis, Poura a été le poumon économique de sa région, et sa fermeture s’est douloureusement ressentie par les travailleurs, la population de la ville ainsi que ses environs. Le ministre en charge des Mines a émis le souhait que la reprise des activités redonne de l’espoir à la population de Poura et à sa région.

Hafissatou SANA (Stagiaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés