Concert manqué de Faso Parc : DJ Arafat n’a pas été battu à l’aéroport de Ouaga

jeudi 3 novembre 2011

Ils étaient nombreux, petits et grands, à avoir attendu en vain DJ Arafat à Faso Parc, le dimanche 30 octobre dernier. Pourtant, l’artiste ivoirien avait lui-même, lors d’une émission télévisée, annoncé sa prestation pour ce jour. Pourquoi n’a-t-il pas honoré le rendez-vous ? Pourquoi Ange Didier Houon, de son nom d’artiste DJ Arafat, a quitté le Burkina Faso, quelques heures à peine avant son concert ? Une chose est certaine, DJ Arafat n’a point eté « copieusement battu » à l’aéroport de Ouagadougou comme l’ont affirmé certains. Explications du Commissaire général des Kundé, Salfo Soré alias Jah Press, grâce à qui le chanteur a séjourné au « Pays des hommes intègres » dans les meilleures des conditions.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est un homme toujours sous le coup de la stupéfaction et surtout déçu que nous avons rencontré ce mercredi 2 novembre 2011 aux environs de 12h dans son bureau. Jah Press n’a toujours pas décoléré de ce qu’il appelle le « chantage de Arafat ». Il n’arrive pas à comprendre, lui, l’homme de parole, que l’artiste ait lui-même donné la sienne pour prester à Faso Parc et se soit débiné à quelques heures du concert, exigeant que son cachet soit revu à la hausse, soit 2 millions de francs de plus, à en croire certaines sources. « Or, nous n’avons mis aucune pression sur lui pour chanter pour les tous petits. Non, c’est lui-même qui a décidé d’aller à la télévision pour annoncer ce concert, et au moment où nous étions en pleins préparatifs, il fait monter les enchères ».

JPEG - 48 ko
Salfo Soré

Devant le refus du Commissariat des Kundé qui, rien que la veille lui avait décerné le trophée de meilleur artiste de l’Afrique de l’ouest, le « Commandant Zabra Yôrôbô 5500 volts » (l’un des nombreux noms de scène du DJ), a décidé de retourner en Côte d’Ivoire. « Quand nous avons appris qu’il s’est rendu à l’aéroport, nous avons appelé le responsable de la sécurité pour lui demander de l’intercepter afin qu’il ne quitte pas le pays sans avoir remboursé au moins le cachet du spectacle pour lequel il s’était engagé », a révélé M. Soré. Comme l’argent a été remboursé, « nous l’avons laissé partir », a signifié le Commissaire des Kundé qui, au passage, n’a pas manqué de remercier les responsables et agents des forces de sécurité de l’aéroport pour leur disponibilité et leur esprit de compréhension constantes envers le comité d’organisation des Kundé.

« C’est parce que nous sommes au Burkina Faso, terre de tolérance et de paix. C’aurait été ailleurs, que cet artiste aurait été incarcéré », a ajouté Jah Press. Et de continuer, « Arafat n’est pas plus que les autres artistes du monde, seulement, son travail c’est de se livrer au chantage partout où il passe. Mais nous, nous n’avons pas cédé ». Le maître chanteur n’en serait pas à son premier coup.

La veille du concert raté de Faso Parc, il s’était déjà livré à son sport favori dans une grande discothèque de la place, avant de prester finalement. Dans un pays voisin, le Bénin, pour ne pas le nommer il s’est montré champion en la matière. Quoi qu’il en soit, le Commissaire général des Kundé se dit « outré » et exprime toute son amertume pour le préjudice subi par le nombreux public, notamment les enfants, qui avait effectué le déplacement. Même si pour le moment aucune poursuite n’est en vue contre le musicien, il pense que ce genre de comportement doit être banni et que les promoteurs de spectacle ne doivent en aucun cas céder à de tels chantages. « Je ne porte pas plainte, parce que je ne voudrais pas que l’on considère Jah Press, comme celui qui met les artistes en prison, cela nuirait à mon image, mais aussi à celle des Kundé », déclare Salfo Soré.

En ce qui concerne les droits d’entrée, Jah Press est catégorique : « Aucun ticket n’a été vendu. Nous avons appelé les responsables de Faso Parc, le 30 octobre à midi pour leur dire que le spectacle était annulé ».

Sandrine Sawadogo

Fasozine

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés