Société Financière de Garantie Interbancaire du Burkina (SOFIGIB) : Une solution pour le financement des PME/PMI

Publi-reportage

lundi 19 septembre 2011

Philippe CONSIGUI, Directeur Général de SOFIGIBEtablissement financier agréé par la Commission bancaire de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), constitué à l’initiative de l’Etat et des établissements de crédit (Banques et Etablissements Financiers) du Burkina Faso, la Société Financière de Garantie Interbancaire du Burkina (SOFIGIB) a pour vocation de faciliter l’accès au financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Petites et Moyennes Industries (PMI) et Très Petites Entreprises (TPE). Qu’est-ce que la garantie financière, quels sont les services offerts par la SOFIGIB, à quelles conditions ? Les réponses avec M. Philippe CONSIGUI, directeur général qui nous fait découvrir sa structure.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Philippe CONSIGUI

Comme vous le savez, les PME contribuent de façon déterminante à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté dans notre pays. Cependant, il existe de nombreux obstacles à leurs créations et leurs développements, parmi lesquels on peut citer le problème de financement.

C’est pour contribuer à résoudre ce problème que la SOFIGIB a été mise en place, avec pour objectif d’aider au développement et à la création d’entreprises pérennes au Burkina Faso en leur facilitant l’accès aux financements par l’octroi des garanties ; d’où l’objet social qui est d’apporter des garanties pour des crédits à court, moyen et long terme consentis par les établissements de crédit, à des entreprises installées au Burkina Faso.

Notre politique générale consiste donc à gérer des fonds de garantie, c’est-à-dire que plusieurs fonds de garantie peuvent nous être confiés avec des critères spécifiques de gestion pour chacun. Nous accompagnons actuellement les entreprises à travers deux fonds de garantie :
-  Un fonds dédié à la création et au développement des PME, mis en place par l’Etat burkinabé sur des dons des Ambassades du Royaume du DANEMARK et du Royaume des PAYS-BAS ;
-  Un fonds dédié aux filières agro-sylvo-pastorales, doté par la Banque Mondiale dans le cadre du Programme d’Appui aux Filières Agro-Sylvo-Pastorales (PAFASP).

Il faut retenir en effet que l’actionnariat de la SOFIGIB est actuellement composé de l’Etat burkinabé par l’intermédiaire du Fonds Burkinabé de Développement Economique et Social (FBDES), des onze (11) Banques burkinabé, de quatre (04) Etablissements Financiers burkinabé, de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) et de la Société Nationale d’Assurances et de Réassurances (SONAR).

Quels sont les produits offerts par la SOFIGIB ?

Philippe CONSIGUI

En tant qu’outil de développement des PME/PMI, la SOFIGIB offre trois types de produits :
-  La garantie des crédits à court, moyen et long terme ;
-  L’étude et le montage des dossiers bancables ;
-  Le suivi investissement – le suivi accompagnement des projets.
La garantie offerte par la SOFIGIB est un cautionnement simple de 50% maximum du montant du crédit.

En ce qui concerne l’étude et le montage des dossiers bancables, eu égard aux difficultés des promoteurs d’établir de bons dossiers de demande de financement, la SOFIGIB, à partir des plans d’affaires reçus de ces derniers, va mener une analyse bancaire de ces dossiers qui seront présentés au Comité d’engagement de la société, organe décisionnel de la garantie à accorder. Une fois le dossier approuvé, il est acheminé à la banque du promoteur par la SOFIGIB qui sera chargée de suivre l’instruction du dossier jusqu’à l’aboutissement du financement.

La jeune équipe de SOFIGIB

Au sujet du suivi, la SOFIGIB assure un suivi du risque :
-  Un suivi investissement qui consiste à s’assurer de la bonne utilisation des crédits octroyés à travers une vérification des pièces de dépenses et validation des réalisations sur le terrain. Ce suivi permet de résoudre une part importante des causes de difficultés des crédits, car 60% à 80% des projets en difficulté ont leurs origines dans le déblocage des fonds ;
-  Un suivi accompagnement des projets qui consiste en un suivi trimestriel de l’exploitation des projets en vue d’anticiper les risques. Ce suivi permet la détection rapide des difficultés et la recherche des solutions pour sauver les projets et les crédits par l’organisation de rencontres d’échange entre les trois acteurs : la SOFIGIB, l’établissement prêteur et le promoteur.

Qu’est-ce que c’est que la garantie financière ?

Philippe CONSIGUI :

La garantie financière est une sûreté assurant des sommes d’argent mises en jeu lors d’une transaction.
Notre cautionnement de 50% maximum des crédits octroyés est un engagement au paiement à l’établissement prêteur des sommes restant dues à l’issue de toutes opérations de recouvrement, jusqu’à concurrence de 50% de la perte finale dans le cas où le client ne remplirait pas lui-même ses engagements.

La garantie SOFIGIB est liquide, très facile à mettre en place contrairement à la garantie hypothécaire qui nécessite un long processus pour sa mise en œuvre et n’est pas immédiatement liquide.

Qui peut prétendre à la garantie SOFIGIB ?

Philippe CONSIGUI :

Toute PME/PMI/TPE en phase de création ou de développement, quelle que soit sa forme juridique (individuelle, SARL, SA, SNC, GIE, etc.).
Il s’agit des entreprises de tous les secteurs d’activité économique (secteur primaire, secondaire et tertiaire). Les institutions de micro-finance peuvent aussi bénéficier de la garantie SOFIGIB pour leurs refinancements et pour leurs clients PME/TPE

Quelles conditions une PME doit-elle alors remplir pour bénéficier de la garantie SOFIGIB ?

Philippe CONSIGUI :

Pour qu’un projet puisse être éligible à notre accompagnement, il y a un certain nombre de conditions à réunir.
Tout d’abord, le montant du financement sollicité doit être d’un minimum de trois millions (3 000 000) FCFA.

Ensuite, il y a l’apport personnel du promoteur qui doit être d’un montant minimum de 15% du coût total du projet. Il peut être en nature ou en numéraire. Vous convenez avec moi qu’on ne met pas en place un projet en comptant uniquement sur le financement bancaire. Ce qui sous-entend que le promoteur doit faire une contribution que nous appelons dans notre jargon « apport personnel ». Par exemple pour un projet qui coûterait dix millions (10 000 000) FCFA, la contribution du promoteur serait au moins un million cinq cent mille (1 500 000) FCFA et le montant du financement de huit millions cinq cent mille (8 500 000) FCFA.

Enfin, les prêts sollicités devraient être destinés au financement des investissements, du fonds de roulement, des besoins ponctuels en trésorerie sous forme de court terme (cycle spécifique de production, crédit de campagne, etc.) et des crédits de restructuration. Les durées des crédits ne doivent pas dépasser pour le moment 5 ans. Cette limitation de durée fera l’objet d’une révision bientôt, compte tenu des spécificités de certains secteurs qui nécessitent de périodes de remboursement plus longues.

Quel est le coût de la garantie SOFIGIB supporté par le promoteur ?

Philippe CONSIGUI :

Le coût de la garantie supporté par le promoteur, bénéficiaire du crédit, que nous appelons « droit d’entrée à la garantie » est calculé au taux de 1 % « flat » (payable une seule fois) sur le montant total du prêt octroyé si la garantie SOFIGIB accordée s’élève à 50% du prêt. Ces frais sont payés par l’emprunteur sur ses fonds propres ou sur prélèvement du crédit au premier déblocage des fonds.

En reprenant notre exemple du projet de dix millions (10 000 000) FCFA et de montant du crédit de huit millions cinq cent mille (8 500 000) FCFA, le coût de la garantie est de 1% de 8 500 000 FCFA, soit 85 000 FCFA même si la durée du crédit est de 5 ans. Ces frais (85 000 FCFA) sont payés une seule fois pour toute la durée du prêt.

Quels sont les avantages des prestations SOFIGIB pour une PME ?

Philippe CONSIGUI :

Les avantages des prestations SOFIGIB sont multiples. Nous accueillons des promoteurs bancarisés et non bancarisés. Comme vous le savez ce n’est pas tout plan d’affaires qui est bancable. A partir des plans d’affaires reçus des promoteurs, nous effectuons une analyse bancaire de ces dossiers afin de les rendre bancables avant de les introduire dans les banques qui seront choisies par eux. Ensuite, nous nous chargeons de suivre leurs dossiers jusqu’à l’obtention du financement. En tant que partenaire des établissements de crédit (banques et établissements financiers), nous offrons plusieurs possibilités de choix de banques aux clients. Ainsi, nous facilitons leur bancarisation.

Le siège de SOFIGIB sur l'avenue Kwamé N'KrumahIl faut dire que le principal avantage est lié à la nature de notre garantie qui est liquide. A la différence de la garantie hypothécaire, la garantie SOFIGIB est moins chère et rapide à mettre en place contrairement à ce que nous entendons de temps en temps que SOFIGIB est chère. L’exemple nous est donné avec le projet de dix millions (10 000 000) FCFA. Pour une garantie hypothécaire, il y a tout un tas de procédures à suivre pour formaliser l’hypothèque qui coûte du temps et de l’argent (les frais d’expertise immobilière, les frais du notaire, les frais de publicité foncière, etc.).

En plus, il y a le rôle d’intermédiation que nous jouons entre l’entreprise et sa banque. En effet, à travers le suivi, nous détectons les difficultés à temps et les solutions sont recherchées à travers une concertation tripartite c’est-à-dire entre la SOFIGIB, la Banque et le Promoteur pour sauver le projet et le crédit ; ce qui contribue à instaurer un climat de confiance entre le client et sa banque.

Quelle est la procédure à suivre pour présenter un dossier à la SOFIGIB ?

Philippe CONSIGUI :

Il y a deux possibilités ; mais tout d’abord, le promoteur devra élaborer un plan d’affaires pour les crédits à moyen et long terme dans lequel il va exposer son projet.

Pour ce qui concerne la première possibilité, le promoteur vient déposer directement son dossier à la SOFIGIB qui se chargera de le rendre bancable s’il est porteur avant de l’envoyer dans un établissement de financement qui sera choisi par le promoteur.
La deuxième possibilité, le client saisit sa banque ou une autre institution de financement, qui va d’abord examiner le dossier et s’il reçoit un avis favorable, cet établissement se chargera de nous le transmettre pour la demande de la garantie.

Votre activité de garantie étant de couvrir le mauvais dénouement de crédits octroyés à des PME par les Institutions de financement, quel est votre taux de sinistralité à ce jour ?

Philippe CONSIGUI :

La plupart des mauvais dénouements de crédits sont dus à de mauvaises utilisations des fonds dès la base. Grâce à notre mécanisme de suivi investissement et accompagnement des projets, nous arrivons à amoindrir le risque de non paiement. Ce qui fait qu’à ce jour, nous n’avons pas encore enregistré de sinistre.

Existe-t-il un partenariat entre la SOFIGIB et les autres structures de financement non bancaires telles que les institutions de micro-finance, le Réseau des Caisses Populaires par exemple ?

Philippe CONSIGUI :

Vous avez raison de poser cette question parce qu’à entendre notre dénomination sociale « Société Financière de Garantie Interbancaire du Burkina », l’expression « garantie interbancaire », laisserait entendre que nous ne sommes en relation qu’avec les banques ou établissements financiers uniquement.

Mais non ! Notre garantie peut être octroyée aux autres structures de financement non bancaires telles qu’effectivement les Institutions de micro-finance en l’occurrence le Réseau des Caisses Populaires du Burkina et les Centres Financiers des Entreprises (CFE). Nous sommes d’ailleurs en phase de conclusion de conventions-cadre avec ces structures que je viens de citer.

Par ailleurs, toutes les Institutions de micro-finance légalement installées au Burkina Faso peuvent bénéficier de notre garantie pour leurs propres crédits de refinancement, c’est-à-dire que nous pouvons intervenir pour leur faciliter l’obtention des prêts qu’elles sollicitent auprès des banques pour le financement de leurs activités d’octroi de crédit. Nous précisons que plusieurs Institutions de micro-finance ont déjà bénéficié de nos garanties pour leurs refinancements auprès des banques.

Y a-t-il un dispositif d’appui aux PME comme la SOFIGIB au niveau de l’UEMOA qui a invité les Etats membres à promouvoir l’entrepreneuriat ?

L’UEMOA a en effet, mis en place depuis 2003 un programme d’actions pour la promotion et le financement des PME dans l’espace communautaire. Pour sa mise en œuvre il a été recommandé l’institution de fonds de garantie dédiés aux PME dans chaque pays membre. Certains pays dont le nôtre qui a été en quelque sorte le précurseur, ont suivi la recommandation et ont mis en place des structures de fonds de garantie.

Il existe des fonds de garantie dans la sous région mais la SOFIGIB se distingue dans son fonctionnement des autres fonds de garantie.
A titre d’exemple, nous recevons les dossiers, soit des banques, soit des clients. Les autres fonds de garantie ne reçoivent que les demandes venant des Banques. Nous faisons l’étude et le montage des dossiers bancables à partir des plans d’affaires des clients avant de les soumettre aux institutions de financement. Ensuite nous faisons le suivi de l’instruction du dossier au sein de l’institution auprès de laquelle le dossier a été envoyé jusqu’à ce qu’il y ait financement. Les autres fonds de garantie, à part celui qui est basé au Niger, la Société Sahélienne de Financement (SAHFI), n’étudient et ne garantissent que les dossiers qui leur sont présentés uniquement par les établissements de crédits.

Une autre innovation majeure de SOFIGIB, c’est le suivi. Comme nous l’avons déjà souligné, la SOFIGIB fait un suivi de l’utilisation de crédit et un suivi accompagnement des projets ; ce qui permet la maîtrise du risque, le bon dénouement des crédits et partant la pérennisation des différents projets.

Beaucoup de nos partenaires apprécient notre façon de fonctionner et la trouvent innovante et n’hésitent pas à nous encourager et nous soutenir.

Lefaso.net

P.-S.

Adresse du siège social :
981 Avenue Kwamé N’Krumah
11 BP 1345 CMS Ouagadougou 11
Tél : (+226) 50 30 03 32/ 50 30 03 33
Fax : (+226) 50 30 03 35
Email : sofigib@fasonet.bf

Imprimer l'article

Messages

  • M. le Directeur, bonjour
    Nous sommes heureux de vous lire et aussi de faire mieux connaissance de votre institutions. Une chose qui est vraie est que la méconnaissance ou la mal connaissance de la SOFIGIB amène les gens à dire que les frais de vos services rendus ne permettent pas au promoteur de jouir du fruit de son travail. Merci d’avoir pris un exemple qui nous permet de voir avec exactitude les frais que supportent le promoteur. Belle est cette initiative de créer la SOFIGIB pour palier un temps soit peu aux problèmes de financement que rencontre les promoteurs des PME/ PMI, mais force est reconnaitre que nous les jeunes promoteurs qui sont entrain d’affuter leurs armes la garantie à 50% nous reste toujours inaccessible ; je suis venu au siège de l’institution vers l’information, je l’avoue j’ai été bien accueilli, je remercie au passage la sollicitude de vos agents, mais depuis je cherche la caution de 50% pour vous revenir, mais hélas... merci de me lire M. le Directeur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés