Footballeurs Burkinabè : Des talents repartis à travers l’Europe

vendredi 29 octobre 2010

JPEG - 14 ko
Hollade Ouédraogo

On n’imagine pas souvent le nombre de Burkinabè évoluant à l’extérieur. Quelques uns d’entre eux essaient de se faire une carrière exemplaire hors du pays bien qu’étant souvent dans des championnats peu médiatisés. Tant bien que mal, ils essaient de s’imposer dans leurs clubs respectifs. Dans presque tous les championnats, l’on retrouve des Burkinabè qui essaient de s’imposer dans les différents clubs. Maxime Sanou est sociétaire du club suisse Urania Genève Sport. Ce joueur, âgé de 26 ans, évolue au poste de milieu de terrain. Il est passé dans des clubs tels que Carouge où il a passé deux saisons.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Maxime Sanou a rejoint Urania Genève Sport depuis 2006. Ce joueur était un « grand espoir du football suisse ». Mais, Sanou a connu une carrière instable avec de cours passages dans des clubs comme Servette, NE Xamax, FC Zurcih etc. sans réussite. Les plus grands clubs suisses étaient fortement intéressés par le joueur d’origine Burkinabè. Maxime Sanou avec Urania FC veut rebondir. Francisco Yaméogo est un autre défenseur burkinabé de 21 ans sociétaire de ce même club suisse Urania Genève Sport.

Hollade Ouédraogo, un talent à l’état pur

Après Ronaldhino du Brésil, Gervinho de la Côte d’Ivoire, on pourrait bientôt parler de Holladhino du Burkina Faso. Hollade Ouédraogo est un autre jeune burkinabè sociétaire de l’AS vitré en France en CFA 2. Gaucher mais jouant parfaitement des deux pieds, Hollade Ouédraogo est doté d’une technique exceptionnelle. Ses dribbles déroutantes dans l’axe lui permettent de prendre a défaut les défenseurs dans l’axe. Ce qui lui vaut le surnom de Holladinho. Attaquant polyvalent, Hollade Ouédraogo serait doté d’une bonne vision de jeu.

Récemment le stade Rennais s’était positionné pour enrôler le talent burkinabè de 19 ans. La fin du mercato n’a pas permis son transfert. Il a donc a signé à l’AS Vitré. Neveu de l’ancien Etalons Rahim Ouédraogo, c’est à l’âge de 15 ans qu’il débarque en France à Brequigny en sport étude. Hollade Ouédraogo a tenté une première fois de rejoindre l’hexagone lors d’un test à Grenoble où il échoue. Le thermomètre affichait deux degrés pendant la période du test alors que le Burkinabè a quitté une température de 30 degrés à Ouagadougou. Il repart alors travailler au pays. Après son passage dans des clubs de quartier, il tape dans l’œil du Stade tunisien où il reste deux ans avec l’équipe des moins de 16 ans.

Le Burkinabè qui vient d’obtenir son BAC veut désormais consacrer une grande partie de son temps au football. Son plus grand rêve était de jouer avec les Etalons juniors du Burkina aux côté de certains amis d’enfance comme le portier des Etalons Moussa Germain Sanou. Les Etalons ne seront pas en Lybie pour la CAN de cette catégorie mais le joueur de l’AS Vitré espère jouer en espoir avant de penser aux Etalons séniors. Hollade Ouédraogo pourrait quitter l’AS Vitré plutôt que prévu. Certains clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 se prépareraient pour le recruter pendant le mercato de décembre.

JPEG - 25.8 ko
Mohamed Dera

En Bélarusse, Mohamed Seydou Dera évolue avec Neman Grodno en première division. Le Burkinabè qui a un passeport ivoirien est un milieu de terrain titulaire de son équipe. Blessé récemment, le joueur est revenu et est en train de récupérer sa place de titulaire. Mohamed Seydou Dera a débuté sa carrière en Côte d’Ivoire à l’AS Cocody en D3. Ce milieu défensif né le 4 avril 1986 a joué également à l’US Monastir de la Tunisie pendant la saison 2006-2007 avant de rejoindre Savik Mogilev et plus tard Lokomotiv Minsk. Depuis 2008 il est sociétaire de Neman Grodno en première division. Comme tout footballeur africain, le rêve de Dera est de jouer un jour pour son pays d’origine le Burkina Faso. Le sociétaire du club Bélarusse a déjà joué en équipe cadette et espoir de Côte d’Ivoire.

Il n’a pas disputé de match international qui puisse l’empêcher de jouer un jour avec les Etalons. Malgré ses bonnes prestations, son équipe Neman Grodno est mal classé en championnat et le Burkinabè veut tout donner pour sauver son équipe de la relégation. Son autre souhait, intégrer un championnat de meilleur niveau que celui du Bélarusse.
« L’or noir du château ».

« L’or noir du Château », c’est un ainsi qu’un journal sportif avait surnommé le Burkinabè Jacques Wekoury lorsque ce dernier évoluait dans Cittadella Calcio en série B. Il se distingue particulièrement par sa puissance. Une force qui permait au footballeur Burkinabè de bousculer les défenses adverses. Sociétaire aujourd’hui de Domegliara Calcio en série C2, l’objectif du Burkinabè est de jouer dans un championnat supérieur. Ce ne sont pas les opportunités qui ont manqué pour lui. Parti en test dans un club en Slovénie, il s’est rapidement distingué en inscrivant cinq buts en six matches. Malheureusement, le salaire proposé n’était pas à la hauteur de l’attente de l’agent du joueur. Arrivée en Italie par regroupement familiale, Jacques Wekoury s’est distingué à travers des matches de quartier. Il a séduit plusieurs observateurs du football italien.

Wekoury passe un test à Udinesse avec succès mais il ne pourra jouer car n’ayant pas une année de résidence en Italie.
En suède Tobias Tigjani Sana de père Burkinabè et de mère suédoise est sociétaire de L’IFK Göteborg. Ce milieu de terrain a débuté sa carrière en football à l’âge de cinq ans avec Marieholms Boik avant de rejoindre Frolund Vastra. Sana n’a pu jouer avec l’équipe A de cette formation. Il aura plutôt sa chance avec Qviding où il intègre l’effectif professionnel en 2008. Pendant la saison 2009 il sera de l’effectif L’IFK Göteborg. Tobias Sana est né le 11 juillet 1989.
En Suisse, un autre Burkinabè du nom d’Abdoul Karim Yoda tente de s’imposer dans le championnat Suisse. Il est né le 25 octobre 1988. Ce joueur d’origine Burkinabè est de nationalité française.

Il est sociétaire du FC Sion (un club où avait joué Wilfried Sanou) depuis 2009. Auparavant, Abdoul Karim Yoda a joué entre 2006 et 2009 à Servette un autre club suisse.
Comme son nom ne l’indique pas, Ibrahim Niang est un Burkinabè qui évolue au Sud Nivernais Imphy Decize (SNID). Ancien sociétaire de Santos FC, il a joué dans plusieurs clubs africains avant de se retrouver en France. Cet ancien Etalon junior est passé dans des clubs comme le Jaraaf de Dakar, le Club Olympique de Bamako et l’Entente Sportif de Bingerville. Le passage au SNID n’est qu’un tremplin pour Ibrahim Niang. Son Rêve est de jouer un jour en Angleterre.

JPEG - 28.2 ko
Haroun Sai-Vieira Ky

Du côté de la Belgique, Haroun Sai Vieira Ky est sociétaire de Visé en seconde division. Il a été formé au centre Jean Claude Boussou, (Ndlr, Jean Claude Boussou est un ex entraineur du Stade d’Abidjan), pendant trois ans. Il a fait un bref passage à l’Etoile Filante de Ouagadougou avant de rejoindre Espoir FC de Koumassi. Agé de 19 ans, Haroun Sai Vieira Ky n’a pas encore eu la chance de jouer avec Visé. Bien qu’ayant déjà signé, le milieu défensif mais joueur polyvalent, n’a pas encore l’autorisation de la fédération belge de football. Il attend donc son jour pour étaler son talent sur les terrains belges.

En France Moussa Doumbia est sociétaire d’Istres. Agé de 21 ans, il évolue au poste de défenseur. Toujours dans l’hexagone, Moussa Ouattara un est autre Burkinabè qui évolue avec les Herbiers en CFA. Né le 27 février 1983 à Paris, ce joueur, véritable globe-trotter est passé par des clubs comme Red Star, AS Orly, Raith Rovers, les Lillas, Saint-Pryvé, Saint Hilaire etc. Nouha Dicko âgé d 18 ans est un jeune attaquant évoluant au RC Strasbourg en Cfa 2 en France.
En plus de Adama Guira de UD Logronès en Espagne d’autres Burkinabè sont actuellement dans ce pays.

JPEG - 25 ko
Oumar Sidibé

Il s’agit de Oumar Sidibé ancien sociétaire du Racing Club de Bobo Dioulasso. Milieu de terrain, il a joué en équipe cadette et junior du Burkina. Sidibé évolue avec le CF Baladona, club de troisième division dans la catalogne. Pascal Ouédraogo lui évolue du côté d’ Abacete Balompié.

Issa Traoré a quitté le KSK Opwijk pour signer pour une année au KV Woluve Zaventem en Belgique en 3ème division. L’ancien joueur de l’ASFA Yennega, pendant la saison 2005 a joué auparavant à KSV Oudenaarden et Londerzeelse.

L’ex attaquant de L’EFO Bassalia Sakanoko joue cette année avec le club belge de Oud Heverlee pour signer un contrat d’un an à Woluve FC en Abraham Loliga Ghana pour sa part, a quitté le Wartan Poznan pour signer à Polonia Nowy Tomysl une formation de troisième division en Pologne. Le milieu de terrain Ivoiro-burkinabé d’Anderlecht Bakary Saré a été prêté au club norvégien de Rosenborg que vient de quitter l’Etalon Abdoul Razack Traoré pour le club polonais de Lechia Gdànsk.

L’ex-attaquant du Santos Valentin Dah joue actuellement à Olympia Grudziadz en D2 en Pologne. Serges Kièma défenseur et ancien capitaine des cadets en 2005 âgé de 22 ans évolue avec le Stal Rzeszów en Pologne en D3. Il a joué une saison au Burkina avec l’AS Sonabel.

Perdus de vue

Le Burkina Faso, le Ghana et la Côte d’Ivoire s’étaient battu pour s’attacher les services d’Ahmed Touré, sociétaire de l’Asanté Kotoko du Ghana il y a environs quatre ans. Ce joueur n’a intégré aucune de ces sélections nationales après quelques problèmes de transfert avec son club ghanéen et une suspension de trois mois par la Fifa pour avoir signé en même temps un contrat avec un club tunisien et Lokeren en Belgique. Cet ancien joueur de l’Africa Sport ne figure pas dans l’équipe du club belge. Ahmed Touré avait fait parler de lui avec l’Asante Kotoko.

Abdramane Ladji Diarra est lui sociétaire de Tourizen au Portugal où il a été prêté au Ferreira. Ladji Abdramane Diarra, fils de Sidiki Diarra avait terminé il y a quelque saisons comme meilleur buteur du championnat national. Stéphane Dasse Agré a quitté le club portugais de Olhanense pour Tourizen. Tanguy Barro lui tente de revenir à son niveau avec le club Cognac U .A en France. Le latéral gauche essaie de se faire une santé dans ce club.

Les Burkinabè sont présents dans presque tous les championnats du monde. Cependant beaucoup d’entre eux se sentent abandonnés. Il serait intéressant de prendre contact avec ces joueurs afin qu’ils se sentent considérés par le pays afin que naissent une véritable appartenance à la nation. Le suivi de ces jeunes Burkinabè, est très important. Ils sont tous de potentiels Etalons et peuvent en dehors du football apporter leur contribution au développement du Burkina Faso.
Boukari Ouédraogo

Radio campus Ouaga 91. 2 Fm

Imprimer l'article

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés