TELECOMMUNICATIONS : Appel d’offres pour un 4e opérateur au Burkina

mercredi 25 août 2010

AVIS D’APPEL D’OFFRES POUR L’ATTRIBUTION D’UNE LICENCE INDIVIDUELLE GLOBALE POUR L’ETABLISSEMENT ET L’EXPLOITATION D’UN RESEAU DE COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES, OUVERT AU PUBLIC INCLUANT LA 3G AU BURKINA FASO

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

L’Autorité de régulation des communications électroniques (ARCE) lance un appel d’offres en vue de l’attribution d’une licence individuelle globale pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques ouvert au public sur le territoire national incluant la 3G.

Cet appel d’offres est fondé sur la qualité et le montant du droit d’entrée, tel que défini par le décret n° 2010-245/PRES/PM/MPTIC/MEF du 20 mai 2010 portant définition des procédures et des conditions attachées aux régimes des licences individuelles, autorisations générales et déclarations pour l’établissement et l’exploitation des réseaux et services de communications électroniques.

Les personnes intéressées peuvent consulter gratuitement le dossier d’appel d’offres ou en obtenir une copie auprès du Secrétariat Général de l’ARCE (Direction Financière et Comptable, Immeuble ARCE-1er étage, Ouaga 2000) contre paiement des frais de dossiers d’un montant non remboursable de trois cents mille (300 000) Francs CFA.

Les soumissions rédigées en langue française devront être présentées au plus tard le 19/10/2010 à 09:00 heures GMT au siège de l’ARCE à Ouagadougou.

Les soumissions seront ouvertes en séance publique le 19/10/2010 à 09:30 heures GMT, au siège de l’ARCE sis à Ouaga 2000.

Les soumissions doivent être valides pour une période minimale de quatre vingt dix (90) jours à compter de la date limite de soumission (19 octobre 2010).

Chaque soumissionnaire doit joindre, à titre de dépôt, à l’un des exemplaires de son offre financière, une lettre de crédit stand-by irrévocable valide pour une période de cent vingt (120) jours à compter du 19 octobre 2010, émise au bénéfice de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques (ARCE) par une banque burkinabè (ou par une banque étrangère, à condition que la lettre de crédit soit alors confirmée par une banque burkinabè), laquelle doit être d’un montant égal à cinq cent mille euros (500 000 €.). Le libellé d’une telle lettre de crédit doit être conforme à la formule prévue à l’annexe 2 du présent dossier d’appel d’offres.

La durée de la licence individuelle globale pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques ouvert au public sur le territoire national incluant la 3G est de dix (10) ans.

Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus par demande écrite adressée à Monsieur le Directeur de la Régulation des marchés fixe et mobile de l’ARCE par voie postale, par fax ou par courrier électronique au plus tard dix (10) jours calendaires avant la date limite de soumission à l’adresse suivante :

Autorité de Régulation des Communications Électroniques
01BP 6437 OUAGADOUGOU 01
BURKINA FASO
Tél. +226 50 37 53 60/61/62/67
Fax : +226 50 37 53 64
E-mail : secretariat@arce.bf
Site web : www.arce.bf

Mathurin BAKO
Chevalier de l’Ordre National

Imprimer l'article

Messages

  • Le Burkina avec ses 14 millions d’habitants a t-il la taille qui justifie un quatrième opérateur ?. Il parrait qu’une Burkinabè à qui on ne refuse rien qui a dejà déployé ses tentatcules dans tout les secteurs l’économie du Faso est à la base de cet appel d’offres qui lui reviendra bref le resultat des depouillement nous édifiéra sur ces bruits de salon de Ouaga. Mon inquiétute est au niveau du nombre d’opérateurs et je pense que 3 opérateurs pour le Faso c’est suffisant. Il ne faut pas transformer le secteur en basard avec une multiplicité d’opérateurs qui n’ont pas l’envergure et la taille critique necessaire. La France et la Turkie l’Egypte avec plus de 60 millions d’habitants chacun n’ont que 3 opérateurs l’allemange 4 pourquoi 4 opérateurs pour une population de 14 millions de pauvres. Il vaut mieux bien reglemennter et surveiller les trois opérateurs existants afin qu’il respectent le cahier des charges que de faire venir un quatrième : ce n’est la quantité qui compte mais la qualité

    • La concurrence fait baisser les prix et profite aux consommateurs. Si Alizet Gando a les moyens techniques, financiers et humains de nous offrir un reseau fiable, un service a la cliente meilleur que les autres et des connexions moins cheres, elle est la bienvenue. La libre concurrence est le secret de l’excellence.
      Bienvenue a Liz Telecom.

    • Je pense que l’expérience nous a démontré (pour nous vivant au Faso) que la concurence profite aux consommateurs,nous ne sommes pas dans ces querelles des "riches".
      Alors mon cher, plusieurs opérateurs seront bienvenus s’ils nous proposent un coût de communication plus bas que ce que sont avons actuellemet.
      Merci de comprendre notre préoccupation

    • Mon frère, ne sois pas limité. Que tout le monde s’installe afin que nous les clients nous en bénéficiions !! Le monopole ou le quasi monopole que nous voyons dans certains secteurs sont abjects, prejudiciables pour nous les consommateurs et les éventuels burkinabé qui veulent s’y lancer. Qu’Alizèta remporte le marché. Si ses services ne sont pas à la huateur, qui en aura besoin ? On ne sera pas contraint au moins d’acheter ses services. Il faut qu’il y ait la concurrence pour que telecel, zain et telmob arretent de nous voler. Ils nous font la communication excessivement chere, ils se sucrent et pour payer les taxes ils trainent des pieds. Welcome to competition for better services !!!

    • Que l’on pense aussi à la santé du consommateur,et de toute la population avec l’installation des pilones à proximité des domiciles.Le reste c’est du blablabla.Quant on appelera à 75f ou 50f,ceux qui se plaignent parleront moins

    • Mr dillo,je pense que votre raisonnement est un peu de trop car c’est pas parceque ya 14 millions de burkinabè qu’il ne faut pas envoyer un quatrième reseau.avez-vous constatez les baisses de tarif de zain.c’est parce que ya maintenant plus de reseau qu’avant.ou avez-vous un interet particulier à preserver ? de grÂce,pensez souvent à vos parents pauvres car avec ce quatrième reseau la population pourra communiquer à 60 f/minute d4ICI 2 ans.SLT.

    • j crois q alizet est ds trop d domaine dc on peut ns fair grace de ça.et vu sn statu il serait dificil d fair pression sur elle.

    • si l’on suis votre raisonnement on devrai avoir au prorata de la taille de notre population un seul operateur. noubliez pas qu’une nouvelle compagnie c’est de nouveaux emplois, des milliars en termes impots et taxes

    • pauvre diallo,je pense que votre raisonnement est un peu de trop car c’est pas parceque ya 14 millions de burkinabè qu’il ne faut pas envoyer un quatrième reseau.avez-vous constatez les baisses de tarif de zain.c’est parce que ya maintenant plus de reseau qu’avant.ou avez-vous un interet particulier à preserver ? de grÂce,pensez souvent à vos parents pauvres car avec ce quatrième reseau la population pourra communiquer à 60 f/minute d’ici 2 ans.un peu de bon sens.amicalement.

    • UN PAYS PAUVRE ET TRES ENDETTE, QUI N’A AUCUN PLAN DE DEVELOPPEMENT, et CERTAINS PENSENT ENCORE QUE C’EST L’ARRIVEE D’UN 4e OPERATEUR QUI CHANGERA NOTRE VIE. MEME SI LE COUT DE LA MINUTE NOUS REVIENT A 10F, CELA NE CHANGERA RIEN, NOUS RESTERONS UN¨PAYS PAUVRE. PARCE QUE LE BURKINABE D’AUJOURD’HUI est PARESSEUX, IL VAUT TOUT GRATUITEMENT ET NE CHERCHE PAS A GRANDIR. QUI PEUT ME DIRE CE QUE L’ARRIVEE d’UN 4e OPERATEUR VA APPORTER COMME GAIN SIGNIFICATIF.

      AU LIEU DE SE PENCHER SUR LES TELECOMS, MESSIEURS LES DIRIGEANTS, REVOYEZ LE COUT DU CARBURANT, du RIZ qui sont plus cher que le cout a la minute dans les telecoms.

      ET c’est etonnant qu’aucun personne ne parle de l’in - dependance, des milliards parés au gaspillage, si des pays comme la RCI ont revu le budget de fete en raison de crise economique mondiale, nous pays dependant des aides exterieurs, nous devons assez reflechir et injecter cet argent ailleurs.

      LE CALVAIRE N’EST PAS FINI, MEME SI L’on COMMUNIQUE A OF, NOTRE QUOTIDIEN NE CHANGERA PAS, SI NOUS NE TRANSFORMONS PAS CES AVANTAGES EN ENERGIE ULTRA POSSITIVE.

      J’en ai fini !!!!

    • Mr Hermine- Brussels d’où tirez vous ces mots et ce raisonnement. Je comprend que vous allez rester pauvre et très endêver et je dis AAMMENN !!! à vos souhaits pour vous même mais pas notre chère patrie le Burkina. Vous êtes littéralement insensé et négatif vous fairez mieux d’aller ailleurs déverser vos balivernes pauvre de vous j’ai bien pitié d’Hommes qui ont de tels raisonnements.
      Bonne suite à toi dans tes réflexions.

    • Bien dit mon frère !!!....Laissons souvent les théories techniques selon lesquelles par exemples il faut faut que la "concurrence se fasse" ;essayons un temps soit d’être objectif et surtout patriote au Burkina...c’est ce qui nous manque littéralement...
      Y a plus sérieux qu’un 4eme opérateur en téléphonie...On n’a pas besoin d’être super intelligent pour constater à "l’œil nu" et même très souvent au touché...
      Seulement que Dieu continu son aide sur Burkina...
      et courage à toi Mr Diallo

    • Salut, les amis !
      Merci pour le partage d’idées.
      Je suis parfaitement d’accord que la concurrence fait baisser les tarifs, fait améliorer la qualité des services et des prestations, ..., bref, devrait profiter au consommateur. Mais, il faut bien noter : si la sélection des concurrents et la régulation sont faites suivants les règles. Peu importe que ce soit FasoTel, TelKina, ou LizaPhone qui est le 4è opérateur.
      Sinon, s’il faut attribuer à ci ou à ça une licence pour lui permettre d’étendre son domaine d’aventure, de changer un peu d’air (ou de blanchir ses CFA, pourquoi pas ?), le pauvre consommateur que je suis (que tu es) n’en tirera kedal !
      Alors, oui à une quatrième licence, oui à la concurrence, oui à la baisse des tarifs de télécoms et à l’amélioration de la QoS... Mais non, aux licences de complaisance ou de plaisance... Vive le Burkina, vivent les Burkinabè !

    • Mr il faut sortir du negativisme, c’est tres mauvais, a tout point de vu ! la RCI avec ses 20 millions d’habitants a 7 operateurs, je croi savoir, depuis janvier dernier. et on a pas recu d’eco disant que le secteur y a pris feux il me semble. il ya 2 choses a retenir ici :

      — l’appel d’offre a ete public, si cette transparence se poursuit jusqu’au bout, on ne devra que s’en feliciter.

      — et le consomateur Burkinabe’ sera le dernier a s’en plaindre !

      Le reste, se sont des suppositions, qui conduisent a la stagnation.

      H.BADO

    • monsieur h-brussels. moi jai vraiment pitier de vous.

      je ne sais pas ce que vous faites a brussels, mais moi je suis dans le New Jersey (USA)pour qq mois, et je peux vous assurer que le peuple burkinabe’ est le plus courageux, et le plus travailleur que je connaisse. et c’est un ephemisme (ca’d je ne vous dis pas tout).

      L’avenir est radieux pour ce pays, le seul enjeux, c’est le maintient de la paix. that’s all. you know ?

      la RCI que vous citez (excellent pays par ailleurs, que japrecie, meme si je ne connais pa encore).

      et bien, auj on a les donnees suivantes : PIB/RCI=PIB/burkina*2,4 ; et dans les annees 80 on avait PIB/RCI= PIB/BURKINA*10, cad, que la RCI etait 10fois plus riche, auj c’est 2,4fois.
      c’est dire que l’enrichissement du pays(Burkina)et son developpent ont ete fulgurants. le reste des defis, qui sont certes grands, sont parfaitement relevables, si on maintient la paix. GOD BLESS THE BURKINA FASO !

      MAIS VRAIMENT,MOI JE PLEURE VOTRE IGNORANCE.

    • Je suis d’accord avec toi, le Burkina a-t-il vraiment besoin d’un 4ème opérateur ? la réponse est bien sûr Non.
      Je pense que pour vraiment faire de la concurrence, il ne faut pas toujours se focaliser sur le coté prix, mais la Qualité. Entre nous, qui des 3 opérateurs existants tient vraiment la route en terme de Technologie, je n’en vois pas. de l’ONATEL en passant par les autres, je vous avoue depuis que je fais des passages éclairs au pays, rien n’a changé. Un réseau Nul, un Service Nul et des cout injustifiés. Vous pensez que l’Europe à penser comme ça pour que leur système de télecoms proposent des meilleurs services ?
      Moi, je suis Ingénieur Système en dimensionnement de réseau et je ne suis pas vraiment d’avis avec ceux qui voient que les coup de communication.
      Allez ! Blaise continuera de faire enrichir les riches et vous les pauvres, vous resterez pauvres.
      Bon courage...

    • Je suis parfaitement d’avis avec vous monsieur. 4 opérateurs c’est vraiment trop pour le burkina. Mais il me semble que c’est trop tard qu’on revienne là dessus, le processus est déjà déclenché

    • bonjour,moi je pense que c’est mieux qu’il y ai la concurrence, avant que les deux reseaux ne s’installe au burkina il ya telmob qui nous inposais ses prix et on n’avait pas le choix mais maintenant le telephone n’es plus un luxe n’importe qui peut s’en procurer et en plus c’est le BURKINA seul qui est chère en matière de telecommunication.le mali, la cote d’ivoir et chana l’operateur ORANGE fait des heureux.vive la concurrence et abat la vie chère

    • Ecoute mes frères la communication au Burkina Faso est chère, j’ai eu la chance de visité beaucoup des pays dans la sous-regions et le Burkina Faso est trop en arrière dans la communication ou dans le ntic en general.
      Imaginez vous quand tu es au Burkina pour appel a extérieur, il y a des pays qui coût encore 1000 f cfa la mn voir 1500 2000 f cfa la mn c’est de l’arnaque, a l’heure ou le téléphone fixe est devenir gratuite dans les pays développé et que tout le monde évolue, le Burkina est encore en retard. Le téléphone rend pauvre c’est bien vrai c’est pourquoi les autorités de notre pays doit prendre conscience et contribué à faire baisé les prix a la porté des populations car elles sont déjà pauvre. Je pense qu’une quatrième operateur est la bienvenue mais du grâce ce n’est pas suffisant pour faire baissé les coûts, il faut une bonne politique, Je suis en ce moment même en côte d’ivoire croyez moi personne ne se plain en matière de la communication ici, les choses sont beaucoup évolué, ont parle même plus des cartes des recharges, mais plus tôt les tranfert d’unité, tranfert d’argent. il y a des transfert partout , et sa crée des petits emploie puisque il y a des cabinet téléphonique cellulaire ou ont peu faire les transfert a partir de 100 f CFA et appelé à partir de 25 la mn 50 f CFA la mn 75 f CFA la mn voir même 2 mn a 25 f CFA pour les appels de même réseaux ont peu même payé sa facture électricité, faire des transfert d’argent avec ton operateur téléphonie mobile
      Ce qui m’étonne c’est que la population ne faire rien pour faire changer les choses au Burkina Faso
      Croyez moi il ya plein des choses à revoir au Faso

    • Il y’a une chose que tout le monde semble oublier. C’est l’ARCE qui fixe d’une certaine manière le prix des communications à travers les taxes. Un 4ème voir meme un 10 ème opérateur ne changera pas grand chose. l’état est trop gourmand sur les taxes.
      En plus si Alizet gando se voit attribuer cette licence, disons nous la vérité, on est mort. ELLE EST INTOUCHABLE !!!! pensez-y

    • je pense que la communication est un besoin fondamental et physiologique. La communication joue un rôle psychologique très important c’est- à- dire qu’elle constitue un exutoire dans le fonction psychique. A ce titre, la communication électronique vient renforcer ce rôle en permettant aux Hommes au-delà des aspects psychiques, de diriger des affaires au " téléphone". Pour toutes ces raisons l’Etat doit absolument prendre toutes les dispositions pour que la population accède à la communication bon marché. Cependant, qu’il ait un quatrième opérateur ou non, l’Etat doit plafonner les prix. A 75 f la minute par exemple de mobile à mobile.
      Jean-Marie SAWADOGO

    • ah Mr Diallo vous deconez je ne sait pas si percevez actuellement la concurrence des couts de communication tout ça parce que zain,telecel comme telmob cherchent tous plus d’abonné. Cela arange beaucoup nous les abonnés du point du vu de notre pouvoir d’achat sachant tout de même que notre pib est faible. En ce sens je crois que un 4e Reseau serait le bienvenu car cela va en baissé le coût de communication donc 1 peu plus d’economie.

    • je ne suis pas contre qu²il y est un quatrieme ou un milieme operateur pour notre faso bien aime ; mais plutot je suis inquieté si c²est encore la belle mere nationale qui sera deriere ; car un jour viendra ou se sera le fauteuille presidentiel que vous allez lui ceder surtout qu²elle le manipule a son bon vouloir, donc mon blaiso que jaime bien, un militaire reste un militaire jusqu²a sa mort sachez dire NON un jour, ce ne sera pas de la mechancété mais un reflex d²un HOMMMME que je respect tres tres fort !

  • Il y a des entreprises qui n’ont pas besoin d’investir dans la pub, parce que leurs clients satisfaits se chargent de la faire pour eux. D’autres sont obligés de payer pour faire figurer leur logo au bas de chaque article sur lefaso.net. Ainsi va la vie...

  • Moi je pense qu’on pourrait donner autant de licences qu’il y a d’investisseurs désireux de s’installer sur le marché. De toutes facons il y a une sélection naturelle qui se chargera d’assainir le domaine.

    • Bien vu, si l’on veut qu’on accorde la licence à autant d’opérateurs qu’il y’a de partis politiques au faso. La selection naturelle se chargera de la suite. Plus on est imagnatif plus on s’accordera les faveurs du consomateurs. Dans tout les cas on a pas besoin d’être un devin pour le dire, pour se faire une place au soleil, le nouveau opérateur (qu’il soit liz telecom, Mamadou Kouanda telecom et Maham sawadogo telecom...)est contraint de faire les yeux doux aux consommateurs.

  • Donnez plus de licences à qui vous voulez. A qui vous voulez : Mere Telecom, Liz Telecom, Tan Telecom,....Moi Telecom, Toi Telecom,...Pourvu que la concurrence qui va se mettre en oeuvre nous donne de bonnes opportunités et surtout des services de bonnes qualités.

  • je suis vraiment desolé pour le premier intervenant qui souhaite limiter le nombre d’opérateurs de téléphonie à 3 au regard du nombre d’habitants.la logique de l’economie du marché est que plus il y a de conccurents plus la qualité s’en trouve renforcée et du même coup les plus médiocres disparaissent d’eux même et les coûts baissent enormément au grand bonheur des consommateurs.on n’ a pas besoin de renforcé la qualité des existants comme vous le dites.le marché s’en charge.ce n’est pas une simple théorie économique ça se vérifie sur le terrain.
    Alors on ne peut que souhaiter la bienvenue à ce quatrième opérateur.Façon de voir !!!.

  • Ne perdons pas de vue ce que cela rapporte au pays : des sous pour l’état, du travail pour de nombreux Burkinabè et la concurrence fait baisser les prix.

  • ne vous en faites pas. la belle nationale n’a pas les moyens financiers necessaires pour pour oprerer dans ce secteur. car il suffit pas d’etre millionaire en CFA mais Millionaire en Euro.

  • le nombre d operateur ne pose pas probleme mais c est la capacite de l ARCE d avoir loeil sur toutes ses boite enfin de comprendre nos cemtimes d unites d appels qui dispparaissent souvent sans qu on ne puisse demander a qui que se soit ;ces centimes qui se volatilisentle mois ,l annee cela fait combien de benefice pour ces operateurs.

  • Vive la concurence ! La population a mon humble avis serait la derniere a se plaindre ; Comme les operateurs actuels prendront plus au serieu le consomateur...

  • Je suis plutôt partisant pour la limitation du nombres de des pilônes à travers le Faso. Et vous ???

  • Mon ami sache que la concurrence est bénéfique au consommateur donc plus d’opérateur suppose une concurrence plus rude d’où la guerre des prix ! pour la France je pense que tu t’es mal renseigner en plus pourquoi copier ceux qui ont trois opérateurs ? c’est de bonne augure a mon avis. aussi il faut voire le nombre d’emploi ce va générer.

  • C’est très facile de comprendre que le 1er intervenant est un concurrent. Prends donc garde d’assainir ton service par la qualité et le prix. Vive la concurrence !!!!!!!!!!!!!!

  • On s’en fou ! cabris mort n’a plus peur de couteau.
    Même si c’est 100 réseaux ça fait quoi ,on est habitué à la misère et à la débrouillardise dans ce pays et on attend l’heure de la révolution.

  • nouvel opérateur=concurrence=qualité de services=baisse de prix des communications=offres d’emplois pour la population. donc il y a plus de coté positif que négatif.c’est du bon

  • pour ma part je pense que qu’un 4 ème operateur sera la bien venu regardez en Cote d’Ivoire ils ont plus de ’ operateur la communication coute tres moins chère. Mais de grace qu’on donne la licence a un grand groupe qui est dans le metier et non a des aventurier qui pense qu’il ya beaucoup de sous a gagner

  • La france vient d’accorder un 4ieme license à Free malgré les protestations de FT. Et puis en France il ya les MVO qui sont des opérateurs virtuels, où les mets tu ?

  • ya t il un ingénieur télécoms qui peut leur parlé du nombre limité de fréquence tant GSM que FH... la ou les opérateur sont nombreux, ils doivent investir dans le fibre optique et plein d’autre outils,
    un opérateur qui utilisent que les 1800 Mghz doit investir 2 fois plus que celui ki utilis les 900...

    14 millions de pauvres... combien d’abonnées ont déja les opérateur présents ?? ce n’est vraiment pas les 7 millions de MTN GHANA ? les 5 millions de ORANGE RCI ou les 17 millions de MTN NIGERIA ??

    pour un pays de 14 millions de pauvres, a quoi doit s’attendre un opérateur pour investir autant ?? je suis sur que c’est encore de la médiocrité qui va s’installer

    mais d’un autre point, au moins des frères auront du travail

  • POURVU QUE LA BELLE NATIONALE PAYE LA LICENSE A 26 MILLIARD NORMALEMENT COMME FONT LES AUTRES OPERATEURS, ET QUE LA CONCURRENCE NE SOIT PAS DELOYALE A SON AVENTAGE.

  • je suis plutôt d’avis avec le premier intervenant. cela dit, je pense qu’il ne refuse pas un quatrième ou un énième opérateur économique. ce que nous reprochons, c’est de lancer un appel d’offre qui serait commendité par quelqu’un (disons quelqu’une de l’ombre) qui va surgir après pour saisr son opportunité. comme le premier intervenant l’a lui même dit, c’est un débat de salon.personne n’a la certitude que oui ou non cet appel d’offre est chapauté par un opérateur, seul le depouillement nous le dira.

  • La concurence et la qualité peuvent être au rendez avec au moins 2 opérateurs : le sénégal qui vient d’avoir son 3ème opérateur à l’un des meilleurs opérateurs ( qualité côut) de la sous région idem pour le Mali qui n’a que 2 opérateurs. La RCI avec 5 opérateurs la Guinée 4 n’ont pas la qualité du réseau Sénégalais ni Sud Africain ( 3 opérateurs). Alors le plus important n’est pas d’avoir 4,5, ou 10 opérateurs mais d’en avoir assez pour susciter la concurence mais pas trop en fonction de la population pour avoir des opérateurs crédibles en nombre d’abonnés et surtout permetre un travail de qualité au niveau de l’Autorité de régulation et du contrôle de ces opérateurs dont leur nombre impacte la charge de travail de ladite Autorité. Remarquons que la Chine avec ses 650 millions d’abonnés n’a que 3 opérateurs (plus de 300 milions d’abonné pour l’un) comparaison n’est pas raison alors si elle faisait comme le Faso elle aurait combien ..opérateurs ? La concurence oui la qualité oui plusieurs opérateurs mais non pour la quantité pour la quantité car source de mauvais contrôle : l’essentiel c’est la qualité du service rendu au client.

    Les opérateurs virtuelles MVO n’ont pas d’infracstructures ni de fréquences c’est des clients en gros qui achetent aux vrais opérateurs et revendent aux clients d’ou leur nom de virtuel. La il s’agit de vrais opérateurs réel qui ont des infracstructures et des fréquences et non d’intermédiaire révendeur entre les opérateurs réels et les clients

  • Je suis d’accord avec le principe que l’ouverture de la concurence baissera les prix. Mais je regrette de presager qu’il y’aura une crise economique et juridique dans le domaine de la telecom (274 Km petit par rapport à 4 operateurs). Ca ca regardera les operateurs. Le vrai problème plutot,c’est que cela aboutira à la compression du personnel employé dans ce domaine (comme soultion à ladite crise),à la dimunition des salaires de ce personnel (comme le cas dans les sociétés de gardiennage dù à leur nombre elevé),et pire au licenciement du personnel. Consequence : augmentation du taux du chomage.On ne peut pas vouloir poussin et omelette avec un seul oeif.

  • Vraiment très heureux de cette concurence commerciale ! Mais il faudra une qualité de haute gamme. Parce que souvent il ya ses diffucultés de joindre la famille au Faso. Donc le nombres d’ operateurs ne suffit pas. Et je veux dire à l’autre frère que l’ Italie a elle seule a cinques operateurs. Donc vive la concurence ; parce que avec cette concurence chaque operateur cherchera a donner son mieux sur le marché national. Et grace à sa les tarrifs diminues. Ici c’ est comme sa, s’ est pour celà on arrive a communiquer et à naviguer à moindre cout. Parce que nous Africains on est toujours habituer au monopole, hors que le monopole tue le marché. Donc vive le marché concurentiel. Aujord’hui pour la telecommunication, pourquoi pas demain pour d’ autres choses par exemple comme : le ciment, sucre...

  • Plusieurs opérateurs, oui c’est techniquement possible. Pour celui qui voulait 1 ing telecom pour réponndre, je dirait qu’il faut un régulateur pour répondre. On peut très bien avoir plusieurs opérateurs il y a des principes très élaborés qu’il faut mettre en oeuvre comme :
    - la gestion des facilités essentielle,
    - la gestion des ressources rares,
    - la gestion des interconnexions,
    - La gestion de la concurrence (notion d’opérateur dominant)
    - Le dégroupage
    - les MVNO...
    Si nous avons des bons régulateurs (ARCE), il sauront bien le faire.

  • Trop d’opérateurs c’est bon économiquement pour les consommateurs car plus la concurrence est parfaite, moins les entreprises ont d’influence sur le prix du marché. En d’autres termes, le prix du marché tend vers un prix d’équilibre qui est le plus avantageux pour le consommateur. En plus il y a la clause 3g dans l’offre ce qui signifie l’internet mobile (avec PCs, MACs ou téléphones portables) haut débit à bas coût. C’est dans la mode technologique du moment bien qu’en Occident ça existe depuis longtemps.
    Cependant, est ce que nos parents au village là ne vont pas se perdre dans tout ça ?
    Aussi, lorsque la concurrence devient trop rude, il est fort probable qu’un seul acteur s’en sorte. Et là on tombe dans le monopole.

  • il faut applaudir des deux mains, l’annonce de l’arrivée d’un nouvel opérateur dans le secteur de la télécommunication au Faso.
    Comme tous les intervenants ont su le dire, j’ajouterai qu’avec une concurrence pure et parfaite c’est bien nous les consommateurs qui gagnons.
    L’intervention de Monsieur Diallo, ne doit pas être jetée à la poubelle, comme le vont quelques internautes.
    Je pense au contraire, qu’elle a le mérite de main le doigt dans la plaie : à savoir les appels d’offres de complaisances, qui il faut le reconnaitre, prouve qu’il n’y a aucune transparence sincère dans le domaine ici au Faso. Que l’on retienne l’opérateur qui à véritablement les moyens pour que les clients sentent cela dans leurs poches. Sinon s’il faut faire un appel d’offre pour soit même au détriment des clients entendons par là consommateurs ; il faut sérieusement se demander : "A quoi bon un quatrième opérateur quelque soit sa dénomination commerciale ?"

  • Que les consommateurs n’applaudissent pas aussi vite car dans les républiques bananières, ce qui est interdit sera permis. Les opérateurs vont faire une entente sur le do du client pour maintenir le tarif. Et avec l’engouement des nouveaux réseaux, même ceux qui n’ont pas besoin de téléphone vont en acheter. En terme de changement dans le comportement des consommateurs, le téléphone a dépassé le stade de nécessité pour devenir un objet du quotidien et c’est là le danger car il se classe même devant d’autres priorités quotidiennes comme le savon. Chacun devra analyser ce qu’il fait dès son réveil. Mais je dis, lavez-vous bien d’abord.

  • les fréres burkinabé on ne peut pas vous aider dé !!! emploi+reduction cout de communication+impot etc ,tout ça là vous ne voulez pas .simplement parce que c’est votre seour Alizeta donc plus de logique et plus d’objectivité entre nous reconnaissons les bonnes actions quelque soit leurs origines.

  • Enfin c’est parti pour l’insertion de la plus belle manière de Liz TELCOM (4è) mais futur ptremier à l’arrivée. Qui vivra vera

  • Chapiiiiiiii.

    Evitons l’impunité dans toute cette histoire. Celui qui commettra une faute devra répondre.Right ?????

  • Peu importe, à qui est prédestinée cette licence.le plus important, comme beaucoup l’on dit est la création d’emplois pour la jeunesse burkinabé et en particulier les jeunes diplômés et la réduction des coûts de la communication au profit des consommateurs. Ne voyons pas le diable partout. mettons souvent de côté nos positions politiques et faisons des analyses objectives et scientiques.

  • MOI JE PENSE QU’IL FAUT Q’ON SOIT REALISTE, ON N’A TOUJOURS ENVIER LA COTE-D’IVOIRE CAR LES CHOSES SONT MOIN CHERE, SURTOUT LA COMMUNICATION DONC SI NOUS POUVONS AVOIR UN AUTRE RESEAU,SA NOUS FERA DU BIEN.VOILA QUE BEAUCOU SE DIRIGE VERS ZAIN.LE PAYS VA SE DEVELOPPER SI TOUTE FOIS IL Y’A LA CONCURRENCE DANS BEAUCOU DE DOMAINES.QUE LA PAIX REGNE SUR LE BURKINA FASO.

  • bjr tout le monde..moi je pense que C’est une bonne idée qu’un quatrieme operateur telephonique s’implante,vu l’innovation technologique qu’il va apporter( 3G). Ce sera vraiment cool.en plus cela va créer de l’emploi,etant donné que le taux de chomage est critique au burkina..Et Puis,il y aura de la concurrence.ce qui forcera les autres operateus à reagir..ET tout cela au benefice du consommateur.
    Cependant,il faudra que L’ARCE ait vraiment l’oeil là dessus à travers un suivi meticuleux pour eviter les derapages..vive le BURKINA

  • Dans certains pays, ce type d’opération peut constituer une bonne chose pour l’économie et les consommateurs, car il y a de bonnes structures de contrôle pour veiller au respect des règles (ligue des consommateurs, État responsble, etc.). Au Burkina, c’est l’anarchie totale avec des structures de façade. Des structures qui ne sont que de simples (même pas modifés) de ce qui se fait ailleurs (CIL par exemple et même notre constitution). Nos dirigeants si éclairés voient une chose ailleurs (plus précisément en France), ils se disent qu’il faut faire la même chose au Faso. La France vient de se doter d’un quatrième opérateur, alors au Faso, on va faire pareil. Ce qui se passe actuellement c’est que nos dirigeants sont toujours dans cette logique coloniale et son lot de complexes et se sentent encore inférieurs au blanc et pour se faire accepter par ce dernier, il faut faire tout comme lui pour lui ressembler et passer son temps à courber l’échine. Et avec cela on veut célébrer en grandes pompes nos 50 années d’indépendance. Quel honte pour des individus sans fierté et sans dignité !

  • Ecoute mes frères la communication au Burkina Faso est chère, j’ai eu la chance de visité beaucoup des pays dans la sous-regions et le Burkina Faso est trop en arrière dans la communication ou dans le ntic en general. Imaginez vous quand tu es au Burkina pour appel a extérieur, il y a des pays qui coût encore 1000 f cfa la mn voir 1500 à 2000 f cfa la mn c’est de l’arnaque, a l’heure ou le téléphone fixe est devenir gratuite dans les pays développé et que tout le monde évolue, le Burkina est encore en retard. Le téléphone rend pauvre c’est bien vrai c’est pourquoi les autorités de notre pays doit prendre conscience et contribué à faire baisé les prix a la porté des populations car elles sont déjà pauvre. Je pense qu’une quatrième operateur est la bienvenue mais du grâce ce n’est pas suffisant pour faire baissé les coûts, il faut une bonne politique, Je suis en ce moment même en côte d’ivoire croyez moi personne ne se plain en matière de la communication ici, les choses sont beaucoup évolué, ont parle même plus des cartes des recharges, mais plus tôt les tranfert d’unité, tranfert d’argent. il y a des transfert partout , et sa crée des petits emploie puisque il y a des cabinet téléphonique cellulaire ou ont peu faire les transfert a partir de 100 f CFA et appelé à partir de 25 la mn 50 f CFA la mn 75 f CFA la mn voir même 2 mn a 25 f CFA pour les appels de même réseaux ont peu même payé sa facture électricité, faire des transfert d’argent avec ton operateur téléphonie mobile Ce qui m’étonne c’est que la population ne faire rien pour faire changer les choses au Burkina Faso Croyez moi il ya plein des choses à revoir au Faso

  • Salut,
    La communication est trop chère chez nous et nous sommes pourtant parmiles plus pauvres. Si l’offre se diversifie, le consommateur risque de s’en tirer. Les opérateurs feront des études de marché et ne viendront pas investir pour le plaisr de le faire. Si le marché ne supporte 4 opérateurs, personne ne soumissionera à l’appel d’offres. Pourvu que toute la procédure soit équitable et juste et le consommateur se frottera les mains.n’oublions pas que magré la recession qui toujours guette, les perspectives de corissance dans la téléphonie sont réelles et alléchantes. On ne veut pas des opérateurs qui se disent puissants mais qui à cause ce certaines alliances passent le plus de temps dans les cours de justice et d’y depenser des fortunes au point de se faire suspendre par l’ARCE pour un bout de temps. Vivement que Liz Telecom, si cela est vrai apparaisse sur la scène et joue fair play. Arretez de vous faire du mal pour rien, 4 opérateurs chez nous peut être une bonne affaire pour le consommateur que nous sommes.Aussi, la nouvelle sté va créer des emplois qui feront le bonheur de nombreux diplomés. Cherchons chaque fois à trouver l’aspect positif des choses car il en existe toujours. Aussi, apprenons à accepter les avis divergents des autres et alors ensemble nous pourrons faire avancer le pays.
    Merci à tous et que Dieu vous benisse. Je souhaite un excellent mois de RAMADAN à tous les musulmans du monde. Que Dieu benisse le Burkina et protège ses dirigeants.
    hopemancom@gmail.com

  • 4 opérateurs ou 1000 ce qui compte c’est la qualité de service qui sera proposée aux consommateurs ainsi que le prix.que ce soit liz telecom ou françois telecom ou encore....telecom,on est dans un monde de concurence alors ce qui disent que ces derniers ne doivent pas postuler alors qu’ils postulent eux dc.d’ailleus lorsque les couts de communication baisserons grace a l’arrivé de ce 4ème opertateur,les mêmes qui se plaignaient là diront "yes".on connait ca ici au pays des hommes intègres.de tte facon si cela va contribuer à diminuer ces multiples arnaques que nous font subir ces trois operateurs deja installés ya foye, alhamdulah sava !
    vive la concurence.

  • je vois que j’ai des compatriote éclairés !le seul problème est que le pays est au bord du gouffre.voulez vous me donner la raison de cette brusque augmentation du prix du carburant ?pourquoi est ce que le prix du sucre augmente au mois de jeun bien qu’il y en a suffisamment ? Préoccupez vous de problème plus sérieux au lieu de tergiverser.ca ne vous étonne pas que le carburant soit moins cher au mali voisin dont les conducteur traverse le BF de part en part pour desservir leurs pays en carburant ? pourquoi somme nous avant dernier au classement des pays ?ce n’est pas du hasard.allez vivre un bout de temps en campagne, vous verrez ce que c’est, laba ils ne se préoccupe du prix de la com, c’est plutôt le prix des denrée qui les préoccupe. beaucoup reste à faire.

  • Bien qu’il y ait trois opérateurs de téléphonie mobile, la qualité de la communication laisse à désirer. Par exemple, à l’extérieur du Burkina-faso, il est en ce moment très difficile de joindre par mobile les parents, les amis...Qu’est-ce qui se passe ? Où la société des consommateurs ? C’est très regrettable qu’on ne puisse pas joindre nos parents et on parle encore d’unème opérateur. c’e n’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité. ce n’est pas le cas au Burkina dans la téléphonie mobile...

  • Très cher !! je pense que le secteur des télécoms n’a pas été libéralisé(par la loi No 051/98/AN)pour rien au Burkina.
    Il faut laisser un 4e et meme un 5e operateur venir.
    Tu as pris entre autre l’Allemangne en exemple:certes mais jje te signale au passage que ce pays est également l’un des plus grands consomateurs d’alcol au monde mais tu ne semble pas te plaindre ce ces "milliers de BARS et MAQUIS" qu’on voit partout a Ouaga seulement conparativement a ce meme pays qui en compte que quelques points de raffraichissement !!!!
    Ayons l’esprit ouvert

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés