ARCHEVECHE DE OUAGADOUGOU : Mgr Philippe Ouédraogo installé sur son trône

lundi 15 juin 2009

GIF - 54.1 ko
Mgr Philippe Ouédraogo

Nommé par le pape Benoît XVI le 13 mai 2009 au siège métropolitain de l’archidiocèse de Ouagadougou, Mgr Philippe Ouédraogo a pris officiellement possession de son siège épiscopal le 13 juin 2009. C’était au cours d’une messe solennelle qui a duré un peu plus de 3h d’horloge en présence du Premier ministre Tertius Zongo (représentant le chef de l’Etat), de 11 ministres de son gouvernement, de présidents d’institutions, de gouverneurs de régions, de chefs coutumiers, des représentants des communautés protestante et musulmane. Un parterre de fidèles catholiques sont venus de Kaya et de Ouahigouya pour se joindre à la famille de l’archidiocèse de Ouagadougou. La cathédrale de Ouagadougou a tout simplement refusé du monde.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il est 7h 30 en cette matinée du 13 juin 2009. Il n’ y a plus de place à l’intérieur de la cathédrale. Les tentes dressées dehors ne suffisent pas non plus pour contenir ce monde. Des coups de canon se font entendre. Le nouvel archevêque est là. Il est accueilli à la porte d’entrée de la cour de la cathédrale par une chorale dont le rythme permettait à ces 6 femmes d’exécuter des pas de danse "warba" sous le regard admirateur du nonce apostolique Mgr Vito Rallo, de l’archevêque émérite, Mgr Jean Marie Compaoré et du nouvel élu, tous parés de vêtements rouge-blanc. Les cris fusent de partout.

A la hauteur du monument de Mgr Thévénoud (premier archevêque de Ouagadougou), on offre une calebasse de "Zom kom" au nouvel archevêque qui apprécie ce liquide avant que Mgr Jean Marie Compaoré ne lui remette, au nom de l’archidiocèse de Ouagadougou, un coq et un bélier blancs, preuves de la "disponibilité des diocésains de Ouagadougou à travailler avec lui dans l’honnêteté". Puis, place à une longue procession de 15 mn de 275 prêtres et de 19 évêques pour rejoindre l’autel. C’est le délire lorsque Mgr Philippe Ouédraogo asperge l’eau bénite sur les fidèles sous les mélodies des chorales mobilisées. Dans l’assistance, on sent la forte présence de ressortissants du Yatenga et du diocèse de Ouahigouya. Cela se comprend, car c’est de diocèse que le pape a demandé à Mgr Philippe Ouédraogo de rejoindre Ouagadougou. De Sa Majesté le Naba Kiiba du Yatenga à Gérard Kango Ouédraogo en passant par les simples ressortissants, tout le Yatenga est venu apporter son soutien à son pasteur.

Il y avait aussi les parents du nouvel archevêque venus de son Kaya natal. Du monde venu pour être témoin d’un important acte qui a été posé exactement à 8h37mn : à cet instant-là, le nonce apostolique (représentant du pape) installe le nouvel archevêque métropolitain de Ouagadougou sur son trône. Le 263e successeur de Saint Pierre qu’est le pape Benoît XVI, venait ainsi d’offrir à l’archidiocèse de Ouagadougou son 4e archevêque après Mgr Emile Soquet, le cardinal Paul Zoungrana et Mgr Jean-Marie Untaani Compaoré. Acclamations nourries dans la salle. Visiblement ému, Mgr Philippe Ouédraogo lance : "Dans une joie humble et confiante, je m’abandonne au Seigneur". Et de rendre hommage à son prédécesseur : "Mgr Compaoré, vous restez pour nous l’ancien plein d’expérience et de sagesse humaine et spirituelle. Bonne, paisible et fructueuse retraite".

Le nouvel archevêque est tout reconnaissant envers les autorités politiques non sans préciser : « L’Eglise ne se confond pas avec la communauté politique et n’est liée à aucun système politique. Mais l’autonomie réciproque n’exclut pas la collaboration au service de l’humanité ». Touché par la présence à cette messe des autres communautés religieuses et des adeptes de la religion traditionnelle, Mgr Philippe Ouédraogo n’hésite pas à leur dire qu’"ensemble nous pouvons promouvoir le dialogue interreligieux et œcuménique dans la justice, la concorde et la paix pour un monde plus beau, plus digne des Hommes et plus digne de Dieu."

"Jusqu’au prix de ma vie…"

Pour Mgr Philippe Ouédraogo, "Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime". A la suite donc du Bon Pasteur, Mgr Ouédraogo dit "ne pas être indifférent à tant de personnes vivant dans la pauvreté, la maladie, le chômage, souvent victimes des cupidités et des injustices de compatriotes sans compassion et sans conscience du bien d’autrui". Il n’oublie pas "les pauvretés spirituelles ou morales telles la solitude, l’amour trahi et détruit, les errances de certains baptisés, l’obscurité et le vide de certaines âmes sans Dieu".

L’Homme de "Duc in altum" (Avance au large) a invité ses fidèles à vraiment avancer au large dans l’unité, dans la mission évangélisatrice et dans la sainteté. Ce sont là ses trois défis qu’il compte relever avec le concours des 50 000 baptisés et des 115 prêtres disséminés dans les 12 paroisses de l’archidiocèse de Ouagadougou. Au nom du président du Faso, Tertius Zongo a traduit ses félicitations à l’Eglise-famille de Dieu au Burkina. Pour le Premier ministre, cette dernière est très engagée dans les défis de développement de la nation. Profitant donc de cette fenêtre de l’histoire, il a traduit la gratitude du Burkina à cette Eglise catholique "dynamique qui œuvre pour un monde de tranquillité et de stabilité". Mgr Philippe Ouédraogo a insisté pour qu’on prie pour lui afin qu’il conduise son troupeau dans l’Amour et dans l’humilité.

Et d’ajouter : "Priez pour moi afin que je ne me dérobe jamais, par peur ou par négligence, devant les loups qui agressent le troupeau, et cela jusqu’au prix de ma vie". En fin de célébration, Mgr Philippe a porté deux intentions particulières liées à la saison hivernale et au match des Etalons contre les Eléphants le 20 juin prochain, match comptant pour les éliminatoires de la CAN et du Mondial 2010. La célébration fut belle, pleine d’émotions. Il a fallu parfois user de muscles pour permettre au nouvel archevêque de se frayer un passage, tant tout le monde voulait le toucher, le sentir et bénéficier de ses bénédictions.

Par Alexandre Le Grand ROUAMBA

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés