Urbanisation galopante au Burkina Faso : Maîtriser les contours de la ville

lundi 8 octobre 2007

Un symposium international s’est ouvert hier jeudi 04 octobre à Ouagadougou pour faire l’état des lieux de l’urbanisation au Burkina Faso, sous le parrainage du président de la commission de l’UEMOA, Soumaïla Cissé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Enjeux du développement urbain durable au Burkina Faso ». C’est autour de cette problématique que le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme profitant de la célébration de la 22e Journée mondiale de l’habitat réunit depuis hier jeudi 04 octobre à samedi 6 octobre des urbanistes, des architectes, des entrepreneurs en bâtiment et travaux publics ainsi que des partenaires professionnels et institutionnels. Au cours des travaux, ils vont échanger leurs expériences sur les enjeux de la croissance urbaine, la politique d’habitat et d’urbanisme, le financement du développement urbain, la gouvernance urbaine et la participation citoyenne.

Cette rencontre tombe à pic dans un contexte où le Burkina Faso a entrepris de grandes réformes pour réorganiser et moderniser le centre urbain de Ouagadougou avec le projet ZACA, construire 10 000 logements sociaux et économiques et élaborer une politique nationale de l’habitat. Martelant que l’habitat ne doit pas être en marge des stratégies de développement, Alioune Badiane, directeur régional du bureau régional pour l’Afrique et les pays arabes de l’ONU-Habitat, a insisté sur la nécessité d’anticiper sur les problèmes d’habitation. Car jusqu’ici le logement, semble-t-il, n’a jamais été au centre des priorités des autorités burkinabè, a relevé M. Badiane. L’urbanisation galopante (3,7 % en 1960, 14,5% en 1990 contre 20% en 2007 avec une prévision de 45%

en 2030) se traduit par une demande pressante en logements. On évalue les besoins annuels à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso respectivement à 8 000 et 6 000 unités. Cette ambiance d’extension spatiale démesurée a eu pour corollaire le développement des bidonvilles, de l’habitat précaire, de la criminalité et de la violence. Si la superficie de Ouagadougou a grimpé de 1 500 ha en 1950 à 20 000 ha en 2000 contre 1000 à 13 700 ha pour Bobo-Dioulasso au cours de la même période, il n’en demeure pas moins que cet étalement pose le problème du développement urbain et de la réduction de la pauvreté. « Il faut prévoir l’insertion de la sécurité dans la planification et la gouvernance urbaines en termes d’outils d’interventions intégrées (...) », a déclaré Simon Compaoré, maire de la capitale.

Dans cette perspective, l’avenir de la ville doit désormais être abordé en termes de décisions à prendre aujourd’hui pour gérer et maîtriser la croissance urbaine. « Il nous faut sans complaisance faire des choix, des choix conséquents, légitimes et souverains qui vont définitivement nous installer dans la durabilité », a rappelé, Vincent Dabilgou, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme. Soutenant qu’il n’y a pas d’urbanisme universel, M. Dabilgou a dit que chaque peuple doit et peut imaginer et mettre en place son propre urbanisme en fonction de ses coutumes, valeurs et traditions.

A ce titre, il a nourri l’espoir que le présent symposium scientifique permette de tirer le maximum de profit des expériences des participants en vue d’identifier les meilleures pratiques, des outils de gestion des agglomérations urbaines. Enfin, le parrain de la célébration de la 22e JMH au Burkina Faso, Soumaïla Cissé a procédé au lancement du « prix Journée mondiale de l’habitat ». Ce prix encourage les communes urbaines dans leurs efforts à promouvoir la bonne gouvernance urbaine en vue d’assurer aux citadins un espace de vie agréable et sécurisé, a conclu le président de la commission de l’UEMOA, M. Cissé.

S. Nadoun COULIBALY

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés