Finale Coupe de la Ligue 2006 : L’EFO sur son piédestal

mardi 21 novembre 2006

L’mpressionnante équipe de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) a enlevé la Coupe de la Ligue du Centre, édition 2006, confirmant ainsi son statut de favorite dans cette compétition. Pour ses retrouvailles avec le club de l’armée, l’EFO a tapé fort, crucifiant l’USFA grâce à deux coups de tête victorieux de Pan Pierre Koulibaly (2 - 0), le dimanche 19 novembre au stade municipal.

Réagissez à cet article Réagissez

L’inter-saison a décuplé la boulimie des « Bleu et blanc » pour les coupes. Après donc la Coupe du Faso, la Super coupe AJSB, l’Etoile filante épingle dans son tableau de chasse, la Coupe de la Ligue du Centre. C’est dire que la reine des stades entame la nouvelle saison comme elle avait terminé la précédente, un trophée entre les mains.

L’on pourra nous chanter que l’EFO n’a pas un car qui tienne la route.

C’est le seul point noir qui assombrit l’horizon dégagée des Stellistes. L’Etoile filante produit du jeu, un jeu plaisant et efficace car avec les Etoilés, il y a toujours des buts. Il a fallu le départ de Lama Bamba et la confiance placée en Ousmane Compaoré dit « Lato » pour que la reine des stades redécouvre l’ambition.

Une ambition qui n’a pas été écornée malgré la mise à disposition de 8 de ses joueurs à l’équipe nationale. Ceux qui étaient chargés d’assurer l’intérim ont porté haut le flambeau jusqu’au retour des titulaires. C’est donc dire que la tâche de l’USFA n’était pas aisée au cours de cette finale. Sans ses cadres, l’EFO est insatiable de victoires. Avec ses cadres, elle devient un fauve qui dévore tout sur son passage. Cette assertion s’est vite vérifiée dans le jeu, dès la première minute de la finale. Un centre de Gervais Sanou trouve la tête de Pierre Koulibaly pour un avertissement sans frais.

Discipliné au milieu, rigoureux derrière, travailleur en attaque pour contrarier la relance de l’USFA, l’ensemble stelliste était solide sans être pour autant génial dans l’entame de la partie. C’est Henry Traoré, sur son côté droit, qui permettra à Pierre Koulibaly de se mettre cette fois en vedette.

Sur un centre, il trouve la tête de son attaquant qui est, cette fois, imparable pour Yacouba Sama et l’USFA (11e). Auparavant, l’USFA s’était montré dangereuse sur une longue balle sur laquelle Soumahila Koné devança son ex-coéquipier, Siaka Coulibaly et obligea ce dernier à la faute. L’arbitre Lassina Paré lui colle un carton jaune.

L’expulsion de Siaka Coulibaly

Il y avait derrière cette occasion manquée le signe qu’un but des bidasses était envisageable mais ils n’allèrent jamais vraiment le chercher. L’EFO menait donc à la marque et son portier Siaka Coulibaly cherchait à grignoter du temps dans ses dégagements. Cela irrite Lassina Paré qui lui colle un second carton jaune, synonyme du rouge (32e).

En infériorité numérique, cela n’annihile pas la volonté stelliste à aller chercher la victoire. Les Etoilés très rapidement, se mettent à l’abri grâce à une autorité technique presque bluffante qui permit à Pierre Koulibaly, le bourreau de Sama, de porter l’estocade à la 44e mn. L’USFA est aux abois.

Côté stelliste, de Souleymane Banao qui a pris place dans les perches de l’EFO, à Pierre Koulibaly, difficile de trouver un point faible dans le bloc des « Bleu et blanc » parfaitement organisé et qui semble bien taillé pour régner longtemps sur le football national.

A 2 - 0, l’Etoile filante se contente de gérer. Au milieu, elle mène bien sa barque. Grâce à sa solidarité et son engagement et à un dispositif efficace dans lequel Tidiane Tall promu récupérateur, compensa son manque d’impact défensif en offrant un peu d’oxygène dans ses relances. L’USFA était à court de solution et l’exclusion de Fousséni Traoré (71e mn) qui rétablit la parité numérique n’est pas venue arranger ses affaires. L’EFO déroule et remporte logiquement cette Coupe de la Ligue du Centre.

Son bilan dans la compétition ne présente pas de ratée significatifs avec 4 victoires et une défaite (2 - 1 face au RCK) en 5 matchs disputés. Sa place sur la plus haute marche du podium est conforme à ses objectifs annoncés. L’Etoile filante remplace, de ce fait, au palmarès, l’USO, détentrice du trophée.

Béranger ILBOUDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés