Système judiciaire du Burkina Faso : Honneur à 15 gardes de sécurité pénitentiaire

mercredi 4 octobre 2006

Quinze agents de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP) du Burkina ont reçu la médaille d’honneur de la sécurité pénitentiaire, le 2 octobre 2006 à Ouagadougou. La cérémonie de décoration a été l’occasion de présenter 76 nouveaux agents au ministre de la Justice.

Réagissez à cet article Réagissez

« Les 15 récipiendaires de médaille d’honneur de la sécurité pénitentiaire sont ceux qui ont servi, plusieurs années durant dans l’honneur, le dévouement et la loyauté », a laissé entendre, le ministre de la Justice, Boureima Badini, le 2 octobre 2006, à l’occasion de la cérémonie de décoration. S’adressant aux récipiendaires, le ministre Badini a poursuivi :

« La nation attend davantage de vous, car vous êtes devenus des exemples pour nos jeunes frères qui tenteront...d’emboîter vos pas, afin de se rendre dignes de mériter à leur tour cette médaille ». Après avoir rendu hommage aux 15 anciens Gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) pour service rendu à la nation, des nouveaux sortis de l’Ecole nationale de la police ont été présentés à leur ministère de tutelle. Au nombre de 76, cette promotion se compose de 10 inspecteurs, de 14 contrôleurs dont 10 issus du concours professionnel, de 19 assistants issus du concours professionnel et de 33 agents.

Les nouveaux venus ont choisi comme parrain Pierre Meyer, car disent-ils : « Cest un imminent formateur de la jeunesse burkinabè, un homme engagé aux côtés de tous ceux qui œuvrent au développement de l’institution judiciaire du Burkina ». Le parrain a rassuré ses filleuls en ces termes : « Je m’efforcerai d’être à la hauteur de la confiance que vous avez placée en moi », avant d’ajouter : « J’espère surtout que ce nouveau personnel, fort de 76 éléments sera un palliatif à l’insuffisance de personnel pénitentiaire au Burkina, pays où la criminalité sous toutes ses formes est en hausse ».

Le ministre Badini a invité la GSP à maintenir l’ordre en son sein, car « les fonctionnaires de ce corps dans la gestion des détenus, doivent imposer constamment le sens de l’ordre et de la discipline ».

Dans le but de renforcer et d’améliorer les conditions de travail de la GSP, Boureima Badini a annoncé des innovations. Parmi celles-ci, il faut noter le relèvement du niveau de recrutement à partir de 2007, l’élaboration d’un texte portant règlement de discipline générale et code de déontologie du corps de la GSP, etc.

Le ministre de Justice a rassuré la Garde de sécurité pénitentiaire que les dossiers relatifs à la construction d’une caserne, à l’acquisition d’un car pour le transport des troupes et à l’harmonisation des indemnités connaîtront une avancée certaine.

Ali TRAORE (traore_ali2005@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés