Société Générale Burkina Faso : Une nouvelle agence bancaire à Somgandé

mercredi 26 décembre 2012

Société Générale Burkina Faso, filiale du groupe bancaire Société Générale, offre à Somgandé, quartier industriel de Ouagadougou, sa toute première agence bancaire. L’ouverture officielle de ce joyau a eu lieu le 20 décembre 2012 en présence de la Direction Générale de la banque au Burkina, d’autorités politiques, administratives et coutumières, ainsi que des clients de marque. En se rapprochant des populations de Somgandé, Société Générale Burkina Faso réaffirme sa réputation de « banque de proximité, résolument tournée vers le développement local ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Société Générale Burkina Faso : Une nouvelle agence bancaire à Somgandé

2012 est certainement à inscrire dans le livre d’or de ce groupe bancaire. Au cours de la même année, elle a ouvert deux nouvelles agences à Ouagadougou et rénové des anciennes. Cette matinée du 20 décembre n’en est pas moins historique pour le quartier Somgandé. Bien qu’abritant les principales unités industrielles de la capitale, aucune banque ne s’y était installée jusque-là. C’est désormais chose faite. Société Générale Burkina Faso vient d’ouvrir le bal. Dans son mot de bienvenue, le chef traditionnel de Somgandé s’en réjouit. « Le besoin était réel. Donc, c’est un soulagement pour la population qui était obligée d’aller au centre-ville pour épargner son argent ou faire des retraits », a-t-il souligné. Même son de cloche du Secrétaire Général de la mairie de l’arrondissement de Nongr-Massom qui n’a pas manqué d’inviter la population à saisir cette nouvelle opportunité de financement pour développer ses activités économiques et sécuriser ses avoirs. « L’agence de Société Générale Burkina Faso de Somgandé appartient à tous ses adhérents sans distinction. Il vous revient donc de le faire fonctionner en lui confiant vos avoirs et respecter vos engagements en remboursant dans les délais vos crédits », a-t-il lancé. « En espérant que cette agence soit un tremplin pour Société Générale Burkina Faso dans notre arrondissement, je souhaite qu’il connaisse une rentabilité inégalée et que les dividendes servent à créer des emplois pour notre jeunesse », a-t-il ajouté.

En réponse, le Directeur Général de Société Générale Burkina Faso, Sionlé Yéo déclare : « nous sommes fiers d’avoir mis à la disposition des habitants du quartier Somgandé la première agence bancaire de la zone. C’est la preuve de notre esprit novateur mais aussi de notre implication profonde dans le développement du secteur économique burkinabè ». Arborant les couleurs rouge et noire, l’agence de Somgandé « est le prototype de l’agence Société Générale Burkina Faso ». A croire le Directeur Général, l’ouverture de cette agence ainsi que celle de la zone 1200 logements en mai 2012 marque le début d’une série d’ouverture de représentations de la banque à Ouagadougou et en provinces. Tenkodogo, Ouahigouya, Banfora, Manga, Koudougou seraient dans la ligne de mire de Société Générale Burkina Faso.

Mais, l’innovation ne se limite pas aux ouvertures de nouvelles agences. Les anciennes seront rénovées (c’est déjà le cas de celles de Nations Unies et Charles de Gaulle) et le cadre d’accueil sera plus agréable et convivial. « Un espace premier permet à tous nos clients des segments Bonne Gamme et Patrimonial de bénéficier du traitement différencié dont ils ont besoin. Le gestionnaire de file d’attente permet aux clients désireux de faire une opération à la caisse de patienter sans être préoccupés de perdre son tour de passage. Et enfin une équipe dévouée et compétente est au service de la clientèle pour répondre efficacement à ses besoins », précise le Directeur Général, Sionlé Yéo.

Le groupe bancaire Société Générale est présent dans 77 pays à travers le monde et compte plus de 33 millions de clients à nos jours. Elle a ouvert ses portes à Ouagadougou le 29 mai 1998, après le rachat de la Banque pour le Financement du Commerce et des Investissements au Burkina (BFCI-B). Spécialisée dans la banque de détail, Société Générale Burkina Faso propose une gamme de produits et de services innovants, adaptés aux besoins des particuliers, des entreprises, des professions libérales, des ONG, des associations et des institutions. Comme produits innovants, on pourrait citer le « Prêt Energies Renouvelables » ou encore le compte ECO pour les clients à faible revenu.

Société Générale Burkina Faso ambitionne d’être la banque de référence par la qualité de ses services, la qualité de l’accueil, la qualité des produits offerts et par l’écoute du client. C’est cette volonté d’être toujours à l’écoute de la clientèle qui a motivé l’ouverture du centre d’appel « Socré » joignable au 50 38 15 15 et la création des postes de chargé d’accueil. « Nous nous inscrivons dans une stratégie de promotion des entreprises, de développement, de proximité, de qualité et d’écoute permanente de nos clients », précise Sionlé Yéo, le directeur général.

Représentant le ministre des mines, des carrières et de l’énergie, parrain de l’évènement, son conseiller technique Pascal Zombré a qualifié de bon choix, l’initiative de Société Générale Burkina Faso d’investir au Burkina avec une stratégie ambitieuse d’expansion. « Les banques contribuent de manière engagée au développement durable du Burkina Faso en étant une source de financement pour les populations. Cela doit se faire sans discrimination géographique, ni celle fondée sur la consistance du porte-monnaie, dans le respect et la considération de la clientèle. Il n’y a pas de doute que Société Générale Burkina Faso le fait déjà. La cérémonie de ce matin en est une belle preuve », a-t-il souligné.

Société Générale Burkina Faso est non seulement une banque commerciale mais aussi citoyenne. A ce titre, la banque organise chaque année la semaine de l’engagement citoyen pendant laquelle elle fait des dons et des actions de salubrité. Pour joindre ce volet à la cérémonie inaugurale de l’agence Somgandé, la banque a fait un don de 20 poubelles à la mairie de Nongr-Massôm. « Nous sommes fiers d’être à Somgandé. La banque Société Générale Burkina Faso, s’engage à être la banque de tous les Burkinabè, à accompagner le Burkina Faso dans son développement en finançant l’économie à tous les niveaux », a conclu Sionlé Yéo.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Messages

  • Content de savoir que vous vous intéressez enfin a vos clients.

    Après des années a spolier de braves gens en leur appliquant des taux de 13% alors même que vous pouvez descendre a 8/9% et que vous vous refinancez a 4,25%, il est temps de se réveiller et d’arrêter de prendre vos clients pour les derniers des cons.

    Sortez de vos bureaux feutres et aller vers vos clients, baissez vos taux de sorte a gagner mais aussi a permettre a votre clientèle de ne pas se charger outre mesure.

    Revoyez l’attitude de vos caissiers qui vous répondent que votre chèque est mal libelle parce-que figure seulement 1 de vos prénoms...(après 45 minutes de queue...) est ce que vos 5 prénoms figurant sur votre CNIB peuvent figurer sur un chèque ???

    Demandez a vos conseiller de comprendre que le client est roi, pas de clients, pas de revenu donc pas de salaires. Accorder un prêt a un client n’est pas une faveur cette un service/produit qui lui est vendu a un prix.

    Même le plus analphabète des clients a droit aux meilleurs égards.

    Sous d’autres cieux, en capitale, les clients ont accès a un GAB a moins de 5 minutes de distance de leur lieu d’habitation. Ici c’est une farce.

    C’est bien, mais c’est le minimum que vous pouvez faire. Démarquez vous vraiment et nous applaudirons.

    A bon entendeur, salut.

  • on s’en balle des banques qui s’intérèssent qu’aux riches et aux citadins .un minimum de deconcentration pour vos clients au moins .si vous ne changez pas tous les clients en milieu reculés vous fuiront au profit d’autres .

  • Je suis fier que la SGBB ( Société Générale de banque au Burkina Faso ) a décidée de développer son réseau bancaire en créant des agences de proximité .Cette expérience en COTE D’IVOIRE a beaucoup arrangée les ivoiriens dans la mesure ou ils ne faisaient plus d’efforts pour être en possession de leur argent ; c’est l’ocation pour moi de demander aux Burkinabés de soutenir la SGBB dans son PDR (Programme de Développement de Réseau ).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés