Jubilé d’or du Petit séminaire Saint Paul de Tionkuy : Une centaine de prêtres formés en 50 ans

samedi 4 février 2012

Abbé Dieudonné BOUNALe Petit séminaire Saint Paul de Tionkuy, dans le diocèse de Dédougou, célèbre du 03 au 05 février 2012, la clôture de son jubilé d’or. Les festivités entrant dans le cadre de cette commémoration sont riches en activités et verront les différentes promotions de séminaristes passées dans cette maison de formation réfléchir pour trouver les voies et moyens pour un nouveau départ du Séminaire Saint Paul de Tionkuy.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Fondé en 1961 par Monseigneur Jean Lessourd, le Petit séminaire Saint Paul de Tionkuy, en jubilé depuis janvier 2011, s’apprête à clôturer son année jubilaire les 03, 04 et 05 février 2012 au sein de cette pépinière de formation qui a vu passer 1519 séminaristes dont 103 prêtres en 50 années d’existence. Placé sous le thème : « 50 ans de grâces, jubilons et avançons avec Saint Paul », ce jubilé d’or est l’occasion pour les anciens et actuels séminaristes de s’unir pour visiter ensemble le passé, le présent et l’avenir de cette maison de formation qui a donné en 50 ans de vie 103 prêtres et des milliers de cadres pour la Nation burkinabé.

Pour le Directeur de cet établissement, Abbé Dieudonné BOUNA, le cinquantenaire du Petit séminaire de Tionkuy est une occasion de se souvenir, une occasion de s’interroger et de se projeter dans l’avenir. « Il y a donc lieu d’avoir un regard introspectif sur ce qui s’est passé et de regarder aussi l’avenir en face » a-t-il. Il a en outre souligné que le cinquantenaire de cette pépinière de vocation est une interpellation ce qui pourrait redonner au séminaire de Tionkuy son blason d’antan.

L’objectif premier de cette maison de formation est de former des pasteurs pour l’Eglise. Avec la célébration de son cinquantenaire, il sied que l’on puisse tenir compte de ce qui s’est passé en 50 ans et de recadrer la formation, restructurer le séminaire afin qu’elle puisse répondre aux besoins des temps présents. En plus des prêtres issus de cette maison de formation, les séminaristes de Tionkuy sont présents dans les services étatiques, parapublics et privés à travers tout le pays. Cela, de l’avis de l’Abbé Dieudonné Bouna, est une fierté pour le Séminaire Saint Paul de Tionkuy qui a contribué un tant soit peu à la formation de l’élite intellectuelle du Burkina Faso. « Nous pouvons nous féliciter d’avoir mis sur le marché de l’administration burkinabè des personnes ayant des compétences dont on ne plus douter et qui se battent corps et âme pour vivre non seulement leur foi mais aussi leur savoir faire, bref, ce qu’ils ont appris au Petit séminaire de Tionkuy » a-t-il renchérit.

La célébration de ce jubilé d’or est sans compter l’implication des anciens du séminaire de Tionkuy. Pour l’Abbé Dieudonné Bouna, leur contribution est assez bonne en ce sens qu’ils contribuent matériellement, financièrement et spirituellement pour la réussite de ce grand événement d’importance capitale pour les diocèses de Dédougou et de Nouna. Aussi, selon le premier responsable de cette maison de formation, l’investissement physique des anciens séminaristes est très remarquable en ce sens qu’ils trouvent que la célébration de ce jubilé n’est pas l’affaire de ceux qui y vivent actuellement mais l’affaire de tous. Pour ce faire, ils sont présents dans le comité d’organisation afin d’y apporter leur touche à la bonne réussite de l’événement.

Comme activités phares de la commémoration de ce jubilé d’or, le comité d’organisation a prévu des célébrations eucharistiques pour les anciens séminaristes défunts et pour les bienfaiteurs de la maison. Deux grandes conférences sur les thèmes : « Le séminaire de Tionkuy : que voulons-nous qu’il soit pour nous ? » et « Le séminaire bat de l’aile. Comment faire pour une prise en charge du séminaire ». Deux ces deux grandes conférences, les participants réfléchiront sur les voies et moyens pouvant permettre au séminaire de Tionkuy de tracer une nouvelle feuille de route pour son rayonnement et son plein épanouissement.

En marge des conférences, les différentes promotions se rencontreront pour des échanges et des propositions pour une prise en charge du séminaire et de revoir la participation des anciens de Tionkuy à la vie de la maison qui a fait deux des hommes intègres pour la Nation burkinabè. L’apothéose de cette clôture du jubilé sera la grande messe qui sera célébrée le dimanche 05 février par Mgr Jude Bicaba, Evêque du Diocèse de Dédougou, lui-même issu du séminaire de Tionkuy. Au cours de ces trois jours de pleines activités, des activités culturelles et sportives et des agapes fraternelles viendront enrichir les festivités.

Pour la bonne réussite de cette clôture du jubilé, l’Abbé Dieudonné Bouna appelle à une participation massive aux festivités, la prière et au soutien des séminaristes de Tionkuy. « Que toutes les bonnes personnes de bonne volonté puissent soutenir les séminaristes car c’est d’eux que sortiront des prêtres et les futurs cadre du pays. En aidant donc le Petit séminaire de Tionkuy, nous soutenons toute l’Eglise, tout le Burkina Faso » a-t-il souhaité.
Stanislas BADO
bado_stanislas@yahoo.fr

Imprimer l'article

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés